Ven.
22
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Marathon des signatures

L’édition participative d’Amnesty International vous invite à découvrir « les personnes en danger » du 10èmeMarathon des signatures qui débutera le 3 décembre prochain. Cet évènement mondial appelle chacun d’entre nous à participer, par des gestes simples et efficaces, à la défense de personnes victimes de graves violations de leurs droits.
Le 3 décembre, agissez sur
www.marathondessignatures.com
.

Article d'édition

Le Marathon des signatures. Agissez pour des personnes en danger

Cette édition vous invite à découvrir qui elles sont, quels sont les droits dont elles devraient pouvoir jouir et qui sont violés, la situation des droits humains dans le pays. Des écrivains, cinéastes, comédiens, chanteurs croiseront leur regard avec le nôtre pour dire ce que leur évoque la situation de ces hommes et de ces femmes. Une édition participative pour comprendre, échanger, partager, avant d'agir et de faire agir autour de vous !

Article d'édition

Le 10 décembre, brisez la loi du silence avec Amnesty International

carousel.jpgChaque année, autour du 10 décembre, anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme, le Marathon des signatures appelle les citoyens à participer, par un geste simple et efficace, à la défense de personnes en danger, victimes de graves violations de leurs droits.

Article d'édition

Indonésie : Quinze ans de prison pour avoir levé un drapeau

Filep_Karma-168ad.jpgFilep Karma purge actuellement une peine de quinze ans de prison pour avoir participé à une cérémonie annuelle à l'oc­casion de laquelle le drapeau de l'indépendance papoue a été hissé. Il était l'une des deux cents personnes à prendre part à cette cérémonie pacifique à Abepura, dans la province papoue, le 1er décembre 2004.

Article d'édition

Les Papous, un peuple en quête de dignité

bintang-kejora.1231763303.thumbnail.pngNul doute qu'en ce 1er décembre 2011, les Papous occidentaux se rassemblent nombreux et sans armes pour assister au lever du drapeau « Etoile du matin » (une étoile blanche sur un fond rouge bordé de bandes bleues et blanches), comme ils le font tous les ans depuis le 1er décembre 1961. C'est à l'issue d'une telle manifestation que Filep Karma a été arrêté et roué de coups le 1er décembre 2004.

Article d'édition

Filep Karma par Franck Pavloff

Toi, Filep Karma, porte-drapeau de l'indépendance papoue, arrêté, battu, malade au fond d'une geôle indonésienne. Et les Autres, soldats, policiers, nervis, gardiens d'un gouvernement qui considère que de se réunir pacifiquement pour hisser le drapeau de l"Etoile du matin", emblème de ton peuple, est un crime puni de 15 ans d'emprisonnement.

Article d'édition

Christi Lynn Cheramie par Gérard Mordillat

La vie de Christi Lynn Cheramie fait peur. Elle fait peur. Christi Lynn Cheramie ne fait pas peur, mais sa vie fait peur. C'est encore une enfant quand son beau-père la viole. La viole encore, la viole toujours, la viole, la viole... La viole pendant trois ans. Elle n'en a même pas quinze et le monde se tait. C'est une vie qui ne compte pas.

Article d'édition

États-Unis : Christi Cheramie, emprisonnée à vie pour un crime qu’elle nie avoir commis

Copie%20de%20137770.preview.jpgEn juin 1994, Christi Lynn Cheramie, alors âgée de 16 ans, fut condamnée, en Louisiane, à l'emprisonnement à vie sans possibilité de libération conditionnelle, pour avoir plaidé coupable dans le meurtre de la grande tante de son fiancé, culpabilité qu'elle récuse aujourd'hui. Elle a aujourd'hui 33 ans.

Article d'édition

C’est ici que je vais mourir : emprisonnement à vie des mineurs aux États-Unis

rapport.JPGAux États-Unis, une personne âgée de moins de 18 ans ne peut ni voter ni être jurée ni acheter de l'alcool ou des cigarettes mais elle peut être condamnée à mourir en prison.

Article d'édition

Turquie : défendre l’objection de conscience peut conduire en prison

Halil%20Savda_0.JPGDepuis 2004, Halil Savda a été arrêté quatre fois, tantôt pour avoir refusé le service militaire, tantôt pour avoir défendu en public des objecteurs de conscience. Halil Savda est sous le coup d'une condamnation à cent jours de prison en vertu de l'article 318 du Code pénal pour avoir participé à une manifestation de soutien à un objecteur de conscience alors emprisonné, Ahmet Aydemir.

Article d'édition

L’objection de conscience peut mener en prison en Turquie

En Turquie, les objecteurs de conscience sont poursuivis non seulement pour leur refus de servir dans l'armée, mais surtout pour le délit de s'exprimer en public contre le service militaire obligatoire. Alors que le droit à l'objection de conscience est reconnu dans la plupart des pays d'Europe, en Turquie, des jeunes gens comme Mehmet Tarhan, Enver Aydemir ou Halil Savda, sont jetés en prison, où ils sont insultés et battus.

Nous avons perdu notre chef de famille en raison de sa lutte

« Moi qui suis sa fille, je souhaite le soutien du reste du monde, de la communauté internationale, parce que nos capacités à nous sont très limitées… »

Cela ne m'empêchera jamais de me battre pour ma liberté

«Mais j'aimerais simplement qu'ils me regardent en tant que personne, qu'ils voient celle que je suis aujourd'hui, qu'ils ne jugent pas celle que j'étais et qu'ils ne voient pas la petite fille, mais la femme que je suis devenue».

Témoignage de Halil, objecteur de conscience turc persécuté

«Je pense que si l'argent dépensé pour acheter des armes était alloué à d'autres domaines, comme l'éducation ou la lutte contre la pauvreté, de nombreux problèmes pourraient être résolus dans ce pays».

Si nous nous taisons, c'est plus douloureux que de continuer à se battre

 

« J'étais ici en train de faire la lessive quand les soldats sont venus... Quatre autres arrivaient derrière eux... »

Les prisonniers du camp Yodok en Corée du Nord

(En anglais) « On m'a mis dans cette posit

Témoignage de Linus Johns, l'une des victimes des fusillades à Bundu, Port Harcourt

« Des coups de feu m’ont réveillé. Je suis sorti pour savoir pourquoi les gens couraient et criaient. Je n’ai vu que des soldats…»

Expulsions forcées à Port Harcourt : témoignage des habitants

Témoignage des habitants de la communauté de Ngofaka-polo à Port Harcourt, Nigéria. Les habitants de cette zone sont susceptibles d'être expulsés dans le cadre du projet de parc d'attraction "Silverbird Showtime".

Russie : Témoignage d’une défenseure acharnée des droits humains

[asset|aid=294030|format=fullsize|formatter=embe
Newsletter