Théâtre La Cite
Biennale des écritures du réel
Abonné·e de Mediapart

22 Billets

0 Édition

Événement 23 févr. 2022

Biennale des écritures du réel #6

La sixième édition aura lieu du 16 mars au 12 juin 2022 ! Un festival de 3 mois, en 6 grandes traversées et 70 événements de théâtre, danse, littérature, cinéma, expositions, conférences, rencontres, scènes ouvertes, créations partagées…

Théâtre La Cite
Biennale des écritures du réel
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Date

Du 16 mars 2022 au 12 juin 2022

Lieu

Théâtre La Cité, Théâtre Joliette, Friche la Belle de Mai, Espace Julien, La Distillerie, Ferme du Collet des Comtes, La Baleine cinéma et bistrot, Librairie Histoire de l'oeil, Librairie Maupetit-Actes Sud, Centre hospitalier Valvert, Cinéma les Variétés, Librairie L'Hydre aux milles têtes, Parvis du Palais de Justice, Vidéodrome 2, Daki Ling, Place Villeneuve-Bargemon, Place Halles Delacroix, La Cité des Arts de la rue, MECS l'Escale Saint-Charles (AAJT), Boulodrome du Panier, Bibliothèque l'Alcazar, Eglise Saint-Ferréol, Usine SCOP-TI, Cité Michelis

Réservation

Billetterie en ligne : billetweb.fr/theatre-la-cite1 . Site internet : https://www.theatrelacite.com/biennale-2022/


La Biennale des écritures du réel est un festival qui a lieu tous les deux ans à Marseille pour mettre en dialogue art, politique et société. Elle défend la vision d'un théâtre engagé et partagé qui explore de nouvelles relations entre artistes et chercheur.euses, auteur.rices, enseignant.es, habitant.es, jeunes publics... Paroles, récits, poèmes d’un réel à vif, les écritures du réel nous invitent, à la croisée du politique et du poétique, à questionner le monde avec les yeux des autres.

Sans voix : en un sens, nous l’avons toutes et tous été, pris dans ce bouleversement collectif. Après l’attente contrainte, c’est aujourd’hui avec une grande joie mais aussi un profond désir de partage et d’engagement que nous ouvrons cette sixième Biennale des écritures du réel. Ces dernières années n’ont cessé de nous alerter sur la transformation nécessaire de nos sociétés. Alors, aujourd’hui plus encore qu’hier, une question s’impose à nous, théâtres et structures culturelles : que peut l’art, ou plutôt, que doit l’art, face à l’ampleur de cette tâche ? Cette édition 2022 émerge comme une tentative de réponse. Pour tendre l’oreille. Faire résonner. Éclairer. Bousculer. Rendre imaginable. Esquisser des futurs désirables.

« Sans voix » désigne tous les états de sidération ou d’invisibilisation qu’il nous faut combattre. Et sur lesquels il est indispensable de remettre des mots. « Sans voix » nous parle de tous les systèmes, tous les ordres, toutes les violences qui nous affectent, individuellement et collectivement, et dont les logiques échappent à notre compréhension. Toutes les souffrances sans parole pour les dire. Tous ces cris qui nous parviennent assourdis, car trop lointains ou trop étrangers à nous-mêmes. En somme, tous les langages qu’il nous manque.

Alors, redonner de la voix, c’est l’élan qui nous anime. Opposer des mots, opposer des luttes à toutes les réalités qui nous délitent en tant que peuple et communauté humaine. Parce qu’il est des choses que non. Simplement non. Contre les concours de brutalité, contre les tentations de repli, contre l’oubli des autres, il nous importe aujourd’hui plus que tout d’aller à la rencontre des clameurs, des pensées, des colères qui s’élèvent au présent pour revendiquer de nouvelles manières de nous tenir ensemble, sur cette Terre.

Sens, vois, vis le monde avec les yeux des autres… Peut-être que tout commence par cette disposition d’empathie envers celui ou celle qui n’est pas soi. Précisément, les « écritures du réel » n’ont d’autre préoccupation que ce corps à corps avec le réel, pour une exploration de l’humain, du vivant, comme territoire infini. L’artiste du réel traverse, autant qu’il ou elle se laisse traverser par l’expérience de l’autre. Nous en sommes intimement convaincu·es, ce monde en devenir n’aura pas d’autre impulsion possible que nos capacités, multiples et protéiformes, à faire lien.

Alors oui ! Cent voix en action, en rebond, comme un fil tendu de toi à moi, de nous à nous. Cent voix pour un « nouons-nous » en quête d’intelligences collectives. Et cent voix parmi lesquelles celles de la jeunesse, comme une manière de dire : grandissons ensemble. Nous prenons ainsi la route avec des artistes, écrivain·es, chercheur·euses, qui dans leurs disciplines respectives sont porteurs et porteuses de cette énergie transformatrice, de cette force de renversement qui pointe résolument vers d’autres destinations.

Ces voix, jamais comme des « sauve-qui-peut » ou des « attendons demain », nous accompagnent et nous aiguillent, en éclaireurs, continuellement dans un souci d’ajustement et de réciprocité. Elles tracent les cent voies d’une nouvelle carte pour habiter le monde, comme un appel à bifurquer, à frayer de nouveaux chemins d’humanités. Et ces sentiers, nous vous proposons de les arpenter aux quatre coins de notre ville, dans les théâtres et partout ailleurs : un lycée, un collège, le parc d’un hôpital, une usine, un terrain de pétanque, un centre social, une librairie, un foyer d’aide aux jeunes travailleur·euses, une bibliothèque, une église, un cinéma, sur les places, dans les rues, à votre rencontre.

C’est ici que nous nous tenons, à la croisée de l’art et de la pensée, du « voir » et du « faire », vous invitant chaleureusement à inscrire vos présences, au gré de vos aspirations et sensibilités, dans l’intimité de nos espaces partagés. Alors venez, on s’accompagne, on s’entremêle, on s’entrechoque ! Merci à celles et ceux qui participent et participeront à ouvrir ces nouvelles fenêtres sur le monde.

Laura Falzon
coordinatrice de la Biennale,
avec toute l'équipe du Théâtre La Cité

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Pouvoir d'achat
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Journal — France
Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature
L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. Et mis fin à la gêne qui montait au sein du parti présidentiel, où personne ne comprenait cette « décision venue d’en haut ».
par Ellen Salvi
Journal
Affaire Jérôme Peyrat : « Le problème, c’est qu’ils s’en foutent »
Condamné pour violences conjugales en 2020, Jérôme Peyrat a fini par retirer sa candidature aux élections législatives pour la majorité présidentielle à deux jours de la date limite. Il était pourtant toujours soutenu par les responsables de La République en marche, qui minimisent les faits.
par À l’air libre
Journal
Élisabeth Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix
Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse
Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo