Portfolio

LES JOURNÉES DES PEUPLES AUTOCHTONES DE GUYANE SUR FOND DE DÉROGATION ÉCOLONIALE.

Alors que la loi sur la biodiversité vient d'être votée (le 20 juillet) dans le but de doter la France de principes renforcés, d’outils nouveaux et de mesures fortes pour favoriser une nouvelle harmonie entre l'homme et la nature, l'événement guyanais est un amer révélateur de l'Écolonialité du pouvoir qui s'autorise (par dérogation) le sacrifice d'espèces protégées sur l'autel du Spatial.
  1. Affiche de la Collectivité Territoriale de GUYANE (CTG).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.