Portfolio

Escapades au cœur de quelques merveilles de la nature (1/3)

Sans peau d’onagre et sans aucun pouvoir magique, en ces temps de morosité et de noirceur du monde, laissons-nous simplement porter par les beautés des plus belles ententes entre l’eau, le ciel, les montagnes et la terre. Un petit clin d’œil à Honoré de Balzac en son roman « La peau de chagrin », 1831.
  1. 1/3  - LA MAGIE DU SIERROZ

    Les vestiges du barrage des Gorges et de l’embarcadère qui rendaient autrefois possible la navigation dans ce canyon (au fond sur la photo de droite).

    Jadis, le barrage navigable des Gorges du Sierroz

    Les gorges du Sierroz (20 mètres de profondeur), un site naturel empreint d’histoire, fermé en 1980, vient de rouvrir ses portes au public ce 24 juillet 2021 (les travaux ne sont encore que partiellement terminés). Depuis 1910, les Gorges sont classées parmi les sites et monuments naturels de caractère artistique.

  2. Bordé de pierres moussues, de roches sculptées,

    Dans les berges escarpées, zébrées de flore,

    Le torrent glisse sur les galets érodés,

    Dévoilant la beauté de cet exquis trésor.  

  3. Dans les cavités souterraines, naturelles,

    Les eaux façonnent de subtiles volutes

    Et protègent le lit des courbes rebelles,

    Prêt à accueillir d’imprévisibles chutes.

  4. Le clapotis des ondes, vivantes, pures,

    Les flots virevoussant les écueils à fleur d’eau 

    Fendent ce havre de paix et de verdure

    Et subliment l’instant émoi à fleur de peau.

  5. Sources, cascades pittoresques se mêlent  

    A la faune, à la nature sauvage.

    Le Sierroz inspire, apaise, s’écoule

    Se perd dans les profondeurs du paysage.

  6. Entre eau, ciel, montagnes et terre (un regard tendre sur la Savoie)

    Le Sierroz parcourt 800 mètres entre le Mont Revard (dans le Massif des Bauges) et le Lac du Bourget (plus grand Lac Naturel de France...).

    Cette rivière à caractère torrentiel se jette dans le Lac du Bourget (photo d'une partie du Lac du Bourget prise au Belvédère de la Chambotte).

  7. LA MAGIE DU SIERROZ

    Bordé de pierres moussues, de roches sculptées,

    Dans les berges escarpées, zébrées de flore,

    Le torrent glisse sur les galets érodés,

    Dévoilant la beauté de cet exquis trésor. 

     

    Dans les cavités souterraines, naturelles,

    Les eaux façonnent de subtiles volutes

    Et protègent le lit des courbes rebelles,

    Prêt à accueillir d’imprévisibles chutes.

     

    Le clapotis des ondes, vivantes, pures,

    Les flots virevoussant les écueils à fleur d’eau 

    Fendent ce havre de paix et de verdure

    Et subliment l’instant émoi à fleur de peau.

     

    Sources, cascades pittoresques se mêlent 

    A la faune, à la nature sauvage.

    Le Sierroz inspire, apaise, s’écoule

    Se perd dans les profondeurs du paysage.

     

    Edmey  (Septembre 2021)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.