CenS
Collectif formé pour la protection de l'environnement naturel, architectural et du citoyen
Abonné·e de Mediapart

32 Billets

0 Édition

Événement 7 avr. 2017

CenS
Collectif formé pour la protection de l'environnement naturel, architectural et du citoyen
Abonné·e de Mediapart

Enquête publique du 4 avril au 4 mai 2017 à Vigneux sur Seine

Suite à la demande d'autorisation unique IOTA, cette enquête publique va se dérouler début avril - du 4 avril 2017 au 4 mai 2017- pour le projet voulant créer 758 logements à terme soit plus de 2000 personnes exposées aux risques d'inondation et une pollution toujours présente. L'étude d'impact ne justifie pas l'implantation d'une nouvelle population sur ce secteur pollué en zone inondable.

CenS
Collectif formé pour la protection de l'environnement naturel, architectural et du citoyen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Date

Du 4 avril 2017 au 4 mai 2017

Lieu

Vigneux sur seine (91 270) Le commissaire enquêteur recevra le public en mairie les jours suivants : Mardi 4 avril 2017 de 9 heures à 12 heures Mercredi 19 avril 2017 de 15 heures à 18 heures Samedi 29 avril 2017 de 9 heures à 12 heures Jeudi 4 mai 2017 de 14 heures à 17 heures


"Par arrêté municipal, la ville deVigneux-sur-Seine procède du : mardi 4 avril 2017 au jeudi 4 mai 2017 inclus, à une enquête publique environnementale préalable à la délivrance d’une autorisation de construire, présentée par la société ALTAREA COGEDIM, située 8 avenue Delcassé, 75008 Paris, et relative à la construction d’un ensemble immobilier à usage de logements, de commerces et d’équipements publics.

Ce projet d’aménagement entre donc dans le champ de l’article L. 123-2 du Code de l’environnement qui implique le recours à la procédure d’enquête publique environnementale.

L’avis de la Direction Régionale et Interrégionale de l’Environnement et de l’Energie d’Île-de-France a été rendu le 2 mars 2017.

Monsieur Jean-Yves COTTY, domicilié à la mairie de Vigneux-sur-Seine, 75 rue Pierre-Marin, a été désigné en qualité de commissaire enquêteur par le Président du Tribunal Administratif de Versailles.

Les pièces du dossier, ainsi qu’un registre d’enquête à feuillets non mobiles, coté et paraphé par le commissaire enquêteur, seront déposés : à la mairie de Vigneux-sur-Seine, aux jours et heures habituels d’ouverture de la mairie, durant toute la durée de l’enquête. 

Tout administré peut prendre connaissance du dossier, et consigner éventuellement ses observations sur le registre d’enquête."

------------------------------------------------------------------------

Pour mémoire, le compte rendu d'une réunion dite publique :

Rives de Seine, un Eco-quartier sans concertation des habitants ?

Construction sur les terrains de l'ancienne papeterie, que fait la Cogedim ?

Impact sur le lieu-dit de la Pierre à Mousseau

 Lien Avis de l'autorité environnementale

 ----------------------------------------------------------------------

Le public pourra adresser ses observations écrites au commissaire enquêteur à la mairie, ou à l’adresse suivante : Monsieur le Commissaire enquêteur, Enquête Publique environnementale, Hôtel de Ville, 75, rue Pierre Marin, 91270 Vigneux-sur-Seine.

Des observations peuvent également être adressées par voie dématérialisée à l’adresse internet suivante : enquetepublique@vigneux91.fr

Le commissaire enquêteur recevra le public en mairie les jours suivants :

  • Mardi 4 avril 2017 de 9 heures à 12 heures
  • Mercredi 19 avril 2017 de 15 heures à 18 heures
  • Samedi 29 avril 2017 de 9 heures à 12 heures
  • Jeudi 4 mai 2017 de 14 heures à 17 heures

A l’expiration du délai de l’enquête, le registre sera clos et signé par le commissaire enquêteur qui disposera d’un délai de trente jours pour transmettre au maire de la commune de Vigneux-sur-Seine le dossier avec son rapport dans lequel figurent ses conclusions motivées.

A l’issue de l’enquête, le public pourra consulter le rapport et les conclusions du commissaire enquêteur à la mairie. Une copie du rapport du commissaire enquêteur sera adressée à M. le Préfet du département de l’Essonne.

Un avis au public faisant connaitre l’ouverture de l’enquête publique sera publié quinze jours au moins avant le début de celle-ci, et rappelé dans les huit premiers jours de l’enquête dans deux journaux régionaux ou locaux diffusés dans le département. Une copie des avis publiés dans la presse sera annexée au dossier soumis à l’enquête avant ouverture de l’enquête pour la première insertion, et au cours de l’enquête pour la seconde insertion. Un certificat d’affichage sera remis à l’issue de l’enquête au commissaire enquêteur. Une copie des courriers de consultation des personnes publiques associées à l’élaboration du projet de modification du Plan Local d’Urbanisme figurera dans le dossier d’enquête."

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Shtar Academy » : sortie sous haute surveillance d’un album de rap enregistré par des détenus
Ce projet musical unique en son genre a permis à quatre détenus de la prison de Fresnes de travailler avec les plus grands noms du rap français. Un projet de réinsertion qui pourrait subir le contrecoup de la polémique déclenchée cet été autour d’une course de karting.
par Yunnes Abzouz
Journal
Pénurie de places en lycée technologique : des élèves « oubliés » ou forcés de redoubler
Des centaines d’élèves se sont retrouvés sans affectation à la rentrée, en particulier dans les classes STMG, filière négligée par les autorités depuis des années. Alors que des lycéens n’ont toujours pas d’établissement, le mutisme du rectorat nourrit un sentiment d’abandon.
par Névil Gagnepain (Bondy Blog)
Journal — Santé
Crack à Paris : Darmanin fanfaronne bien mais ne résout rien
Dernier épisode de la gestion calamiteuse de l’usage de drogues à Paris : le square Forceval, immense « scène ouverte » de crack créée en 2021 par l’État, lieu indigne et violent, a été évacué. Des centaines d’usagers de drogue errent de nouveau dans les rues parisiennes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Justice
À Nice, « on a l’impression que le procès de l’attentat a été confisqué »
Deux salles de retransmission ont été installées au palais Acropolis, à Nice, pour permettre à chacun de suivre en vidéo le procès qui se tient à Paris. Une « compensation » qui agit comme une catharsis pour la plupart des victimes et de leurs familles, mais que bon nombre de parties civiles jugent très insuffisante.
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Suites critiques aux « Suites décoloniales ». Décoloniser le nom
Olivier Marboeuf est un conteur, un archiviste, et son livre est important pour au moins deux raisons : il invente une cartographie des sujets postcoloniaux français des années 80 à aujourd’hui, et il offre plusieurs outils pratiques afin de repenser la politique de la race en contexte français. Analyse de l'essai « Suites décoloniales. S'enfuir de la plantation ».
par Chris Cyrille-Isaac
Billet de blog
« Mon pauvre lapin » : le très habile premier roman de César Morgiewicz
En constant déphasage avec ses contemporains, un jeune homme part rejoindre une aieule à Key West, bien décidé à écrire et à tourner ainsi le dos aux échecs successifs qui ont jusqu’ici jalonné sa vie. Amusant, faussement frivole, ce premier roman n’en oublie pas de dresser un inventaire joyeusement cynique des mœurs d’une époque prônant étourdiment la réussite à n’importe quel prix.
par Denys Laboutière
Billet d’édition
Klaus Barbie - la route du rat
En parallèle d'une exposition aux Archives départementales du Rhône, les éditions Urban publient un album exceptionnel retraçant l'itinéraire de Klaus Barbie de sa jeunesse hitlérienne à son procès à Lyon. Porté par les dessins du dessinateur de presse qui a couvert le procès historique en 1987, le document est une remarquable plongée dans la froide réalité d'une vie de meurtres et d'impunité.
par Sofiene Boumaza
Billet de blog
Un chien à ma table. Roman de Claudie Hunzinger (Grasset)
Une Ode à la Vie où, en une suprême synesthésie, les notes de musique sont des couleurs, où la musique a un goût d’églantine, plus le goût du conditionnel passé de féerie à fond, où le vent a une tonalité lyrique. Et très vite le rythme des ramures va faire place au balancement des phrases, leurs ramifications à la syntaxe... « On peut très bien écrire avec des larmes dans les yeux ».
par Colette Lallement-Duchoze