Philippe Corcuff

Enseignant-chercheur, engagé dans la renaissance d'une gauche d'émancipation, libertaire, cosmopolitique et mélancolique

Nîmes - France

Sa biographie
Je suis né à Oran (Algérie) en 1960. J'habite Nîmes et je travaille à Lyon. Je suis maître de conférences de science politique à l'Institut d'Études politiques de Lyon depuis octobre 1992. Je suis membre du laboratoire CERLIS (Centre de Recherche sur les Liens Sociaux, UMR 8070 du CNRS, Université Paris Descartes et Université Sorbonne Nouvelle) depuis octobre 2003. J'ai cofondé l'Université Populaire de Lyon en janvier 2005. J'ai participé à la critique de la réorientation sociale-libérale du PS dès "le tournant de la rigueur" de 1983 au sein de la revue En Jeu initiée par le courant CERES du PS sous la direction de Didier Motchane. J'ai cofondé le Club de réflexions sociales et politiques Maurice Merleau-Ponty (aujourd'hui disparu) en février 1995, qui a constitué un des pôles de la pétition de soutien aux grévistes (dite "pétition Bourdieu") lors du grand mouvement social de l'hiver 1995. Je me suis engagé publiquement pour le non au référendum sur le Traité Constitutionnel Européen en 2005. Je suis membre du syndicat SUD Éducation depuis 1996. J'ai milité par le passé au PS (1977-1992; j'ai rejoint le Mouvement de la Jeunesse Socialiste en septembre 1976; j'appartenais au courant CERES), puis au MDC (1993-1994), puis chez les Verts (1994-1997). J'ai ensuite appartenu à la LCR (1999-2009), puis au NPA (depuis sa création en février 2009 jusqu'à février 2013). J'ai rejoint la Fédération Anarchiste en février 2013. Je co-anime depuis juin 2013 le séminaire de recherche militante et libertaire ETAPE (Explorations Théoriques Anarchistes Pragmatistes pour l'Emancipation). Je me définis comme social-démocrate libertaire et anarchiste pragmatique, anticapitaliste et anti-étatiste. J'ai été co-scénariste du film de fiction de Dominique Cabrera, se déroulant pendant les grèves de l'hiver 1995, Nadia et les hippopotames (sélection officielle de la 52e édition du Festival International du Film de Cannes, mai 1999, section «Un certain regard»). J'ai également été chroniqueur de Charlie Hebdo entre avril 2001 et décembre 2004. Parmi les actions militantes qui m'ont marqué :1) j'ai été arrêté et expulsé arbitrairement de Tunisie le 27 octobre 2002 après un jeûne de solidarité de trois jours avec le démocrate altermondialiste Sadri Khiari à Tunis sous la dictature de Ben Ali, alors que je participais à un colloque international de sociologie; et 2) j'ai effectué une grève de la faim d’une semaine (Lyon, 31 janvier-7 février 2007) en solidarité avec Roland Veuillet, fonctionnaire de l’Éducation nationale injustement sanctionné pour fait de grève.
Son blog
833 abonnés Quand l'hippopotame s'emmêle...
Ses éditions
Voir tous
  • Séries TV, éthique, politique et ouverture identitaire pour nos temps troublés

    Par
    Et si certaines séries télévisées formulaient autrement et parfois mieux que les organisations politiques ou les intellectuels critiques des enjeux éthiques et politiques de notre temps brouillé ? En particulier face aux diverses tendances contemporaines aux fermetures identitaires. Pistes à partir d’extraits d’un récent numéro de la revue en ligne TV/Series…
  • Macron-Enthoven/Mélenchon-Bégaudeau : troubles confusionnistes avec l’extrême droite

    Par
    Et si Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, au-delà de la gifle et la mise en scène macabre de Papacito, exprimaient des ambiguïtés rhétoriques avec l’extrême droite qu’ils combattent ? Comme le «couple» Raphaël Enthoven (gauche dite «républicaine»)/François Bégaudeau (gauche radicale)… Les manifestations du 12 juin constituant alors un moindre mal borgne.
  • Extrême droite : l’élégance méconnaissante de Pierre Tenne dans En attendant Nadeau

    Par
    Pierre Tenne, auteur d’un récent compte-rendu du livre «La grande confusion» dans le journal en ligne «En attendant Nadeau», a-t-il lu sérieusement le livre dont il parle ? Nombre d’indices laissent entendre que non, ce qui gâche une possibilité de controverse raisonnée et argumentée quant à l’analyse des logiques actuelles d’extrême droitisation.
  • Nathalie Heinich bouleverse la science...

    Par
    La sociologue Nathalie Heinich constitue une des figures actuelles de la pensée ultraconservatrice issue de la gauche. Sa prétention à parler au nom de «la vraie science» contre un «militantisme» non scientifique qui gangrènerait l'Université aujourd'hui intervient justement à un moment où la rigueur scientifique de son travail bat de l'aile...
  • Chasse aux «islamo-gauchistes» et M. Wieviorka: implosion intellectuelle à gauche

    Par
    Une récente tribune collective, parue sur le site de «Marianne» (avec les signatures dites «républicaines» habituelles : N. Heinich, P.-A. Taguieff, etc.) et visant violemment le sociologue Michel Wieviorka pour cause de prétendu «islamo-gauchisme», constitue un indice et un accélérateur du processus en cours d’implosion intellectuelle des gauches.
Voir tous
Voir tous