Les coopératives d'habitants en Uruguay avec Pablo Caballero Moreira

A l'occasion de sa venue en Europe, à l'initiative de la Coopérative d'habitants Chamarel Les Barges et de l'association Chamarel pour participer à la European Cohousing Hub (Berlin, 5 au 9 octobre), Pablo Caballero Moreira, après Lyon sera à Paris le 3 octobre à l'invitation de l'Association pour l'autogestion l'OMOS, l'AAAEF avec le soutien de la Fédération nationale des coopératives d'habitants

Les coopératives d'habitants en Uruguay

En Uruguay, les coopératives de logements offrent depuis les années 1960 une alternative à une pénurie que ni le marché ni l'État ne sont parvenues à résoudre. Attirant essentiellement des ménages de classes moyennes, le « tiers secteur » est très dynamique mais demeure fragile, restant largement dépendant du soutien des pouvoirs publics. En Uruguay, les coopératives représentent aujourd'hui un ensemble de 25 000 logements environ, situés dans l'ensemble du pays. Elles rassemblent différentes couches de la classe moyenne, en fonction du type de structure coopérative choisi et du niveau de salaire du ménage qui souhaite devenir coopérateur.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.