Villaeys-Poirré
Je cherche à comprendre.
Abonné·e de Mediapart

97 Billets

0 Édition

Portfolio 26 avr. 2021

Villaeys-Poirré
Je cherche à comprendre.
Abonné·e de Mediapart

Citations en liberté.150e anniversaire de la naissance de Rosa Luxemburg,

En 2014, une Quinzaine Rosa Luxembourg répondait par anticipation aux célébrations officielles de la boucherie de 1914. Initiée par Sabrina Lorre, elle fut reprise par les gens les plus divers, sans que soit pour autant gommé ce qui fait l'essentiel de la vie de Rosa Luxemburg : sa pensée et son action politique pour un changement révolutionnaire de la société. Ici "Des citations en liberté".

Villaeys-Poirré
Je cherche à comprendre.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  1. Une voix de prison.

    Rosa Luxemburg est enfermée pour la cinquième fois, cette fois-ci sans jugement, pour avoir manifesté le 1er mai 1916 en pleine guerre, en plein Berlin. Emprisonnée à Berlin, elle est transférée, après un incident de parloir, au fin fond de la Silésie, région polonaise sous domination de l'empire allemand. Elle y travaille intensément, mais écrit aussi des lettres, en particulier à la jeune femme de Karl Liebknecht, lui aussi emprisonné. Ces lettres, parmi les plus belles qui existent, témoignent de ce qu'elle vit, pense et ressent, de ce que l'on peut vivre, penser et ressentir en prison.

    La vie est l'unique secret. Prison de Breslau.

    "Au milieu des ténèbres, je souris à la vie, comme si je connaissais la formule magique qui change le mal et la tristesse en clarté et en bonheur. Alors, je cherche une raison à cette joie, je n'en trouve pas et ne puis m'empêcher de sourire de moi-même. Je crois que la vie elle-même est l'unique secret. Car l'obscurité profonde est belle et douce comme du velours, quand on sait l'observer. Et la vie chante aussi dans le sable qui crisse sous les pas lents et lourds de la sentinelle, quand on sait l'entendre."

  2. "Au moment où je vous écris ceci, un grand bourdon est entré dans ma cellule, qu'il remplit de sa voix baryton. Comme c'est beau, quelle profonde joie de vivre jaillit de ce son plein, tout vibrant d'activité, de chaleur estivale et de parfums de fleurs."

  3. Rosa L. La signature de nombre de ses lettres.

  4. Rosa et moi dans les rues de Berlin. Violette gamine de 13 ans suit les traces de Rosa Luxemburg jusqu'à la prison de Breslau. C'est le film de Valérie Gaudissart, aussi unique que les lettres qui l'inspirent. Sur Vimeo et sur ce blog, vous pouvez regarder des extraits du film et écouter la voix de Violette qui rend les mots de Rosa Luxemburg, si c'est possible!, encore plus sensibles.

    https://vimeo.com/533646091

  5. Pour terminer, un peu d'humour en image, elle l'appréciait. Deux petits exemples :

    "« En lisant cela, je me suis dit quel bonheur qu’en 1871, les travailleurs socialistes de France n’aient pas été aussi sages, sinon, ils auraient dit : les enfants, allons nous coucher, notre heure n’a pas encore sonné, la production n’est pas encore suffisamment concentrée pour que nous puissions rester à la barre. "

    "Alors, il convient de se prendre la tête entre les mains et se demander comment a bien pu faire l'histoire mondiale sans nous, sans nos cercles électoraux, sans le comité directeur du parti, sans le groupe parlementaire? (elle conclut plus sérieusement : La lutte des classes - ce que l'on oublie trop souvent dans nos rangs - n'est pas un produit de la social-démocratie, mais bien au contraire, la social-démocratie est le produit le plus récent de la lutte des classes).

    A côté des lettres, un travail intense

    Il y a une première édition des lettres à Sonia Liebknecht qui date du début des années 70 chez Balibaste. La traduction en est très belle, l'édition malheureusement presque introuvable. Dans les éditions complètes en allemand, ont été publiés dans les derniers tomes (7/1 et 7/2) de nombreux documents qui témoignent du travail intense de réflexion de Rosa Luxemburg en prison. Ils sont un contre-point utile aux lettres pour ne pas oublier combien ce travail, et le but de sa vie, le changement révolutionnaire de la société, marquait son quotidien. A propos de la Commune on trouve ainsi une note de la même époque qu'elle destinait à un travail qu'elle ne pourra finir (Une histoire des Internationales et de la social-démocratie, suite à la brochure de Junius sur la guerre).

    Pour elle la Commune est un moment essentiel sur le chemin de la révolution, un moment pivot entre ces révolutions faites par les opprimés, les exploités et confisquées jusqu'alors par la bourgeoisie, et la révolution prolétaire qu'elle espérait et qui avait trouvé déjà une première expression avec la révolution de 1905, à laquelle elle a participé.

    Villaeys-Poirré

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste