Portfolio

Quand les présidents de la République honoraient GRIGNON ...

Les présidents de la République se suivent mais ne s'imitent pas toujours ... Entre 1913 et 1920, Raymond POINCARÉ visita plusieurs fois GRIGNON, pour en vanter les richesses. Charles de GAULLE rendit hommage au site en 1961. François HOLLANDE choisira-t-il d'y attacher son nom en le vendant au PSG et à ses propriétaires qataris ? Ou en y créant la vitrine agroécologique de la FRANCE post COP 21 ?
  1. Les archives nationales de FRANCE possèdent de nombreuses photographies du château et du domaine de GRIGNON. Prises pour l'essentiel entre 1913 et 1920, elles illustrent les visites que Raymond POINCARE, Président de la République, rendit à ce haut lieu d'histoire et de science. Témoignages émouvants d'un passé qu'il nous appartient d'inscrire dans un futur scienitifique et écologique, plutôt que de l'effacer sous des terrains de football ! 

  2. Château de ville ....

  3. Et château des champs ...

  4. Concours de culture mécanique en présence du Président Raymond POINCARE - 22 octobre 1913

  5. Concours de culture mécanique en présence du Président Raymond POINCARE - 22 octobre 1913

  6. Le château et ses jardins

  7. Les laboratoires

  8. Devant les laboratoires ...

  9. Travaux pratiques ...

  10. L'entrée du domaine

  11. Visite à GRIGNON du Président POINCARE

  12. .... et de son épouse

  13. Immuable splendeur, hier comme aujourd'hui ! Mais demain ? GRIGNON vitrine française de l'accord de PARIS sur le climat, accueillant un centre international de recherche, de formation, d'échange et d'innovation mettant en oeuvre les engagements de la COP 21 ? Ou GRIGNON centre d'entrainement et résidence de prestige pour le PSG ? A François HOLLANDE de choisir sa place dans l'histoire de ce haut lieu dédié jusqu'à présent à la nature, à la science et à la mémoire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.