Georges-André
Psychologue en retraite - Photographe et Journaliste-citoyen - Militant associatif - Animateur atelier d'écriture ....
Abonné·e de Mediapart

213 Billets

4 Éditions

Portfolio 2 mai 2019

Georges-André
Psychologue en retraite - Photographe et Journaliste-citoyen - Militant associatif - Animateur atelier d'écriture ....
Abonné·e de Mediapart

1er mai CLERMONT - Deux cortèges en un pour deux destinations et deux combats

Syndicalistes CGT et autres, Gilets jaunes, étudiants en noir, et d'autres ont marché ensemble au départ de la place Delisle pour se séparer ensuite, les uns poursuivant vers la Préfecture et place de Jaude, les autres vers la place de la liberté pour des prises de parole syndicales. Si les uns ont rejoint les autres peu après, la convergence des luttes est, peut-être, en chemin.

Georges-André
Psychologue en retraite - Photographe et Journaliste-citoyen - Militant associatif - Animateur atelier d'écriture ....
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  1. Georges à Clermont

    Des Gilets Jaunes, en nombre, se placent sous deux banderoles devant le cortège syndical.

  2. Georges à Clermont

    La deuxième banderole portée par d'autres Gilets Jaunes

  3. Georges à Clermont

    Du syndicat "Solidaires Etudiant.e.s, un petit groupe d'étudiants tout en noir et foulards cachant leurs visages manifestent pour la libération de deux des leurs incarcérés pour violences en marge de la manifestation du 23 février.

  4. Georges à Clermont

    La banderole CGT ouvrant le cortège syndical, à quelques distances des précédents groupes.

  5. Georges à Clermont

    Rue Montlozier, les drapeaux des syndicats fleurissent : CGT, FSU, UNEF, SUD et Solidaires, rejoint place Gaillard par un groupe FO.

  6. Georges à Clermont

    Un long cortège sur toute la longueur de la rue Montlozier

  7. Georges à Clermont

     Ils donnent la musique des slogans crachés par la camionnette tout à côté.

  8. Georges à Clermont

    Place Gaillard, un groupe FO rejoint le cortège tandis que des tracts divers sont distribués aux manifestants.

  9. Georges à Clermont

    Peu à peu lentement et un à un, les groupes, à distance les uns des autres, s'engouffrent rue Fontgiève. Au passage, quelques pétards et cris des étudiants, musique et slogans du cortège CGT.

  10. Georges à Clermont

    Place Gaillard, distribution de tracts divers : Liste des insoumis et de Benoît Hamon aux européennes ... ici RESF appelle à un rassemblement devant la préfecture le 3 mai devant sa banderole déployée sur le côté.

  11. Georges à Clermont

    Le cortège syndical est arrivé place de la liberté (rebaptisée place de la liberté syndicale) pour entendre les prises de paroles des leaders syndicaux tandis que Gilets Jaunes et étudiants ont bifurqué vers la place de Jaude.

  12. Georges à Clermont

    Devant la maison du peuple, les leaders syndicaux fustigent la répression syndicale, la menace sur les retraites, projet Blanquer et fermetures d'écoles ...

  13. Georges à Clermont

    Nous retrouvons les Gilets Jaunes et étudiants en noir sur la place de Jaude. Ces derniers détaillent la répression policière et demandent la libération de leurs deux camarades.

  14. Georges à Clermont

    Enfin, ce cortège rejoint sans encombre ni policier, le cortège syndical devant la Maison du Peuple (un seul policier rencontré debout devant sa moto bloquant le passage de voiture).

    Une journée de manifestation avec plusieurs milliers de personnes au-delà du cortège syndical habituel pour un premier mai : prélude à une convergence des luttes et des combats ?

  15. Georges à Clermont
    PS : Morceaux choisis

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Shtar Academy » : sortie sous haute surveillance d’un album de rap enregistré par des détenus
Ce projet musical unique en son genre a permis à quatre détenus de la prison de Fresnes de travailler avec les plus grands noms du rap français. Un projet de réinsertion qui pourrait subir le contrecoup de la polémique déclenchée cet été autour d’une course de karting.
par Yunnes Abzouz
Journal — Justice
À Nice, « on a l’impression que le procès de l’attentat a été confisqué »
Deux salles de retransmission ont été installées au palais Acropolis, à Nice, pour permettre à chacun de suivre en vidéo le procès qui se tient à Paris. Une « compensation » qui agit comme une catharsis pour la plupart des victimes et de leurs familles, mais que bon nombre de parties civiles jugent très insuffisante.
par Ellen Salvi
Journal — Santé
Crack à Paris : Darmanin fanfaronne bien mais ne résout rien
Dernier épisode de la gestion calamiteuse de l’usage de drogues à Paris : le square Forceval, immense « scène ouverte » de crack créée en 2021 par l’État, lieu indigne et violent, a été évacué. Des centaines d’usagers de drogue errent de nouveau dans les rues parisiennes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Justice
Un refus de visa humanitaire pour Hussam Hammoud serait « une petite victoire qu’on offre à Daech »
Devant le tribunal administratif de Nantes, la défense du journaliste syrien et collaborateur de Mediapart a relevé les erreurs et approximations dans la position du ministère de l’intérieur justifiant le rejet du visa humanitaire. Et réclamé un nouvel examen de sa demande.
par François Bougon

La sélection du Club

Billet d’édition
Klaus Barbie - la route du rat
En parallèle d'une exposition aux Archives départementales du Rhône, les éditions Urban publient un album exceptionnel retraçant l'itinéraire de Klaus Barbie de sa jeunesse hitlérienne à son procès à Lyon. Porté par les dessins du dessinateur de presse qui a couvert le procès historique en 1987, le document est une remarquable plongée dans la froide réalité d'une vie de meurtres et d'impunité.
par Sofiene Boumaza
Billet de blog
Suites critiques aux « Suites décoloniales ». Décoloniser le nom
Olivier Marboeuf est un conteur, un archiviste, et son livre est important pour au moins deux raisons : il invente une cartographie des sujets postcoloniaux français des années 80 à aujourd’hui, et il offre plusieurs outils pratiques afin de repenser la politique de la race en contexte français. Analyse de l'essai « Suites décoloniales. S'enfuir de la plantation ».
par Chris Cyrille-Isaac
Billet de blog
Nazisme – De capitaine des Bleus à lieutenant SS
Le foot mène à tout, y compris au pire. La vie et la mort d’Alexandre Villaplane l’illustrent de la façon la plus radicale. Dans son livre qui vient de sortir « Le Brassard » Luc Briand retrace le parcours de cet ancien footballeur international français devenu Allemand, officier de la Waffen SS et auteur de plusieurs massacres notamment en Dordogne.
par Cuenod
Billet de blog
Un chien à ma table. Roman de Claudie Hunzinger (Grasset)
Une Ode à la Vie où, en une suprême synesthésie, les notes de musique sont des couleurs, où la musique a un goût d’églantine, plus le goût du conditionnel passé de féerie à fond, où le vent a une tonalité lyrique. Et très vite le rythme des ramures va faire place au balancement des phrases, leurs ramifications à la syntaxe... « On peut très bien écrire avec des larmes dans les yeux ».
par Colette Lallement-Duchoze