Pierre Khalfa

Ancien coprésident de la Fondation Copernic, membre du Conseil scientifique d'Attac.

Son blog
173 abonnés Le blog de Pierre Khalfa
Voir tous
  • La leçon de Jean Tirole

    Par
    Après Emmanuel Macron, suivi par ses ministres, faisant l’éloge de l’État providence et des services publics, le « prix Nobel d’économie » Jean Tirole appelle à un changement de comportement et de politique. Pour quelqu’un qui avait soutenu sans faillir les politiques néolibérales, voilà une prise de position qui mérite attention. Jean Tirole serait-il sur son chemin de Damas ?
  • Jour d’avant, jour d’après

    Par
    La crise sanitaire met en évidence l’insoutenabilité de la trajectoire empruntée par nos sociétés dominée par le capitalisme néolibéral et productiviste. Face à cette crise, je jour d’après ressemblera-t-il au jour d’avant ?
  • Un idéologue de la capitalisation

    Par
    La retraite par capitalisation a le vent en poupe. Le gouvernement lui ouvre grand les portes tant dans son projet de loi sur les retraites qu’en promouvant divers plans épargne-retraite. Elle trouve aussi des idéologues pour la justifier.
  • La déception des conseillers du prince

    Par
    Philippe Aghion, Antoine Bozio, Philippe Marin et Jean Pisani-Ferry, économistes mainstream parmi les plus reconnus, qui avaient participé à la rédaction du programme du candidat Macron, publient, dans Le Monde daté du 11 décembre, une tribune dans laquelle ils se désolent de ne pas avoir été écoutés par le gouvernement. Quand la déception se combine avec l’hypocrisie...
  • Un recul de l’idée de transformation sociale

    Par
    Cet article, paru dans le hors-série que Politis consacre au trentième anniversaire à la chute du mur de Berlin, évoque les conséquences multiples de l’effondrement de l’URSS sur les outils conceptuels issus du marxisme et sur les pensées contestataires apparues dans les années 1960-70.
Voir tous
  • Édition Les invités de Mediapart

    Sortir du débat sur la fusion entre impôt sur le revenu et CSG

    Par
    Alors qu'aucune garantie de la «pérennité du financement de la Sécurité sociale» n'a été apportée par les défenseurs de la fusion des deux prélèvements, peu importe que celle-ci soit abandonnée, si les injustices respectives de l'impôt sur le revenu et de la CSG sont corrigés, estime Pierre Khalfa, coprésident de la Fondation Copernic.
  • Édition Les invités de Mediapart

    Europe: un accord pour le pire?

    Par
    «Après la politique monétaire, c'est la politique budgétaire qui est exclue de toute délibération démocratique» par le dernier accord européen, analyse Pierre Khalfa, coprésident de la Fondation Copernic, membre du Conseil scientifique d'Attac. Et toujours sans apporter de solution à la crise.