« Il y a trente ans « Devaquet si tu savais », Rencontre et table-ronde

Rencontre coorganisée à l’initiative de l’AAUNEF, de la Cité des mémoires étudiantes et du Germe, préparée par un comité d’organisation* avec les anciens acteurs du mouvement de 1986. 1986 demeure toujours une référence. 30 ans après, nous aurons le plaisir de nous retrouver et évoquer tant l’histoire de ce mouvement et ouvrir une discussion avec les générations d’aujourd’hui.

Rencontre coorganisée à l’initiative de l’AAUNEF, de la Cité des mémoires étudiantes et du Germe, évènement préparé par un comité d’organisation* avec les anciens acteurs du mouvement de 1986. Après l’accueil à 14 h par Céline Martinez (AAUNEF), Jean-Philippe Legois (Cité des mémoires étudiantes) et Robi Morder (Germe) qui introduira par une synthèse, s’ouvrira la table ronde avec cinq grands témoins, les porte-paroles et membres de la coordination nationale étudiante et les présidents des deux UNEF de l’époque: David Assouline, Philippe Darriulat, Patrice Leclerc, Isabelle Thomas, Sylvia Zappi, et la participation de la présidente de l’Unef. Les échanges se poursuivront ensuite après 17 h autour d’un pot convivial

Texte de présentation:

En automne 1986, contre le projet de réforme Devaquet, une grève générale et des manifestations ont rassemblé des centaines de milliers d’étudiants et de lycéens.  Initiée par les militants  de tous syndicats, organisé de manière démocratique en assemblées générales, coordinations, un mouvement étudiant  gagnait  pour la première fois depuis 1968  sur son objectif : le retrait du projet de réforme.

1986  a marqué l’histoire universitaire comme l’histoire politiquede la France.  Depuis plus aucun gouvernement n’a porté un projet global de sélection à l’entrée de l’université.

Ce mouvement a  marqué une génération : pour des dizaines de milliers de jeunes ce fut le moment d’un engagement durable, poursuivi dans leurs professions, les associations, syndicats, partis, sous des formes diverses mais toujours au nom des valeurs d’égalité, de liberté, de démocratie et d’émancipation.

Ce fut aussi un moment de fraternité, les  liens noués dans les AG, les manifestations, dans les nuits d’occupation  ont souvent généré des amitiés nouvelles et durables. La mémoire de Malik Oussékine, frappé à mort par les forces de répression le 6 décembre 1986 fait partie de ce ciment.

1986 demeure toujours une référence dans les mouvements étudiants. 30 ans après, réunis à l’initiative de l’AAUNEF, de la Cité des mémoires étudiantes et du GERME, nous  aurons le plaisir de nous retrouver le 3 décembre 2016.  Nous entendons évoquer  tant  l’histoire  de ce mouvement et ouvrir une discussion avec  les générations d’aujourd’hui.


·         L’initiative est préparée par un Comité d’organisation comprenant les trois associations: AAUNEF, Cité des mémoires étudiantes et Germe avec des anciens de 1986, non-syndiqués ou de  diverses sensibilités et courants de Paris et province : Philippe Berthelot, Philippe Campinchi, Amandine Escherich, Frédéric Genevée, David Huynh, Daniel Goldberg, Ioanna Kasapi. Jean-Philippe Legois, Didier Leschi, Malik Larabi, Céline Martinez, Robi Morder, Emmanuel Porte, David Rousset, Sylvie Scherer, Georges Terrier, Sylvia Zappi,

 

Pour diffuser l’annonce ,télécharger ici le PDF. pour vos sites, lettres et courriels.

ATTENTION : Pour des raisons d’organisation les inscriptions doivent être faites avant le 30 novembre. Lien d’inscription ici

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.