Sam.
25
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Les Tunisiens, toujours exemplaires

On a dit ici combien leur Constitution adoptée en janvier dernier pouvait servir de référence à bien des pays démocratiques. Dans le processus constituant, s'était crée un "Observatoire de l'assemblée" (Marsad.tn) qui suivait l'activité des députés, notait leur assiduité, forçant le cercle fermé des commissions et ouvrant la voie à la transparence pour un meilleur contrôle participatif des citoyens.

Quelle VI° République et comment?

Une part de la crise majeure que traverse aujourd’hui le pouvoir tient à la fermeture des institutions vis-à-vis de la société : l’Exécutif tient par l’irresponsabilité vis-à-vis des électeurs et par l’autoritarisme vis-à-vis de sa majorité. Les socialistes auront, une troisième fois, renoncé à la moindre réforme de la V° République et ils auront réussi à aggraver son présidentialisme.

Une anaphore pour les Etats Généraux du Parti socialiste

Le Parti socialiste boucle, cette semaine la première étape de la préparation de ses Etats Généraux où il s'agira de "reformuler ensemble notre identité", but asigné par J.C.

Regarder ailleurs, en Catalogne par exemple

La situation politique en France peut donner des envies de fuite. On peut au moins  regarder ailleurs en Europe. Un mouvement d'autonomisation, si ce n'est d'indépendance a saisi plusieurs peuples pourtant dotés de statuts avantageux: en Ecosse, en Belgique, en Italie du Nord, en Catalogne.

D'une crise politique à une crise de régime ?

Les circonstances de la crise ministérielle que nous vivons suscitent une grande confusion dans l'analyse de ses conséquences. "Le Figaro" et "Libération" réunis titrent sur une "crise de régime". La V° République serait donc atteinte dans ses fondements. L'annonce de J.L. Mélenchon voulant se consacrer à la convocation d'une assemblée constituante pour passer à une VI° République peut accréditer cette interprétation. Essayons d'y voir clair et de tirer quelques leçons de cette crise.

Montebourg: Un pays, deux systèmes.

Arnaud Montebourg a présenté hier son programme "pour le redressement économique de la France". Il forme un ensemble qui contraste fortement avec la politique suivie par F. Hollande.

"Rien de nouveau sous le soleil..."

"... C'est permis par la Constitution". C'est par ces mots que Claude Bartolone a justifié ce lundi le recours à la "réserve de vote" utilisé par le gouvernement pour empêcher le vote des amendements des députés socialistes critiques.

Où va Mediapart ?

J'ai posté cette semaine mon 134° billet de mon Blog "Une autre République est possible", rendant compte de la réunion de la gauche qui s'est tenue à Bellerive-sur-Allier le dernier week-end. 

Gauche en forme

Ce week-end, deux centaines de militants socialistes se sont réunis à Bellerive-sur Allier près de Vichy pour débattre du thème: "Rassembler la gauche et les écologistes" proposé par la revue "Démocratie et socialisme" de Gérard Filoche. L'échange entre membres de diverses tendances du PS mais aussi avec les représentants des diverses formations de gauche a été une incontestable réussite. Un moment heureux dans ce contexte de démoralisation entretenu par les propos mortifères de M. Valls et J.C. Cambadelis.

Newsletter