Sam.
02
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Du bon usage des sanctions contre BNP Paribas

Une banque sévèrement punie pour avoir violé une législation, voilà, à première vue, une bonne nouvelle, d’autant plus qu’il ne s’agit pas de n’importe quelle banque.

Cheminots, un mouvement légitime !

Depuis le 10 juin, les cheminots sont en grève reconductible. Comme d’habitude, et quel que soit le gouvernement, cette grève est présentée par les pouvoirs publics comme une grève inutile, voire corporatiste. Inutile car les inquiétudes des cheminots n’ont pas lieu d’être, corporatiste car ils défendraient leur statut. 

Front de gauche : contre le simplisme et les contrevérités

Dans une tribune parue sur Marianne.net« Front de gauche : changer ou disparaître », Aurélien Bernier soutient sa thèse habituelle sur la sortie de l’euro comme seule issue politique à la crise de la gauche, sans s’interroger sur les succès de Syriza en Grèce et de Podemos en Espagne. Il en rajoute même dans l’éloge du Front national. 

L’échec du Front de gauche tient à lui-même

Avec 6,33 % des voix aux élections européennes, le Front de gauche (FdG) connaît un échec [1]. Celui-ci apparaît d’autant plus grave si on le met en relation avec l’espoir un moment affiché que ces élections soient l’occasion de faire du FdG la première force à gauche, opérant ainsi un rééquilibrage porteur d’une future alternative gouvernementale.

Un nouveau souffle pour l’Europe ?

Des hauts fonctionnaires européens, le groupe Euro2030, portent un regard critique sur l’état actuel de la construction européenne et avancent 50 propositions pour donner « un nouveau souffle pour l’Europe », titre de leur appel (www.euro2030.eu et ici sur Mediapart). Voilà qui n’est pas banal !

Retournement ou méthode Coué ?

« Le redressement n’est pas terminé, mais le retournement arrive » a déclaré François Hollande. Ces propos font écho à ceux du commissaire européen Slim Kallas qui affirme : « Des fondations solides sont en place pour que la reprise économique se poursuivre ».

Le double langage de Jean-Christophe Cambadélis

Nouveau premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis n’aura pas la tâche facile. Comment rendre une crédibilité politique à un parti éclaté, sans aucune vision politique, et dont le rôle essentiel se limite à soutenir la politique du gouvernement ?

Menaces sur le smic !

 Le Smic est régulièrement la cible d’attaque de la part des économistes néolibéraux. Fin 2012 déjà, un rapport du groupe d’experts chargés de faire des recommandations au gouvernement sur le sujet proposait une remise en cause de son indexation actuelle et avançait comme pistes possibles d’évolution une régionalisation ou la création d’un « Smic jeune »[1].

Un pacte irresponsable

Trois organisations syndicales (la CFDT, la CFTC et la CGC) ont donc signé avec le Medef « un relevé de conclusions » sur la mise en œuvre du pacte de responsabilité qui vise à baisser le coût du travail en supprimant les cotisations familiales versées par les employeurs.

Désobéir aux traités pour refonder l’Europe

Face au constat que l’Union européenne est un carcan pour les peuples, certains proposent une sortie de l’euro qui permettrait de procéder à des dévaluations compétitives et d’éviter ainsi la « dévaluation interne » opérée par la baisse de la masse salariale. 

Newsletter