Fission

La pièce est basée sur les retranscriptions des conversations, enregistrées à leur insu, des principaux responsables du projet de bombe atomique allemand, enlevés par les Alliés en 1945 et placés au secret en résidence forcée en Angleterre, à Farm Hall. C'est dans ce huis-clos qu'ils apprennent le largage de la bombe sur Hiroshima, qui marque leur propre échec en tant que scientifiques.

En 1945, les responsables du projet de bombe atomique allemand sont enlevé par les Alliés et placés au secret pendant 6 mois dans un manoir anglais, Farm Hall. Lorsqu'ils apprennent que les américains ont largué une bombe sur Hiroshima, leur défaite en tant qu'Allemands se double d'une défaite comme scientifiques.

Trouveront-ils dans leur échec à faire la bombe de quoi s'affranchir de leur participation au régime nazi ? Parviendront-ils à réinterpréter leur propre passé et en faire un conte acceptable ? Comment interpréter l'attribution du prix Nobel de chimie en novembre 1945 à l'un des détenus, Otto Hahn, alors que Lise Meitner, physicienne de la stature de Marie Curie, avec laquelle il a travaillé pendant 30 ans à Berlin, est écartée du prix ? 

Au cours de cette période tragique, ils se remémorent les événements qui les ont amenés à Farm Hall : la fssion nucléaire, découverte en 1938 dans le contexte de la guerre ondiale qui couvait, conduit à la fission de la communaué des savants, dans leur course effrénée pour détenir avant l'autre l'arme atomique.

Avec ce huis-clos comme élément central, la pièce brosse un tableau qui va des conditions de la découverte de la fission à Berlin à la "déclaration de Gottingen" en 1957, par laquelle les membres du Club de l'uranium se déclaraient opposés à ce que l'Allemagne se dote de l'arme atomique.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.