Philippe Corcuff

Enseignant-chercheur, engagé dans la renaissance d'une gauche d'émancipation, libertaire, cosmopolitique et mélancolique

Nîmes - France

Sa biographie
Je suis né à Oran (Algérie) en 1960. J'habite Nîmes et je travaille à Lyon. Je suis maître de conférences de science politique à l'Institut d'Études politiques de Lyon depuis octobre 1992. Je suis membre du laboratoire CERLIS (Centre de Recherche sur les Liens Sociaux, UMR 8070 du CNRS, Université Paris Descartes et Université Sorbonne Nouvelle) depuis octobre 2003. J'ai cofondé l'Université Populaire de Lyon en janvier 2005. J'ai participé à la critique de la réorientation sociale-libérale du PS dès "le tournant de la rigueur" de 1983 au sein de la revue En Jeu initiée par le courant CERES du PS sous la direction de Didier Motchane. J'ai cofondé le Club de réflexions sociales et politiques Maurice Merleau-Ponty (aujourd'hui disparu) en février 1995, qui a constitué un des pôles de la pétition de soutien aux grévistes (dite "pétition Bourdieu") lors du grand mouvement social de l'hiver 1995. Je me suis engagé publiquement pour le non au référendum sur le Traité Constitutionnel Européen en 2005. Je suis membre du syndicat SUD Éducation depuis 1996. J'ai milité par le passé au PS (1977-1992; j'ai rejoint le Mouvement de la Jeunesse Socialiste en septembre 1976; j'appartenais au courant CERES), puis au MDC (1993-1994), puis chez les Verts (1994-1997). J'ai ensuite appartenu à la LCR (1999-2009), puis au NPA (depuis sa création en février 2009 jusqu'à février 2013). J'ai rejoint la Fédération Anarchiste en février 2013. Je co-anime depuis juin 2013 le séminaire de recherche militante et libertaire ETAPE (Explorations Théoriques Anarchistes Pragmatistes pour l'Emancipation). Je me définis comme social-démocrate libertaire et anarchiste pragmatique, anticapitaliste et anti-étatiste. J'ai été co-scénariste du film de fiction de Dominique Cabrera, se déroulant pendant les grèves de l'hiver 1995, Nadia et les hippopotames (sélection officielle de la 52e édition du Festival International du Film de Cannes, mai 1999, section «Un certain regard»). J'ai également été chroniqueur de Charlie Hebdo entre avril 2001 et décembre 2004. Parmi les actions militantes qui m'ont marqué :1) j'ai été arrêté et expulsé arbitrairement de Tunisie le 27 octobre 2002 après un jeûne de solidarité de trois jours avec le démocrate altermondialiste Sadri Khiari à Tunis sous la dictature de Ben Ali, alors que je participais à un colloque international de sociologie; et 2) j'ai effectué une grève de la faim d’une semaine (Lyon, 31 janvier-7 février 2007) en solidarité avec Roland Veuillet, fonctionnaire de l’Éducation nationale injustement sanctionné pour fait de grève.
Son blog
866 abonnés Quand l'hippopotame s'emmêle...
Ses éditions
Voir tous
  • Départ de la Fédération Anarchiste

    Par
    Après un long parcours militant au sein des gauches depuis 1976, j’ai rejoint la Fédération Anarchiste en février 2013. Je la quitte aujourd’hui, placé devant un paradoxe pour l’instant insoluble de mon point de vue : on a besoin d’organisations politiques mais les organisations existantes sont largement des obstacles à la réinvention d’une politique d’émancipation…
  • Julos Beaucarne : mélancolie utopique pour jeunesse rêveuse

    Par
    capture-d-e-cran-2021-12-30-a-16-02-12
    Le chanteur wallon et cosmopolite Julos Beaucarne (27 juin 1936-18 septembre 2021) a enchanté mes années lycéennes, dans la deuxième moitié des années 1970, celles du « Péril jeune », le film de Cédric Klapisch. S’y déployait une poétique de la vie ordinaire, devenue si précieuse en nos temps brouillés actuels. Hommage trop tardif, en paroles et en musique, à la veille de la nouvelle année…
  • Halle Berry et Sandra Bullock contre Zemmour : politique ordinaire de l’émancipation

    Par
    Et si, en cette période de zemmourisation des débats publics, il valait mieux regarder les derniers films d’Halle Berry et de Sandra Bullock sur Netflix, plutôt que d’écouter les discours routiniers d’Arthaud, Poutou, Mélenchon, Roussel, Jadot, Montebourg ou Hidalgo? Pour donner une chance à la réinvention d’un horizon d’émancipation germant dans la culture populaire…
  • Extrême droitisation et gauche : débat d'un libertaire avec des communistes (vidéo)

    Par
    Un enseignant-chercheur et militant libertaire débat avec des militants communistes à Nîmes sur le confusionnisme, l’extrême droitisation en cours, le péril « postfasciste » et les possibilités de renaissance d’une gauche d’émancipation : la vidéo de la conférence et des discussions inédites qui ont suivie.
  • Des clôtures identitaires à la créolisation : Levinas, Luxemburg, Glissant

    Par
    Pour sortir des enfermements identitaires, ou identitarismes, si prégnants aujourd’hui, trois pistes : le philosophe Emmanuel Levinas, l’écologiste avant l’heure Rosa Luxemburg et l’écrivain Édouard Glissant. Une conférence de l’Université populaire de Lyon. Pour préparer dès maintenant l’après-catastrophe.
Voir tous
Voir tous