Portfolio

05-#Economie: La plus vaste escroquerie intellectuelle morale & financière française

LES VALEURS REPUBLICAINES sont bafouées par UN MENSONGE D'ETAT! Les politiques font croire que les entreprises payent des charges sociales! C'est FAUX! Incorporées dans le CALCUL DES PRIX DE REVIENT & de vente, ce sont les consommateurs qui les payent! Elles perçoivent en plus DES Dons en subventions! C'est la plus vaste escroquerie intellectuelle et financière de France!
  1.                          *Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'U€*

                                               *MISE A JOUR AU: 10.03.2019

                                     *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

     

                       GRAND DÉBAT NATIONAL 2019

    L'économie française va à vau l'eau, ballotée par les vents et marées des flux politiques déboussolés qui errent au gré du vent qui tourne comme une girouette. 

                                                   *AINSI VA LA FRANCE*

    Le 04 février 2019, à Courcouronnes, département 91, le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, au cours de son périple pré-électoral a déclaré publiquement à l'assistance, pour répondre à une question qui lui était posée: -"Je suis un chercheur"!

    Fort bien, Monsieur le Président: Ne cherchez plus: La solution économique pour régler les problèmes qui vous sont exprimés par les Maires et les responables associatifs tournent autour d'un seul problème que vous n'évoquez jamais en public: L'ÉCONOMIE. 

    Cela fait plus de 6 ans que j'ai découvert la solution à tous les problèmes financiers de Notre Pays, LA FRANCE et 6 ans que je l'ai transmise à l'Elysée où vous étiez déjà en tant que Secrétaire génétral Adjoint de François Hollande, Président de la République, chargé de l'Economie, par la suite Ministre de l'économie, en 2014,  et enfin au Palais de l'Elysee en tant que Président de la République depuis 2017. 

    *Ne cherchez plus: "Lisez et retenez ce qui suit pour devenir un bon Président qui ne soit plus appelé "Président des riches" ou Picsou 1er, CRÉSUS de France.  

     

      *AU PAYS DE LA FRANCE QUI PERD ET DE LA FINANCE QUI GAGNE, Crésus Macron est LE BONIMENTEUR DE SERVICE.

    Je vais vous en faire la démonstration.


                            LES CAISSES DE L'ÉTAT SONT VIDES!

    LES ENTREPRISES NE PAYENT AUCUNE CHARGE SOCIALE! 

    Les entreprises mentionnent "leurs" charges-cotisations sociales" sur les feuilles de paye POUR FAIRE CROIRE QUE CE SONT ELLES QUI LES PAYENT, alors que ce sont les consommateurs "qui sont également les salariés ou ''l'ont été " qui les leur payent à l'achat des marchandises! 

    Tous les salariés ont remarqué, sur leur feuille de paye, que les entreprises mentionnent les montants de toutes leurs charges sociales "employeur".

    Ce procédé est destiné à faire croire qu'elles payent des "charges" cotisations sociales "trop élevées" et qu'il faut, par des augmentations d'impôts et taxes diverses, leur "donner" en plus des subventions pour créer des emplois et faire baisser le chômage. Tout cela est FAUX pour les raisons suivantes:

    1- Les entreprises, en faisent croire qu'elles ont des "charges" trop élevées, se mettent en POSITION DE VICTIMES des salariés qui "coûtent trop cher" et que les "charges" sont trop élevées par leur faute (sic)! LE COÛT DU TRAVAIL EST TROP CHER!

    Les chefs d'entreprises se mettent ainsi en POSITION DOMINANTE sur les SALARIÉS DOMINÉS ET "EN ÉTAT DE FAIBLESSE PSCHYCHOLOGIQUE" qui les met hors d'état de réclamer quoi que ce soit!

    L'employeur peut alors dire sans être contredit: "Le Poids des "charges" et du coût salarial rend impossible toute augmentation de salaire! 

    2- Pourtant, s'ils savaient: Les entreprises, avant de calculer les "Prix de Vente"de leurs marchandises, font ce qu'il est convenu d'appeler un "Calcul des Prix de Revient" (ou coûts de Revient, ou Coût à la production) destiné à ne pas vendre à perte, ce qui est logique et légal comptabblement parlant. 

    Les entreprises doivent avoir des "retours sur investissements" qui leur permettent de vivre dignement, de pérenniser leur entreprise et, en fonction des marchés, la développer et créer des emplois nouveaux. Je ne critique donc pas et en aucune manière les bénéfices qu'ils peuvent réliser de la sorte. 

    3- Pour calculer leurs Coûts à la production (Prix de revient), les entreprises incorporent Toutes leurs "charges" cotisations sociales dans les calcul des Prix de Revient: Le montant des Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc... Il n'y a rien à y redire!

    4- Cela étant, ce sont les consommateurs, y compris les enfants qui achètent des bonbons, les chômeurs et les sans abris qui achètent leur pain quotidien, les malades qui se font soigner via la Sécurité sociale et autres complémentaires, qu'ils soient grabataires ou en fin de vie qui payent au préalable les "charges" cotisations des entreprises afin qu'elles les reversent ensuite à l'Etat. 

    5- Les marchandises une fois vendues et les "charges cotisations sociales des entreprises récupérées à la vente de leurs marchandises", les entreprises versent aux organismes de l'Etat  chargés des recouvrements les sommes correspondantes aux "charges" cotisations sociales auxquelles elles sont astreintes, lesquelles correspondent aux "charges" cotisations dites "patronales" mentionnées sur les feuilles de paye. 

    Cette opération de reversement du montant des "charges" cotisations sociales dites "patronales" payées par les consommateurs est ce qui s'appelle une "opération blanche": Aucun centime n'est versé de leur propres deniers, de la part des entreprises, aux organismes chargés des recouvrements.

    *Elles se contentent d'en garder les substanciels bénéfices afférents au pourcentage de marge bénéficiaire qui leur était affectée pour le calcul des Prix de Vente.

    "Tout le monde a bien suivi la démonstration? Si oui, continuez votre lecture. Si non, retour à la case Départ".

    Continuons notre lecture:

    5-En clair, cela signifie que:

              5-1- Les salariés ont des retenues pour "charges sociales" sur leur salaire: Ils s'appauvrissent!

              5-2- Les salariés, en tant que consommateurs Payent les charges sociales des employeurs, (y compris du leur s'ils achètent ses marchandises, produits et services) à l'achat des marchandises, puisque celles ci sont comprises et intégrées dans les Calculs des prix de Revient et de vente, ce que se gardent bien de dire les employeurs à leurs salariés: "Ce serait "la révolution"! Et pourtant... Les actionnaires s'enrichissent!

    6- Les entreprises ne reversent aux organismes chargés des recouvrements QUE  les montants de leurs charges auxquelles elles sont astreintes, lesquelles sont payées par les consommateurs à l'achat des marchandises, comme je viens de l'expliquer, contrairement à ce qu'elles affirment: "Payer trop cher les "charges" cotisations sociales... qu'elles ne payent pas de leurs propres poches"... dans le but de culpabiliser les salariés... qui, non seulement n'y peuvent "mais", mais de leur faire croire que, compte tenu du montant trop élevé des charges... elles ne peuvent augmenter les salaires! 

    7- La boucle est aors bouclée "avec les augmentations d'impôts et taxes pour "Donner" des subventions aux entreprises qui se plaignent que "leurs charges sont trop lourdes", avec l'assentiment des politiques, relayés par les medias, "Alors qu'elles n'ont payé aucune "charge" cotisation sociale, je le rappelle, de leur poche! 

    8- Enfin, les prix, augmentent, comme toujours, "je le rappelle, à la méthode "Coué", et les financiers (les entreprises) s'enrichissent tandis que LE POUVOIR D'ACHAT DE LA POPULATION BAISSE!  

    *POUR CEUX QUI N'AURAIENT PAS ENCORE COMPRIS "L'ASTUCE", UN RETOUR À LA CASE DÉPART S'IMPOSE À NOUVEAU.

    *C'est ce que j'appelle L'ARNAQUE AUX CHARGES SOCIALES DES ENTREPRISES, LA PLUS VASTE ESCROQUERIE INTELLECTUELLE, MORALE ET FINANCIERE DE TOUS LES TEMPS!... 

    ... ET LES CAISSES DE L'ÉTAT SONT TOUJOURS PLEINES DE TROUS!

    Voilà pourquoi je demande au Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, d'ORGANISER UN RÉFÉRENDUM en vue de REMETTRE À PLAT le système actuel de collecte des financements sociaux, afin de relancer l'économie et de NATIONALISER les Retraites, Retraites complémentaires, la Sécurité sociale, les complémentaires santé, les indemnités Chômage, les Retraites Vieillesse, la journée Dépendance, etc, etc... dans la plus grande transparence pour tous et pour l'Avenir de nos enfants, selon la formule consacrée.

    Je propose donc de metre en application La Méthode de "Gestion par le "RÉVISIONNISME ÉCONOMIQUE" qui vous est expliquée au N°6 de mon article ci après, méthode de gestion dont je revendique la paternité universelle. 

                  Honi soit qui mal y pense: 

    Alain Saiche, 2 Avenue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse.

                                        I---------------------------I

     Bonjour Monsieur le Président (Emmanuel Macron),

    Tout a été essayé, tout a échoué: Le Peuple de France s'appauvrit, les entreprises s'enrichissent et le Peuple, mécontent de vos augmentations des impôts et des taxes diverse amènent "les Gilets jaune" mécontents à venir vous exptimer leurs revendicaions "à Paris".

    Ce mécontentement général, représenté actuellement par les Gilets jaune qui seront rejoints par la majorité de la population si vous n'y prenez garde,  m'impose, en tant que citoyen, à vous appeler à vos responsabilités économiques dont vous devez faire preuve envers le Peuple de France qui vous a élu et que vous allez appeler aux urnes en mai 2019 pour les élections européennes et en mai 2022 pour l'élection de votre successeur.

    Vous vous trouvez face à un dilemne de Président "droit dans ses bottes":

    -Je fais ce que j'ai dit que je ferais pendant ma campagne électorale et je vais dans le mur, ou je change de politique économique en appliquant "La Méthode de Gestion par le Révisionnisme économique" de Alain Saiche qui me la propose depuis le début de mon quinquennat, tout comme il l'a proposé à mon prédécesseur François Hollande entre 2012 et 2017?

    *Qu'allez vous faire, Monsieur le Président? Maintenir votre pression fiscale au bénéfice des financiers, au détriment du Peuple de France, ou changer de politique comme le recommandent la sagesse, le bon sens et la raison? 

    Là sont les questions que vous devez vous poser, raison pour laquelle j'en appelle à vos responsabilité et à celle de votre Gouvernement.

    *Mes explications ci après, à titre de rappel, ne sont pas faites pour vous plaire, mais pour réveiller votre conscience: "Être un bon Président", ou "Ne pas l'être"? 

    Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme, 2, Avenue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse. 

     

                                                *HOMO HOMINI LUPUS EST!

    Mon article comporte 6 PARTIES:

    *Partie N°1: Il n'y a pas d'Etat providence!

    *Partie N°2: Ce sont les carnets de commandes qui créent des emplois!

    *Partie N°3: Bonjour Françaises, Français, Bonjour M le Président,

    *Partie N°4: Le mensonge de l'Etat de droit France!

    *Partie N°5: Le libéralisme social Macron repose sur L'Arnaque aux charges sociales des entreprises!

    *Partie N°6: Il faut remettre à plat les financements sociaux et créer une tva sociale pour relancer l'économie.

    *Hors texte: Archives; Cliquez sur la partie "Commentaires" dans la zone bleutée ci dessus.  

                                                      I-------------------------I

                                                         *Première partie: 

    IL N'Y A PAS D'ETAT PROVIDENCE, contrairement à ce que veut vous faire croire Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, patron du parti "LaREM "EnMarche".

    Un véritable DIALOGUE SOCIAL et LA RELANCE DE L'ECONOMIE dans la paix sociale passent obligatoirement par LA RECONNAISSANCE DES MENSONGES D'ETAT de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française, qui mène La France à la ruine et à l'appauvrissement de la population, raison pour laquelle, par question au Gouvernement, via M Lionel Causse, député de la 2ème circonscription des Landes (40 230 St Vincent de Tyrosse), je demande de reconnaitre que: 

    LA PLUS VASTE ESCROQUERIE morale, intellectuelle, économique et financière du XXIè siècle est la suivante:

    *AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES SOCIALES!

    Incorporées préalablement dans les Calculs des Prix de Revient et de vente, ce sont les consommateurs qui les payent aux entreporises à l'achat des marchandises, produits et services! Les entreprises les reversent ensuite aux organismes de l'Etat chargés des recouvrements!

    Corollaire: Seuls les consommateurs qui payent les charges sociales des entreprises à la place des employeurs à l'achat des marchandises, produits et services et les salariés qui payent des charges sociales participent au financement des dépenses sociales pour les RETRAITES, SECURITE SOCIALE et CHÔMAGE! 

    *De ce qui précède, je demande à Emmanuel Macron, Président de la République, d'organiser un REFERENDUM sur les financements sociaux: "QUI doit payer QUOI, COMMENT et COMBIEN.

                                                    I-------------------------I

                                                           *Partie N°2:

                         *Ce sont les carnets de commandes qui créen des emplois!

    C'est tout à fait légalement que L'Etat France se retrouve dans le trou de la dette, que les impôts et taxes augmentent, que le Peuple s'appauvrit, que le pouvoir d'achat baisse et que les paradis fiscaux existent toujours, car pour les financiers qui gouvernent la France, l'argent et l'or ne peuvent être placés "qu'ailleurs qu'en France", d'autant que CE SONT LES CARNETS DE COMMANDES QUI CREENT DES EMPLOIS, PAS LES SUBVENTIONS CADEAUX ACCORDEES AUX ENTREPRISES! 

    Le dernier en date: Le CADEAU FISCAL DE 10 000 €uros qui sera payé aux entreprises par LES PAUVRES CONSOMMATEURS et CONTRIBUABLES, obligés de payer, aux consommateurs les plus aisés qui en feront la demande, une remise de 10 000 € pour l'achat d'une voiture électrique neuve de la part du Ministre arriviste de l'Ecologie, François de Rugy! HONTE A LUI!

    Cette façon volontairement dispendieuse des deniers publics est pourtant INCONSTITUTIONNELLE, CAR DISCRIMINATOIRE entre les habitants de France, de plus en plus pauvres! 

    Et il en sera de même pour toutes les autres subventions pour l'achat d'une voiture d'occasion!  

                                                    I-------------------------I 

                                                            *Partie N°3:

    Bonjour Françaises, Français,

    Bonjour Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République:

    Le 15 août 2018, je vous ai demandé officiellement, via les réseaux sociaux Tweetter et Facebook de m'inviter à venir vous exposer ma Méthode de Gestion par le Révisionnisme économique, méthode que j'ai mise au point ces dernières années et dont je revendique la paternité et la propriété intellectuelle auprès de vous, Président de la République et des 100% de la population. 

    Cette méthode porte sur le fait irréfragable suivant: Contrairement à vos affirmations et tous vos commentaires, LES ENTREPRISES NE PAYENT AUCUNE CHARGE SOCIALE et ne participent en Rien au financement des Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, Allocations familiales, etc, etc.

    *Ce sont les consommateurs comme vous et moi qui les payons à l'achat des marchandises, tout comme les enfants qui achètent des bonbons avec leur argent de poche, les chômeurs, les pauvres et les sans abri qui achètent leur pain quotidien! 

    Face aux 67 millions de Français, JE VOUS LANCE LE DEFI de leur démontrer le contraire en passant par les réseaux sociaux Facebook, Twitter ou tout autre media à votre convenance!

    Pour se faire payer toutes leurs charges sociales par les consommateurs, les entreprises les incorporent légalement et comptablement dans les calculs des prix de revient et de vente! Je ne critique donc pas ce procédé: Je critique l'utilisation qui en est faite pour gruger la population, comme ci après expliqué:

    -*Il y a, manifestement, Viol économique intellectuel et financier de la part du pouvoir en place qui veut faire croire que les entreprises payent des charges sociales trop élevées et en profitent pour augmenter les impôts et taxes diverses pour leur accorder des "subventions": 

    Les entreprises, je le rappelle, ne payent aucune charge sociale! Celles ci sont incorporées dans les prix de vente des marchandises, produits et services et payées aux entreprises, avec le pourcentage de marge bénéficiaire, à l'achat des marchandises.

    Il n'y a donc pas lieu de leur accorder des "subventions" cadeaux qui augmentent leurs bénéfices avec le CICE (20,4 milliards € en 2018) ou en ALLEGEMENTS DE CHARGES PERENNES de 6% POUR REMPLACER LE CICE à partir du mois d'octobre 2019! J'y reviendrai plus loin!

                                    Souvenez vous:

    *Le 24 juillet 2014, Monsieur Emmanuel Macron, alors Ministre de l'Industrie du gouvernement de Manuel Valls, Premier Ministre de François Hollande, Président de la République, a déclaré dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, au cours de la séance des questions au Gouvernement, plein de morgue et sûr de lui, comme  un magicien qui fait une bonne farce à des gamins en sortant un lapin de son chapeau:

    "Le budget militaire (de 31 milliards et quelques centaines de millions €) ne pourra être bouclé du fait de retard pris dans la vente de biens de l'Etat et des cessions reportées à plus tard".

    "Pour le boucler, il sera fait appel à des entreprises privées pour le financement des matériels destinés à équiper nos soldats".

    En 2017, ce fut la démission du Chef D'Etat Major des Armées, qui a déclaré la Vérité au cours d'une audition à laquelle il ne pouvait se dérober: "Le budget de la Défense est INSUFFISANT"!

    Face à la fermeté des chefs militaires qui ne pouvaient se soustraire à leurs obligations d'assumer la défense des intérêts de leur pays, La France, sans en réclamer les moyens, Emmanuel Macron, Président de la République, a pris le soin de revoir sa position et a pérennisé le budget des Armées en augmentant son budget de manière à ne pas perdre la face.

    Il est donc FAUX de dire que Emmanuel Macron respecte ses engagements de campagne et qu'il ne reculera devant RIEN!

    *Sa reculade pour le budget de la Défense peut être valable pour la relance de l'économie.

    Il faut et il suffit de lui faire comprendre que SES MENSONGES ET TROMPERIES sur le sujet na sont plus de mise: AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES SOCIALES!

    Toutes les charges des entreprises sont incorporées dans les Calculs des Prix de Revient et de vente!

    *Préalablement payées aux entreprises à l'achat des marchandises par les consommateurs à l'achat des marchandises, produits et services, les entreprises les reversent ensuite à l'Etat, c'est à dire aux organismes chargés des recouvrements!

    *Cest ce que j'appelle: L'ARNAQUE AUX CHARGES SOCIALES DES ENTREPRISES dont sont coupables TOUS les hommes et TOUTES les femmes politiques, les chercheurs, les économistes, les philosophes, les sociétologues et les journalistes qui bénéficient d'avantages en nature qui échappent à tout habitant de France!  

    *Sa "machine de guerre" pour se présenter à l'élection présidentielle a été "La monstrueuse ARNAQUE au pacte de "responsabilité": Il ne faut pas oublier que ce pacte "de responsabilité" a fait perdre aux contribuables 50 milliards € en l'attente de 1 million d'emplois qu'il était impossible de créer:

    *Ce sont les carnets de commandes qui créent des emplois et les carnets de commandes supérieures aux capacités de production qui créent des emplois nouveaux pour satisfaire les demandes clients en temps et en heure et font baisser le chômage!     

                                            I-------------------------I

                 *Partie N°4: Le mensonge de l'Etat de droit France:

    Découvrez LE MENSONGE D'ETAT DE L'ETAT DE DROIT FRANCE de Emmanuel Macron, Président de la République:

    *AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES SOCIALES, contrairement à ce que déclare et veut vous faire accroire Emmanuel Macron, Président de la République!

    Ce sont, je le rappelle, les consommateurs qui les payent à l'achat des marchandises, produits et services!

    Incorporées aux Prix (coûts) de Revient (production), elles sont payées aux entreprises par les consommateurs, enfants qui achètent des bonbons, chômeurs qui achètent leur pain quotidien, malades et grabataires en fin de vie compris, à l'achat de leurs marchandises, produits et services, avec le pourcentage de marge bénéficiaire voulu par les financiers. Les entreprises les reversent ensuite aux organismes de l'Etat chargés des recouvrements! Les entreprises ne payent donc AUCUNE charge sociale, contrairement à ce que veulent faire croire les politiques, les économistes et tous les journalistes. 

    En outre et pour faire bonne et meilleure mesure, le Président Emmanuel Macron Président de la République, accorde des subventions aux entreprises, supprime l'impôt sur la fortune et la taxe sur les transactions financières tout en obligeant les retraités à devenir, par sa loi sur l'augmentation de 1,7% de leur CSG, SUPPLETIFS des employeurs pour augmenter le salaire "Net" des salariés à la place des emploeurs qui n'augment ou si peu les salaires!

    Tous ces faits d'importance économique considérables me conduise à demander aux députés et aux sénateurs et sénatrices "d'aller chercher" Emmanuel Macron, Président de la République, là où il se trouve, au Palais de l'Elysee, en réponse à ses propos provocateurs prononcés au cours d'une visite aux députés de sa majorité en fin de cession parlementaires, le 24 juillet 2018.

    Pour toutes ces raisons, de manière légitime, je demande aux PARLEMENTAIRES, députés et sénatrices et sénateurs, majorité et opposition confondues, de constituer La Haute Cour en vue d "Aller chercher Emmanuel Macron, Président de la République, à l'Elysee", afin de le destituer de ses fonctions, incompatibles avec la bonne marche économique, sociale et sociétale de la France via l'article 68 de la constitution. 

     

    Le 24 juillet 2018, le Président Macron a déclaré à ses troupes  En Marche: "La France n'est pas une République des fusibles", en référence aux évènement du 1er mai. 

    En vous regardant dans la glace, quelle que soit l'heure et quel que soit le jour, rappelez vous que LES ENTREPRISES NE PAYENT AUCUNE CHARGE SOCIALE! Ce sont les consommateurs qui les payent aux entreprises à l'achat des marchandises!

    Il vous appartient d'assumer ce mensonge économique d'Etat et de déclarer la même chose:

    -"La France n'est pas une République des fusibles! Le responsable actuel des mensonges sur le financement des recettes sociales Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Viellesse, Dépendance, etc, etc..., c'est moi! "QU'ILS" viennent me chercher"!

                                                      I------------------------I

                                                             *Partie N°5: 

    *Le libéralisme social Macron, repose sur L'Arnaque aux charges sociales des entreprises: 

    Le social libéralisme "à la Macron" repose sur L'arnaque aux charges sociales des entreprises, c'est à dire que: "LES ENTREPRISES NE PAYENT AUCUNE CHARGE SOCIALE, puisque celles ci sont incluses dans les prix de vente et payées par les cosonmmateurs à l'achat des marchandises. Ces mêmes charges sociales sont ensuite reversées aux organismes officiels de l'Etat France.

    Il y a là une opération "blanche" pour les entreprises, mis à part les substanciels bénéfices réalisés sur cette opération grâce au pourcentage de la marge bénéficiaire dont ont été affectés les prix à la production (Prix de Revient) pour le Calcul des Prix de Vente: PV = PR + % marge bénéficiaire.

    Cette démonstration a pour but d'expliquer l'opération en tant que telle, non pas pour la critiquer: Elle est logique: Il est normal que les financiers fassent des bénéfices pour vivre dignement, pérenniser leur entreprises et, si possible, la développer pour créer de nouveaux emplois en fonction des commandes clients. 

    Ce qui est à critiquer est le mode opératoire de "L'Arnaque aux charges sociales des entreprises" par les politiques qui consiste à accorder aux entreprises, EN PLUS des bénéfices qu'elles font, ce qui est appelé SUBVENTIONS, avec, comme dernier exemple frappant, le pacte de "responsabilité", appelé, en 2014, "Marge de manoeuvre Macron. Coût: 50 milliards € en pure perte pour les contribuables qui ont vu leurs impôts augmenter, tous comme les prix à la consommation...

    Une enquête parlementaire sur le sujet serait de bon aloi pour la population: C'est ce que j'ai demandé Monsieur François de Rugy, Président de l'Assemblée nationale et aux députés tous partis, via le réseau social Tweetter le jeudi 19 juillet 2018. Il n'est jamais trop tard pour bien faire. Par le présent article, je renouvelle donc ma demande à chacune de ses parutions.

                                                  I-------------------------I

                                                         *Partie N°6:

    *Il faut remettre à plat les financements sociaux et créer une TVA sociale pour relancer l'écoomie.

    De ce qui précède, pour réussir la relance de l'économie, il en découle qu'il faut REMETTRE A PLAT le mode de perception des recettes sociales pour les Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc...

    Pour faire simple, puisque tout le monde est d'accord pour reconnaitre que les charges sociales, incorporées légalement et comptablement dans les prix de revient et de vente sont d'abord payées par les consommateurs "à l'insu de leur plein gré", puisqu'ils devraient le savoir, il suffit de légaliser cette opération financière qui porte sur les recettes sociales en les retitant et en les TRANSFERANT toutes, SIMULTANEMENT, sur une TVA SOCIALE égale au montant des transferts qui serait payée OFFICIELLEMENT par les consommateurs.

    Les avantages seraient les suivants:

    1- Les Prix à la production baisseraient d'autant,

    2- Nos entreprises deviendraient les plus compétitives des pays industrialisés à l'exportation, avec tous les avantages y afférents,

    3- Les carnets de commandes se rempliraient, 

    4- La confiance reviendrait, 

    5- Les investissements reprendraient,

    6- Des emplois à temps plein seraient créés pour satisfaire les commandes clients en temps et en heure,

    7- Le chômage baisserait, sans atteindre le plein emploi compte tenu de la démographie,

    8- La balance commerciale reviendrait à l'équilibre pour redevenir excédentaire, 

    9- Le montant de cette TVA SOCIALE serait à négocier entre les partenaires sociaux et le Gouvernement et après débats au Parlement.

    Elle pourrait même apparaitre sur les factures et tickets de caisse et la population de France saurait à quoi s'en tenir et ce qu'elle paye pour le système social "A la française", comme suit:

              -Prix de vente Hors taxes:         Tant         ....€

              -TVA: Tant %                                Tant         ....€

              -TVA SOCIALE Tant %               Tant         ....€

                                               -TOTAL:       Tant      €€€€

    NB: Tout le monde doit participer aux financements sociaux:

    1- Les salariés, par retenues sur les salaires, comme cela se fait déjà et qui payent, en plus, l'impôt sur le revenu, "fruit de leur travail",

    2- Les consommateurs, par la TVA sociale égale au montant de ce qu'ils payaient aux entreprises "à l'insu de leur plein gré", dans la plus grande transparence, et qui payent, en plus, l'impôt sur le revenu,

    3- Les entreprises avec un IMPÔT SOCIAL distinct de l'impôt sur les bénéfices, "fruit du travail du capital", et qui ne payaient RIEN auparavant tout en percevant des subventions! 

    C'est ainsi, dans la plus grande transparence pour tous, que le financement des Retraites, Retraites complémentaires, Retraites, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc..., seraient pérennisées "pour l'Avenir de nos enfants" comme se plaisent à le dire tous les hommes politiques pour justifier toutes les hausses qu'ils infligent aux consommateurs, aux contribuables et aux salariés.

     

    *Préalablement, de grands débats médiatiques seraient organisés, débats auxquels pourraient participer, par exemple:

    1- Des membres du Gouvernement,

    2- Des représentants du fisc,

    3- Les partenaires sociaux, patronat, salariés,

    4- Des représentants des partis politiques, TOUS partis,

    5- Des représentants de sociétés de consommateurs, 

    6- Des économistes,

    7- Des chercheurs, philosophe, etc...

    8- Etc... Liste non exhaustive.

    Pour savoir comment réaliser cette opération sans faille, lisez et apprenez par coeur mon "Cours d'économie universelle sur La Méthode de gestion par LE REVISIONNISME ECONOMIQUE" mis en communication tous les jours sur les réseaux sociaux Facebook et Tweetter.

    Bref, il vous suffit de saisir mon nom, Alain Saiche, sur votre moteur de recherches et vous aurez la solution idéale pour retrouver la paix sociale par la justice économique et sociale dans la plus grande des transparences qui puisse exister. 

    *En attendant, POUR VOUS METTRE DANS L'AMBIANCE  attendue par la population, vous pouvez en avoir un aperçu: Cliquez sur la mention Commentaires située dans la ZONE BLEUTEE en haut de cet article. 

    Armand de Franceville, Nom de Plume,

    Alain Saiche, Nom Patronyme, 2, Avenue Casteroun 40 230, St Vincent de Tyrosse.. 

    PS: Pour clarifier ma position, je suis Gaulliste, plus encarté pour garder mon indépendance d'esprit.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.