Paul Alliès

Professeur Emérite à l'Université de Montpellier. Membre du Conseil National du Parti socialiste. Président de la Convention pour la 6° République (C6R).

Montpellier - France

Sa biographie
Né le 8 juin 1945.  Professeur émérite de science politique à la Faculté de Droit de Montpellier.  Délégué auprès des services culturels de l'Ambassade de France en Italie (Adjoint au Directeur de l'Institut Français de Naples) en 1985. Doyen de la Faculté de Droit de Montpellier de 1989 à 1994. Fondateur du CEPEL (UMR CNRS) en 1987. Directeur de la revue Pôle Sud. Responsable de la Jeunesse Etudiante Chrétienne à Montpellier en 1965, puis de la LCR. Adhésion au Parti Socialiste en 1986. Conseiller municipal de Pézenas de 1989 à 2001. Secrétaire de la section socialiste de cette ville. Conseiller régional du Languedoc-Roussillon de 1999 à 2004 et à nouveau en 2008. Membre du Conseil National du PS. En 2001 membre-fondateur de la Convention pour la 6° République (C6R) avec Arnaud Montebourg. Président de la C6R depuis novembre 2009.
Son blog
471 abonnés UNE AUTRE REPUBLIQUE EST POSSIBLE
Ses éditions
1 / 2
Voir tous
  • Quand HSBC fait reculer la démocratie

    Par
    HSBC est cette banque suisse qui est passée maitresse dans l’organisation professionnelle de la délinquance financière. Elle a réussi à échapper jusqu’ici aux procès en payant de fortes amendes. Cela vient d’être le cas pour la première fois en France. Elle est ainsi devenu un organe dangereux pour la démocratie.
  • La question démocratique au cœur de la reconstruction de la gauche

    Par
    Dans le champ de ruines qu’est présentement et globalement la gauche en général, quel peut-être l’élément fédérateur de ses bilans et perspectives ? Quel sujet peut la rassembler et la relancer ? La question démocratique peut et doit remplir ce rôle.
  • Macron et la réforme démocratique: En attendant Godot

    Par
    Beaucoup demandent de donner du temps à Emmanuel Macron avant de le juger à l’aune de ses promesses. Celles faites en matière de réforme démocratique ne sont pas secondaires. Et nous sommes de ceux qui les avons prises au pied de la lettre.
  • Maroc: toujours moins de libertés

    Par
    Les atteintes aux libertés fondamentales se poursuivent tous azimuths au Maroc. Aussi bien contre les militants du Rif que contre les activistes des Droits fondamentaux. Le chaos judiciaire qui y règne en apparence recouvre une répression peut-être sans précédent contre le droit à l'information. Dans le silence de notre propre gouvernement.
  • La liberté d'expression en procès à Rabat

    Par
    La 9° audience d'un procès sans fin va se tenir à Rabat ce mercredi. C'est la liberté d'expression mais aussi tout un travail de formation au journalisme citoyen qui est en cause, celui des sept accusés, autour de Maâti Monjib. Dans le contexte ouvert par le mouvement social dans le Rif, on veut les réduire au silence. Des observateurs étrangers seront présents lors de cette audience.
Voir tous