Trouble agnostique dans les croyances (Philippe Corcuff, Marseille, 24 octobre)

Une conférence sur "Chansons populaires, spiritualité sans dieux et trouble agnostique dans les croyances politiques" le mardi 24 octobre 2017 à 21h au Théâtre National de La Criée de Marseille dans le cadre de la Semaine de la Pop Philosophie

Dans le cadre de la Semaine de la Pop Philosophie de Marseille initiée par Jacques Serrano et consacrée cette année aux "Croyances" (23-28 octobre 2017, avec le biologiste Henri Atlan, le linguiste Claude Hagège, etc., voir le programme : https://www.semainedelapopphilosophie.fr/tout-le-programme-2017-1) :

 

Conférence de Philippe Corcuff sur :

"Chansons populaires, spiritualité sans dieux et trouble agnostique dans les croyances politiques"

Mardi 24 octobre 2017, 21h, Théâtre National de La Criée, Marseille 7e

 

Présentation de la conférence : L'exploration du sens et des valeurs de l'existence, c'est-à-dire le domaine du questionnement spirituel, n'appartient pas nécessairement aux religions. Nombre de chansons populaires se font ainsi écho des doutes et de la quête existentiels, en témoignant du caractère ordinaire des interrogations spirituelles. On s'arrêtera plus précisément sur deux chansons d'Alain Souchon, Foule sentimentale (1993) et Si en plus y'a personne (2005). Ce qui laisse une place à une spiritualité agnostique, mettant entre parenthèses la figure de(s) Dieu(x). Ni religieuse, ni antireligieuse, cette spiritualité agnostique ouvre un autre chemin que celui des absolus, qu'il s'agisse de l'argent-roi ou du djihadisme meurtrier, et que celui du relativisme du "tout se vaut". Elle ouvre alors la possibilité d'une spiritualisation de la politique, de plus en plus desséchée dans la professionnalisation comme dans le marketing de la fausse "politique autrement". Cependant, spiritualiser la politique en ce sens supposerait aussi rompre avec la religiosité politique, qui réintroduit subrepticement, sans qu'on y prenne garde, comme l'a encore mis en évidence la campagne présidentielle de 2017, des croyances dogmatiques vis-à-vis de personnes et/ou de discours politiques. Source de réenchantement politique en partant des fragilités de la vie ordinaire, un agnosticisme spirituel permettrait donc également de prendre des distances critiques vis-à-vis des dogmatismes concurrents dans l'expression des légitimes convictions politiques.

 

A 20h le même jour au même endroit : conférence de l'écrivain Antoine Buéno sur "La magie du vote"

Séance de dédicaces sur place avec les deux auteurs organisée par la librairie marseillaise "Histoire de l'œil"

 

Deux entretiens réalisés par Régis Vlachos à propos de la Semaine de la Pop Philosophie sont à lire dans Zibeline.  Mensuel culturel engagé du Sud-Est, n° 111, du 7 octobre au 11 novembre 2017, en vente chez les marchands de journaux jusqu'au 11 novembre au prix de 3 euros (voir le sommaire sur http://www.journalzibeline.fr/) :

- avec Jacques Serrano : "La Pop 2017, c'est du lourd!"

- avec Philippe Corcuff : "Deleuze, Goodis, Mélenchon".

 

pour-une-spiritualite

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.