Portfolio

RECLAMATION au @Defenseurdroits:J'INTERDIS AUX POLITIQUES DE ME MENTIR SUR L'ECONOMIE

Tous les dirigeants des partis politiques mentent effrontément: Les entreprises incorporent TOUTES leurs cotisations sociales dans les PRIX DE REVIENT & de vente & se les font payer par les consommateurs qui achètent leurs marchandises chez les commerçants! Elles ne dépensent ABSOLUMENT RIEN pour financements sociaux Chômage, Sécu, Retraites, etc.Les salariés et les consommateurs payent TOUT!
  1. *Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'U€* 

                   *MISE A JOUR AU:  07.05.2019.

         *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

    Bonjour Fonctionnaires Services et Bureaux du Défenseur des droits en France, 71120 75 342 Paris Cedex 07

    Je m'appelle Alain Saiche et j'habite au N°2, Avenue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse.

    Il me plairait, ainsi qu'aux Françaises et aux Français, que vous fassiez réponse à ma réclamation en date du 30-11-2016, enregistrée en vos services sous le N° 16-w-009871, laquelle devait être étudiée dans les meilleurs délais. 

    *Par réclamation au Défenseur des droits, comme expliqué par le document ci dessus, j'ai demandé au Défenseur des Droits à ce que les hommes et les femmes politiques arrêtent de me mentir et de mentir à la population tout entière sur le fonctionnement actuel de l'économie, lequel fonctionnement est basé sur L'ARNAQUE POLITICO-FINANCIERE AUX CHARGES SOCIALES DES ENTREPRISES:

    *LES ENTREPRISES NE PAYENT AUCUNE CHARGE SOCIALE!

    Ce sont les consommateurs qui les payent préalablement à l'achat des marchandises, car elles sont incorporées dans les Calculs des Prix de Revient et de vente! De cette manière, qui est logique et comptablement légale, les consommateurs les leur payent "à l'insu de leur plein gré", puisqu'ils sont censés le savoir pour l'avoir appris à l'école.

    A titre explicatif, mon article portera sur 3 points:

    *Point N°1: Préambule,

    *Point N°2: Lettre aux Françaises et aux Français,

    *Point N°3: Proposition de remise à plat du système de financements sociaux.

                            I-------------------------I

                                  *POINT N°1*

                                   *Préambule:

    POINT N'EST BESOIN D'EPILOGUER AUTREMENT sur la situation économique QUE PAR UNE CONCLUSION:

    *LES ENTREPRISES NE PAYENT AUCUNE CHARGE SOCIALE: Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc... Elles les incorporent tout simplement, légalement et comptablement, dans les "Calculs des Prix de revient" et de vente, pour se les faire rembourser "à l'insu de leur plein grépar les consommateurs qui devraient le savoir et que vous êtes TOUS!

    Je tiens à préciser que ce n'est pas le fait que les entreprises incorporent toutes leurs charges sociales dans les prix de Revient et de vente que je critique: Elles le font de manière parfaitement justifiée, comptable et LEGALE, et il faut bien qu'elles fassent des bénéfices pour vivre dignement, pérenniser et si possible développer leur entreprise! De ce côté là, il n'y a RIEN à redire!

    Je le signale et le fait ressortir de manière criarde UNIQUEMENT pour dénoncer le fait que les hommes et les femmes politiques, les économistes et les syndicats patronaux se plaignent que les charges sociales des entreprises soient trop "lourdes" dans le but d'augmenter les impôts et taxes des consommateurs et des contribuables pour "donner" des subventions aux entreprises, alors qu'elles ne payent AUCUNE CHARGE, puisqu'elles se les font rembourser par les consommateurs! Cherchez la faute!

    Les entreprises se voient, de la sorte, accorder des aides, ce qui a permis au couple Hollande-Macron de leur attribuer 50 milliards de subventions -EN PURE PERTE- entre les années 2014-2015-2016 avec l'augmentation des impôts 2014, impôts qui n'ont pas baissé et lui permet d'engranger la même somme, non budgétée, au titre de sa marge de manoeuvre pour les années 2017-2018-2019!

    *Si vous n'avez pas encore compris L'ARNAQUE intellectuelle économique et financière aux "fruits de la croissance" que je viens de vous décrire, relisez moi!  

    C'est ce que j'appelle L'ARNAQUE POLITICO-ECONOMIQUE AUX CHARGES DES ENTREPRISES! 

    De plus, depuis le 1er janvier 2018, les retraités sont devenus LES SUPPLETIFS DES EMPLOYEURS, "ad vitam aeternam", avec l'augmentation de la CSG POUR AUGMENTER "LE NET" SALARIAL, au motif d'une soit disant "aide générationnelle"!

    Ce n'est pas aux retraités de payer une partie du salaire des salariés avec la CSG qui a été créée en 1990 par Michel Rocard, premier Ministre de François Mitterrand, Président de la République, pour mise en application au 1er janvier 1991 POUR ALIMENTER LA SECURITE SOCIALE DEFICITAIRE!   

                         I--------------------------I

                                *POINT N°2*

             *Lettre aux Françaises et aux Français:

     Bonjour Françaises, Français,

    Si vous voulez sauver Votre Pays, Notre Pays, La France, de la misère qui arrive, OEUVER POUR LA RELANCE DE L'ECONOMIE, faire baisser le chômage, combler le trou de la dette sociale, PERENNISER les montants des Retraites, Retraites complémentaires, PERENNISER les remboursements sécurité sociale par les cotisations sécu et les Complémentaires santé, PERENNISER les indemnités chômage sans les abaisser, ASSURER le bien être de nos aînés et in fine FAIRE BAISSER les impôts après remboursement de la dette sociale, il n'y a qu'une seule solution:

    -"Adopter la "METHODE DE GESTION par LE REVISIONNISME ECONOMIQUE" proposée à Tous les Gouvernements depuis 2012, sous la présidence de François Hollande et actuellement sous la présidence de Emmanuel Macron, par moi même, Alain Saiche, demeurant au N°2, Avenue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse. (C'est dans les Landes)

    Cette méthode est INFAILLIBLE! Elle est RATIONNELLE! Elle est basée de manière Irréfuable et Irréfragable sur les Calculs des Prix de revient et de vente des marchandises, produits et services de toute nature et quels qu'ils soient.

    Il suffit aux hommes et femmes politiques de faire amende honorable, de reconnaitre leurs erreurs, de repartir d'un bon pas, bon pied bon oeil sur L'AXIOME commercial de base: 

    "Ce sont les carnets de commandes qui créent des emplois et les commandes supérieures aux capacités de production des entreprises qui créent de nouveaux emplois et font baisser le chômage"! 

    C'est la raison pour laquelle j'ai écrit au Défenseur des droits afin de faire valoir ma volonté d'interdire aux politiques, (aux journalistes et aux économistes) ma volonté d'interdire aux politiques de me mentir et mentir aux Français sur la situation économique et sur la manière d'accorder des subventions aux entreprises ALORS qu'elles font des bénéfices.

    Seul, je ne puis RIEN, hors, par mes écarts de langage et provocations volontairement "hors normes" qui ne sont pas dans mes habitudes, d'appeler l'attention de la population FRANCE sur le sujet!

    Alors, TOUS ENSEMBLE, de manière démocratique, unis derrière un Chef qui pourrait être le Président de la République actuel, Emmanuel Macron, si vous le voulez, dès à présent.  Il vous faudra attendre, autrement l'élection présidentielle de 2022 pour le faire avec un autre!

    Dans les deux cas de figure, faites tout d'abord vous même le premier pas en avant!

    Faites votre révolution intellectuelle! Commencez par demander au Président Emmanuel Macron d'avoir la perspicacité et la sagacité dont il devrait faire preuve pour sortir Son Pays, Notre Pays, La France, du marasme économique, social et culturel dans lequel il se trouve.

    Exigez de lui qu'il adopte, à partir de l'année 2019, après débats au Parlement et les organisations syndicales à la rentrée 2018, "LA METHODE DE GESTION PAR "LE REVISIONNISME ECONOMIQUE"!

      

    Tous les hommes et Toules les femmes politiques ne pensent qu'à une chose: Cacher la vérité sur les causes de la ruine économique de leur pays, de Notre Pays, La France: ILS MENTENT ET TROMPENT Toulemonde avec L'ARNAQUE AUX CHARGES SOCIALES DES ENTREPRISES!

    *Les entreprises, en effet, ne payent AUCUNE charge sociale pour les Retraites, les retraites complémentaires, la Sécurité sociale, les complémentaires santé, les cotisations pour l'assurance chômage, la dépendance, la vieillesse, etc, etc... y compris les chèques déjeûners, les tickets restaurants, les chèques vacances, qui vous sont présentées comme des avancées, ce qui est vrai, mais qui ne leur coûtent RIEN!

    Cela joue tout simplement sur la compétitivité et augmente les coûts de production, ce qui leur permet de demander des subventions, les obtenir et, alors, ce qui est prévu assez longtemps à l'avance, "DELOCALISER" pour produire moins cher à l'étranger, au sein de l'U€ ou ailleurs où les enfants travaillent encore!

    Elles incorporent légalement et fort justement TOUTES leurs charges sociales dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT ET DE VENTE  et se les font rembourser par les consommateurs que sont les retraités, les travailleurs, les enfants qui achètent des bonbons ou des pains au chocolat, les chômeurs qui achètent leur pain quotidien, les malades qui consomment leurs médicaments, les bébés qui boivent leur lait et même par votre chien et votre chat qui mangent leurs croquettes! Vous ne le saviez pas? 

    Je ne critique pas le système: Je le dénonce sous la forme de L'ARNAQUE AUX  CHARGES AUX ENTREPRISES, car, si les entreprises font des bénéfices, les hommes et femmes politiques n'ont AUCUNE RAISON VALABLE pour leur accorder des subventions avec l'augmentation des impôts ou comme la dernière qui est la meilleure, augmenter la CSG des retraités pour les obliger à augmenter "LE NET" de la feulle de pays des salarié à la place des patrons!   

    Alors, sachez le et dites le haut et fort à votre député! 

    *Il faut appliquer une nouvelle politique économique, celle que je recommande

    LA POLITIQUE DE GESTION DES CHARGES SOCIALES par la remise à plat de la collecte de ces charges ET LA RELANCE DE L'ECONOMIE par LE REVISIONNISME ECONOMIQUE!

    Pour ce faire, il sufit de lire ses articles de blogs Médiapart sur Twitter et Facebook, tous les jours, matin, midi et soir.  

     

    Les hommes et les femmes politiques ne pensent qu'à une chose:

    *Pratiquer LA BAISE économique de toute la population pour continuer, d'une manière où d'une autre, à distribuer des subventions aux entreprises en augmentant les impôts. En retour, ils peuvent pratiquer officiellement LA MANCHE POLITIQUE DEFISCALISEE, ce qui est appelé "Levée de fonds" auprès d'elles pour se faire élire ou réélire.

    Il appartient à chacun d'apprécier, à sa juste valeur, l'AUGMENTETION DE LA CSG des retraités, par exemple, pour comprendre jusqu'où peut aller LA BASSESSE de parler de solidarité intergénérationnelle pour justifier L'AUGMENTATION DU "Net" DE LA FEUILLE DE PAYE DES SALARIES, CE QUI EST DU RESSORT EXCLUSF DES ACTIONNAIRES DES ENTREPRISES, c'est à dire "des patrons, des chefs d'entreprises, des employeurs"!

    Et le pire est à venir avec la mise en application définitive des GOPE, ces Grandes Orientations de Politique Economique européennes "de Bruxelles".  

                                 I----------------------------I

                                          *POINT N°3*

    *Proposition de REMISE A PLAT du système de financements sociaux:

     Pour résumer ce qui est écrit dans mes autres articles, voici ce que je propose aux instances politiques aux plus hauts niveaux:

    Oorganiser de grands débats nationaux pour préparer cette transformation radicale de l'économie DE MANIERE PEDAGOGIQUE ET RATIONNELLE.

    Pourraient participer à ces grands débats, par exemple:

    1- Des représentants du Gouvernement,

    2- Des représentants du fisc de Bercy,

    3- Les partenaires sociaux patronat, syndicats représentatifs et autres à voir,

    4- Des représentants des classes politiques toutes tendances,

    5- Des économistes, philosophes, chercheurs,

    6- Des représentants des associations de consommateurs, 

    7- Des journalistes,

    8- Autres, à décider, liste non exhaustive.

    *Le THEME à développer serait le suivant:

    Puisque "Toulemonde" se plaint que les charges sociales sont trop élevées, supprimons les Toutes aux entreprises pour les TRANSFERER intégralement, ligne budgétaire par ligne budgétaire, (Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc...) sur une TVA SOCIALE à créer qui serait payée par les consommateurs QUI LES PAYENT déjà, "à l'insu de leur plein gré", puisqu'ils devraient le savoir, par remboursement aux entreprises à l'achat des marchandises.

    Ce transfert des "charges"-cotisations- sociales aurait les AVANTAGES SUIVANTS pour la relance de l'économie française:

    1- Les nouveaux Prix de revient (ou Coûts de revient) à la production baisseront automatiquement et OBLIGATOIREMENT d'autant que le montant des transferts,

    2- Nos entreprises deviendraient les plus compétitives des pays industrialisés d'€urope,

    3- Les carnets de commandes se rempliraient,

    4- La confiance reviendrait,

    5- Les investissements reprendraient,

    6- De nouveaux emplois CDI seraient créés pour satisfaire les commandes clients EN TEMPS ET EN HEURE,

    7- Le taux de chômage baisserait, sans parvenir au plein emploi, compte tenu de la démographie,

    8- La balance commerciale retrouverait son équilibre dans un premier temps pour devenir excédentaire par la suite,

    9- Un  IMPÔT SOCIAL, distinct de l'impôt sur le revenu serait créée pour les entreprises, après négociations entre les partenaires sociaux et de grands débats au Parlement: Tout le monde doit participer aux financements des dépenses sociales!

              9-1: Les salariés par retenues sur les salaires, "Fruit de leur tavail", comme cela se fait déjà, lesquels payent en plus l'impôt sur le revenu,

              9-2: Les entreprises par l'IMPÔT SOCIAL, distinct de l'impôt sur le revenu, "Fruit du travail du capital", lesquelles entreprises se faisaient rembourser leurs "charges" sociales par les consommateurs et ne payaient AUCUNE charge sociale, 

              9-3: Les consommateurs, comme d'habitude, par paiements directs des charges transférées des entreprises sur la TVA SOCIALE, à l'achat des marchandises et qui payent, en plus, l'impôt sur le revenu.

    *C'est ainsi que, DANS LA PLUS GRANDE TRANSPARENCE souhaitée par les hommes et les femmes politiques et la population dans son ensemble, pourraient apparaitre, sur les factures et sur les tickets de caisse, ce qui est payé par chacun au titre des contributions sociales, contrairement au plus grand FLOU ACTUEL :

    10- Prix de vente Hors Taxes:            Tant:      €

           TVA: Tant %:                              Tant:      €

          TVA SOCIALE: Tant %:             Tant:      €

                                               Total:       Tant:  €€€ 

     *Il est bien entendu que les prix de vente locaux, régionaux et nationaux resteraient stables, voir pourraient même baisser légèrement, à taux de marge bénéficiaire égal. Les Services de la surveillance des prix ainsi que les associations de consommateurs y veilleraient.

      

    *BONNE LECTURE à toutes et à tous, et RENDEZ VOUS SUR MES AUTRES ARTICLES DE BLOGS Médiapart pour sortir Votre Pays, Notre Pays, La France, du marasme et du maheur économiques qui vont vous frapper de plus en plus fort avec Emmanuel Macron comme Président de la République si, après lecture de mes articles, il ne changeait pas de politique économique.

    *Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme. 

    PS: Je suis Gaulliste, plus encarté depuis de nombreuses années pour garder mon indépendance d'esprit.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.