Pas sans Nous
Coordination Nationale « Pas Sans Nous »
Abonné·e de Mediapart

72 Billets

0 Édition

Événement 18 déc. 2015

Contre l'état d'urgence et la déchéance de nationalité

La coordination nationale "Pas sans nous" co-organise avec la Revue Mouvements une soirée " L'état d'urgence en question ". Elle sera animée par Nordine Nabili, président du Bondy blog.

Pas sans Nous
Coordination Nationale « Pas Sans Nous »
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Date

Du 15 janvier 2016 au 15 janvier 2016

Lieu

Bourse du travail de Saint-Denis

Réservation

Entrée libre


Après les attentats du 13 novembre, le parlement, sur proposition du gouvernement, a voté la prolongation de l’état d’urgence pour trois mois, privilégiant comme seules réponses celles de la répression en France et de la guerre en Syrie. Depuis, au nom de la lutte contre le terrorisme, les perquisitions arbitraires et assignations à résidence se multiplient, touchant en premier lieu les habitants des quartiers populaires, humiliant des familles innocentes, vandalisant des mosquées.  Des militants écologistes mobilisés autour de la COP 21 ont aussi été la cible de ces pratiques. Nous ne pouvons qu’être inquiets de cette logique discrétionnaire qui s’est installée et risque bien de se prolonger.

À la suite, le gouvernement tente de faire passer la déchéance de nationalité pour les bi-nationaux, montrant encore du doigt les français issus de l’immigration, instaurant une différenciation odieuse et mobilisant des idéologies nauséabondes.

Alors que le contexte actuel appelle au débat et à une mobilisation citoyenne, les réponses apportées ne provoquent que tensions et incompréhensions, elles remettent en cause les libertés individuelles et collectives, elles sont inefficaces et contreproductives. Nous refusons cette pente dangereuse pour tous !

C’est pourquoi, à la veille de son assemblée générale, la Coordination nationale Pas sans Nous, a décidé d’engager le débat et la mobilisation.

Comment construire une véritable réponse politique ? Comment organiser le débat et la riposte pour contrer cette logique répressive ?

Telles sont les questions que nous vous proposons de venir débattre, dans la perspective de multiplier des initiatives du même ordre dans et hors les quartiers populaires :

Vendredi 15 janvier

De 18 h 30 à 21 h

Bourse du Travail de Saint-Denis, 9 rue Génin (Métro : Porte de Paris)

Cette soirée sera animée par Nordine Nabili, directeur du BondyBlog. Elle est co-organisée avec la revue Mouvements.

 Avec la participation de :

  • Pouria Amirshahi (député ayant voté contre la prolongation de l’état d’urgence),

  • Sihame Assbague (Contre Attaque(s)),

  • Isabelle Attard (députée ayant voté contre la prolongation de l’état d’urgence),

  • Laurent Borredon (Le Monde),

  • Youcef Brakni (Association de prévention intercommunale citoyenne),

  • Renaud Epstein (Revue Mouvements),
  • Sonia Fayman (Union juive française pour la paix),

  • Mohamed Mechmache (Pas sans Nous),

  • Michel Tubiana (la Ligue des droits de l’Homme),

  • Nicky Tremblay (Pas sans Nous).​

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
Parlement : ce que peut espérer la Nupes
Et si la gauche devenait la première force d’opposition au Palais-Bourbon en juin prochain ? Un scénario plausible qui pourrait, dans une certaine mesure, transformer le paysage politique, explique Olivier Rozenberg, spécialiste de la vie parlementaire.
par Pauline Graulle
Journal
Ukraine : divisé, le monde occidental peine à dessiner une issue
Alors que le spectre d’un conflit long se précise, faut-il continuer, et jusqu’à quand, à livrer des armes à Kyiv ? Est-il encore possible de ménager une « porte de sortie » à Vladimir Poutine pour faciliter de futures négociations de paix ? Aux États-Unis comme en Europe, des dissensions commencent à affleurer sur ces sujets clés.
par Ludovic Lamant
Journal — Migrations
La guerre a déplacé des milliers d’orphelins et d’enfants placés
Les enfants représentent, avec les femmes, la majeure partie des déplacés internes et des réfugiés ukrainiens. Dans l’ouest de l’Ukraine, des orphelins de la guerre et des enfants placés tentent de se reconstruire une vie, loin de leur maison et de leurs habitudes.
par Nejma Brahim
Journal
Législatives : des candidats de la majorité préfèrent s’afficher sans Macron
Contrairement à 2017, où la plupart des candidats macronistes avaient accolé la photo du président de la République à côté de la leur, nombre d’entre eux ont décidé cette année de mener campagne sur leur propre nom. Face à la gauche et à l’extrême droite, certains veulent éviter d’agiter « le chiffon rouge ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Bifurquer, c'est tout le temps à refaire (et ça s'apprend)
Je suis diplômée ingénieure agronome depuis décembre 2019. On m'a envoyé mille fois la vidéo du discours des diplômés d’AgroParisTech qui appellent à bifurquer et refusent de travailler pour l’agro-industrie. Fantastique, et maintenant ? Deux ans après le diplôme, je me permets d'emprunter à Benoîte Groulte pour répondre : ça dure toute la vie, une bifurcation. C'est tout le temps à refaire.
par Mathilde Francois
Billet de blog
Remise des diplômes AgroParisTech : appel à déserter
Lors de leur cérémonie de remise de diplôme, huit jeunes ingénieur·es AgroParisTech ont appelé leurs camarades de promotion à déserter de leurs postes. « N'attendons pas le 12ème rapport du GIEC qui démontrera que les États et les multinationales n'ont jamais fait qu'aggraver les problèmes et qui placera ses derniers espoirs dans les révoltes populaires. Vous pouvez bifurquer maintenant. »
par Des agros qui bifurquent
Billet de blog
Prendre les chemins de traverse… mais à plusieurs !
Nous sommes un collectif d'une petite dizaine de personnes, qui avons décidé, à la fin de nos études en politiques locales, de prendre à bras le corps les questions climatiques, énergétiques, sociales de demain, pour y trouver des réponses radicales. Voilà l'histoire de notre parcours, depuis notre rencontre en 2018, sur les bancs de l'université.
par Collectif La Traverse
Billet d’édition
Hebdo #123 : Parole à celles et ceux qui ont déjà bifurqué
À la suite du retentissant appel des jeunes diplômés d’AgroParisTech à déserter les postes dans l’agro-industrie, nous avons recueilli de nombreux témoignages d’anciens étudiants « en agro » devenus paysans, chercheurs, formateurs, etc. Ils racontent leur parcours, les embûches et leur espoir de changer le système. Bifurquer, c’est possible. Mais il faut s’organiser !
par Sabrina Kassa