Portfolio

37-Les enfants qui achètent des bonbons participent au financement des retraites

Politiques, Journalistes, éditorialistes TOUS médias, AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES SOCIAES! VOS ENFANTS, et ceux des autres, EN ACHETANT DES BONBONS avec leur argent de poche, payent les charges sociales des entreprises qui les ont incorporées dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT ET DE VENTE! Alors, POUR QUELLES HONTEUSES RAISONS TROMPEZ VOUS LES FRANCAIS?
  1.                        *Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'U€*

                                              MISE A JOUR AU: 21.12.2018

                                     *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

    *A LA UNE: Le 20 décembre 2018, le Président Emmanuel Macron déclare à quelques enfants conviés à l'admirer, en visite "incogito" dans village de l'Association Action enfance, à Soissons, "Le prix de l'essence va baisser"!

    Bravo, Monsieur le Président: Vous augmentez le prix du Gas oil et vous annoncez que le prix de l'essence va baisser, ALORS que les enfants n'ont pas de voiture et, s'ils le peuvent, achètent des bonbons et des pains au chocolat!

    C'est "Le prix des bonbons va baisser", qu'il vous fallait annoncer!

                                                    I-----------------------I

    C'est à destination des enfants de France en âge de comprendre qu'acheter un bonbon, un pain au chocolat ou toute autre marchandise, c'est participer à payer les retraites de leurs parents, la sécurité sociale et les indemnités chômage, tout en retenant que les entreprises ne participent actuellement en RIEN pour ce faire! 

    Cet article, qui comprend 2 pages, est destiné à appeler l'attention des adultes de France, quel que soit leur âge, sur le raisonnement fantasmagorique des hommes et des femmes politiques qui les prennent pour des demeurés du chapeau avec leurs appels et réponses tous azymuths: "Ce que nous faisons, c'est pour l'Avenir de vos enfants et vos petits enfants!

    Or les hommes et les femmes politiques ne diront jamais à leurs enfants: "La situation économique est catastrohique: Nous gérons mal les affaires du Pays, ce qui nous arrange.

    Et pourtant, enfants de France, avec l'argent de poche que vous donnent vos parents pour acheter des bonbons et des pains au chocolat, vous participez à payer les charges des entreprises à leur place. Les entreprises les reversent ensuite à l'Etat.

    Ne  cherchez pas à en savoir plus pour l'instant...    

    Demandez vous seulement ce que vous pourriez faire pour votre pays, la France

     

    *En Page 1/2, vous trouverez:

    Les entreprises ne payent aucune charge sociale: "Arrêtez de nous prendre pour des cons"!

     

    *En Page 2/2, vous trouverez:

    1- Qu'estce que le Révisionnisme économique? 

    2- LA REGLE D'OR EN GESTION ECONOMIQUE FRANCE.

    3- Une conclusion.

                             I------------------------I

                                   *PAGE 1/2.

    *Les entreprises ne payent aucune charge sociale.

    -OUI! Enfants de France: Contrairement à ce que vous racontent les adultes qui vous prennent pour des... enfants..., aucune entreprise ne paye de charges sociales pour les Retraites de vos parents ou arrière grands parents, Sécurité sociale, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc.

    Souvenez vous de l'école où vous avez appris à calculer un Prix de Revient que je résume ci après:

    *Prix de Revient = Prix d'achat des matières + Charges de structure + divers + Salaires + charges sociales des entreprises!

    Le Prix de Vente était le suivant:

    *Prix de Vente = PR (Prix de revient) + Pourcentage de "Marge bénéficiaire"-Bénéfices (B).

    Il en découle que les entreprises se font payer leurs cotisations sociales Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociales, Complémentaires Santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc ... par les consommaeurs qui achètent leurs marchandises, produits et services!

    *Notez que je ne critique pas ce procédé: Il est logique: 

    "Les entreprises doivent se faire rembourser TOUS leurs investissements pour pérenniser leur entreprise, maintenir et développer l'emploi en fonction des marchés. Mais les charges sociales ne sont pas des investissemnts pour elles, puisque les consommateurs les leur payent préalablement à leur versement aux organismes de l'Etat chargé des recouvrements.

    C'est la suite que je critique et qu'il vous faut retenir car elle développe l'appât du gain démesuré avec ce que j'appelle "L'ARNAQUE AUX CHARGES SOCIALES DES ENTREPRISES": 

    "En effet, vos parents" qui font de la politique le savent très bien: Ils augmentent les impôts des contribuables et les taxes pour les consommateurs afin de les distribuer aux entreprises sous forme de ce qu'ils appellent précautionneusement et pudiquement "Subventions"! Peut être pour recevoir eux mêmes en retour, par "appel de fonds" qu'ils ont défiscalisés, de quoi financer leurs campagnes électorales?

    *Posez leur la question, "pour voir"... ce q'ils vous répondront! 

    *Passons à présent à la page 2/2 

    .

  2.                                         *PAGE 2/2*

    1- *Qu'est ce que LE REVISIONNISME ECONOMIQUE?

    Selon la définition, le terme révisionnisme désigne "L'attitude critique de ceux qui remettent en cause, de manière rationelle, les fondements d'une doctrine, d'une loi, d'un jugement, d'une opinion couramment admise en histoire, ou même de faits établis.

    Pour ma part, je remets en cause, de manière rationnelle, le fait couramment admis que les hommes et femmes politiques, les économistes, les éditorialistes et les philosophes clament que les charges sociales sont trop élevées, qu'il faut augmenter les impôts pour donner des "subventions" aux entreprises pour créer des emplois et faire baiiser le chômage.

    Cela est complètement Faux: CE SONT LES CARNETS DE COMMANDES qui créent des emplois, pas leurs élucubrations! Et les commandes supérieures aux capacités de production créent de nouveaux emplois pour satisfaire les commandes clients en temps et en heure. 

     

    2- LA REGLE D'OR EN GESTION ECONOMIQUE FRANCE:

    De ce qui a été décrit précédemment, il est aisé de constater que, si les charges -cotisations sociales des entreprises qui sont payées par les consommateurs de manière explicite et implicite- sont trop élevées, il suffit de les retirer en totalité aux entreprises pour les transférer sur une TVA SOCIALE qui serait payée par les consommateurs, DE MANIERE OFFICIELLE, puisqu'ils la payent déjà, "à l'insu de leur plein gré", en achetant leurs marchandises:

    Les entreprises les reversent ensuite aux organismes de l'Etat chargé des recouvrements.

    *Cette opération serait blanche pour les consommateurs et SEULS les prix à la production (Prix de Revient, ou coûts de Revient) baisseraient. 

    Les prix de vente régionaux et nationaux resteraient stables du fait de la concurrence, voire pourraient même baisser quelque peu.

    Les avantages seraient les suivants:

    1- Les entreprises françaises deviendraient les plus compétitives des pays industrialisés,

    2- Les carnets de commandes se rempliraient,

    3- La confiance reviendrait, 

    4- Les investissements reprendraient,

    5- Des emplois seraient créés pour satisfaire les commandes clients en temps et en heure,

    6- Le taux de chômage baisserait, sans arriver au plein emploi, compte tenu de la démographie,

    7- La balance commerciale se stabiliserait jusqu'à devenir excédentaire par la suite

     

    Parallèlement, il conviendrait de créer un IMPÔT SOCIAL pour les entreprises.

    Tout le monde doit payer pour les financements sociaux:

    1 - Les salariés, par retenues sur les salaires, comme cela se fait actuellement et qui payent, en plus, l'impôt sur le revenu, "Fruit du travail" du salarié,

    - Les consommateurs, de manière OFFICIELLE, qui les payaient déjà auparavant "à l'insu de leur plein gré", car ils auraient du le savoir. Elles seraient collectées par les commerçants et pourraient figurer sur les factures et tickets de caisse, comme suit, par exemple: 

              *Prix de vente Hors Taxes:               Tant          €

              *TVA %                                            Tant         €

              *TVA SOCIALE %                          Tant         €  

                                                       Total:       Tant    €€€  

    3 -Les entreprises, qui n'ont jamais RIEN payé et dont l'impôt sur la fortune a été supprimé, par un IMPÔT SOCIAL distinct de l'impôt sur le revenu, "Fruit du travail du capital.

    Cet impôt social setait négocié entre les partenaires sociaux et après de grands débats au Parlement.

    * C'est ainsi que, dans la plus grande transparence et pour les pérenniser que les recettes sociales Retraites, Sécurité sociale et Chômage seraient NATIONALISEES. 

     

    En outre, de grands débats médiatiques seraient organisés. Pourraient participer à ces débats, par exemple:

    Des membres du Gouvernement,

    - Des fonctionnaires de Bercy,

    - Les partenaires sociaux, syndicats patronaux et de salariés,

    - Des dirigeants politiques,

    - Des représentants des consommateurs,

    - Des économistes, sociologue, philosophes, politologues,

    - Divers, liste non exhaustive   

     

                                          3- CONCLUSION:

    Comme chacun pourra le constater, LA REGLE D'OR EN GESTION que je préconise depuis plus de 6 ans, LA GESTION PAR LE REVISIONNISME ECONOMIQUE, est de compréhension aisée et adaptable à la situation désatreuse de notre économie, dans la plus grande transparence pour Tous et dans la paix sociale retrouvée.

    Nul ne trouverait à y redire.

    Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme, 2, nAvenue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse.

    *PS: Je suis Gaulliste, plus encarté pour garder mon indépendance d'esprit.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.