Lemaire Marie Josèphe

Sa biographie
Gérard Lemaire (1942-2016), né à Saint Quentin (02) dans une famille modeste, se définissait comme poète, poète prolétarien. O.S. tout poste rebelle, il a voyagé avec 3 sous en poche (Israël, Amérique latine, Canada, Maghreb) ; il s'est inscrit au PCF (1966-1969). Il a commencé à publier de la poésie en 1972 et n'a plus cessé : des volumes de poésie, des poèmes dans des revues (200 d'entre elles), des textes , non publiés, "Journal d'un chômeur" chez Fédérop en 1976, un mémoire sur Panaït Istrati en 1983. Le fil directeur de son œuvre : l'injustice sociale ; il croyait à l'importance de la poésie pour dire et dénoncer les choses et même les changer mais il savait qu'elle n'était pas écoutée. Il m'a semblé impossible d'enterrer ses archives ; c'est ainsi que je mets un poème par jour (ou presque) sur ce blog depuis fin août 2019 en précisant où il a été publié le cas échéant ; j'ai aussi publié des volumes de poésie et des textes. J'ai fourni la base de la biographie anthologique qu'a réalisée Robert Roman en mai 2019. Marie Josèphe Lemaire
Son blog
37 abonnés Le blog de Lemaire Marie Josèphe
Voir tous
Voir tous
  • le 9 décembre 1981

    ne pas oublier Mumia Abu-Jamal

    Par
    un des quinze poèmes pour ce journaliste, écrivain, afro-américain emprisonné depuis 37 ans en Pennsylvanie parce qu'il fallait bien un coupable, publiés dans "Gérard Lemaire, un poète à hauteur d'homme" (le Contentieux, Toulouse 402 pages, 20 euro) et dans "Poèmes pour Mumia Abu-Jamal", Comité de soutien à MAJ Marseil 2000