Spectactif 4: La putain respectueuse de JP Sartre. (Cie Miressance)

Addendum du 14 juillet! Nous avons déjà sué sang et eau pour remplir la salle lors de la première à Montalieu (Cf. article antérieur référencé plus bas). Pourtant, aucun retour sur investissement, comme c'est bizarre. Soudainement, on a retrouvé notre carnet d'adresse pour nous signaler la poursuite du spectacle au festival d'Avignon et faire un appel de fonds (ben voyons...). Précisions.
  • Date Du 7 juillet 2017 Au 30 juillet 2017
  • Lieu Espace Roseau, 8 Rue Pétramale Festival Off Avignon à 14 h30 Cour intérieur avec brumisateur aérien
  • Réservation, inscription +33 (0)4 90 25 96 05 Le 33 et le (0), c'est pour appeler depuis l'Australie, le Mexique, le Canada, la Bolivie, le Vénezuela, le Kazaghstan, l'Afrique du Sud, la Corée du Nord, le Haut Dauphiné, la Basse Médiapartie et pire encore.
  • Information Aujourd'hui, on fait vite: vous trouverez de nombreuses indications dans notre annonce précédente lors de la première de ce spectacle qui eut lieu dans un endroit très difficile à trouver pour la bonne raison qu'il s'agissait alors de la salle Vallin-Ninon (ou l'inverse) à Montalieu-Vercieu (ou l'inverse). Cette annonce précédente se situe sur ce blog dans la catégorie "événement" et nous vous donnons le lien ci-dessous...

Addendum à l'article initial.

(Celui-ci n'a pas été modifié et reste accessible sous le message d'avertissement qui est assez long, merci!)

Attention:

La visite de contrôle du 14 juillet a été réalisé par le responsable de l'interface médiatique et une équipe d'évaluateurs certifié par le staff de la commission de certification de l'université.

Les conclusions sont claires, nettes et précises:

1- le spectacle a augmenté en clarté, netteté et précision. Il est même certain qu'il n'a rien perdu de ses qualités de départ qui étaient au minimum excellentes. Bien que JP Sartre ne soit pas un auteur connecté et photogénique, le texte est fort et non périmé (notre critique littéraire absent ne peut nous en dire plus mais vous trouverez sur le net ou ailleurs tout ce qu'il faut savoir sur le texte).

2- Les actrices et en particulier la principale (qui est la seule d'ailleurs) mérite une ovation en ligne : sans hésitation, nous disons bravo, un mot rare dans notre bouche.

3- Les acteurs sont engagés et parfaitement à la hauteur d'une mise en scène efficace et précise, claire, nette. (Nous saluons au passage l'un d'eux, au teint douteux, qui mérite amplement notre salut, indépendamment du fait que nous avons un conflit d'intérêt avec lui et que sa survie semble improbable à la fin du spectacle. Si vous le voyez vivant, saluez-le de la part d'Alain Chellous, vous serez accueillis comme... comme... (Vous verrez bien)

4- IMPORTANT: plus que seize jours de spectacle, à 14 h30 à l'espace Roseau et il faut réserver, dépêchez-vous!

5- Il y a deux versions de "La putain respectueuse" à Avignon: il ne faut pas confondre, celui que vous allez voir sera celui de la compagnie Miressance! En toute honnêteté, nous n'avons pas vu l'autre version et ne pouvons la conseiller.

6- Conclusions: parmi les 1400 spectacles produits au festival de ce petit village du sud nommé Avignon (et très peu fréquenté), que nous n'avons pu hélas tous voir, notre sélection objective est justement ce spectacle (ceci prouve notre flair infaillible puisque nous l'avions déjà sélectionné avant de faire cette analyse comparative): si vous ne deviez en voir qu'un au festival, il faut impérativement voir celui-ci! Ce renoncement à courir de salle en salle sera récompensé par la satisfaction d'avoir fait le bon choix parmi 1400... Et de nous avoir ainsi imité en tout avec la sagesse requise pour un tel festival foisonnant où l'on aurait vite fait de se perdre totalement.

A signaler un article a priori indépendant (mais notre enquête d'authenticité sur son auteur n'est pas achevée) ici

Merci d'avoir lu cet avertissement. Vous pouvez maintenant lire la suite qui a été publiée il y a longtemps. Bon spectacle. 

 

 Le texte initial de présentation du spectacle (avant actualisation par l'addendum ci-dessus) se trouve juste ci-dessous:

Page qui explique tout ici

 

Mais si vous avez peur de quitter cette page, vous pouvez consulter notre article précédent ici qui expose en détail ce spectacle  que nous conseillons chaudement d'autant plus qu'on est du genre frileux ces temps-ci. L'annonce est prématurée puisqu'il faut attendre le festival d'Avignon, donc après les législatives (précision pour les désorientés).

NDLR en apparté: si vous hésitez à voter, vous pouvez consulter les nombreuses notices d'utilisation de notre espace club qui présente de nombreux blogs pacifiques. Je dis "notre" parce que je travaille en concertation étroite avec le journal dont j'ai racheté une part substantielle, ce qui me permet d'influer sur la ligne politique, il était temps.

J'ai réalisé pour vous l'affiche suivante (en fait, une copie piratée):

Affiche de la Putain Respectueuse (légende inutile puisque l'affiche s'identifie elle-même) Affiche de la Putain Respectueuse (légende inutile puisque l'affiche s'identifie elle-même)

Comme indiqué dans le Chapô, il est non seulement possible de voir le spectacle durant un séjour à Avignon (on suppose que c'est gratuit l'hébergement?) mais il est aussi possible, ben oui, possible de, hum... de cotiser... Comme d'habitude les intermittents et autres artistes croient qu'on a rien d'autre à faire que de soutenir avec une ardeur militante le spectacle vivant, comme si on était plein aux as (comme Macron ou MLP) avec des placements en bourse, des héritages surprise, qu'on pouvait organiser comme ça un rapatriement de fonds depuis le luxembourg, etc..

Bref, vous êtes invités par cette troupe (de nécessiteux qui font honte aux vrais travailleurs) à un soutien...  financier via cette "plateforme" qu'on peut rejoindre en chantant ou sifflotant par un clic ici... (Désolé, je fais juste ce qu'on me dit de dire, mon emploi en dépend, je n'ai pas le choix, c'est comme pour vo...)

Une fois ce clic effectué, on aura quitté médiapart, ce qui assure une prolongation de vie d'une dizaine d'année (baisse de tension artérielle, amélioration du diabète, aigreur d'estomac diminuée, meilleur sommeil, moins de problèmes de couple et possibilité de se faire enfin des amis). En plus, on trouve des photos des acteurs, des infos sur le spectacle, sur le projet sous-jacent au spectacle, les idées sous-jacentes au projet et aussi sur ce qui inspire ces idées, etc. , bref, il fautcliquer ici (j'ai remis exactement le même lien).

N'ayant pas l'habitude d'éviter les questions délicates ni contourner les obstacles fâcheux, je réponds avec ma sincérité coutumière et la franchise qu'on peut lire dans mon regard direct, sans être méprisant ni arrogant, avec cette neutralité presque froide manifestant l'objectivité qui sied à l'exercicen donc en résumé, je réponds sans faux-fuyant, aux questions légitimes :

Que signifie un appel à donner du fric pour une troupe totalement inconnue qui pourrait bien cacher une secte comme on en voit beaucoup ces temps-ci? Ne s'agit-il pas d'alimenter la caisse de Dupont-Aignan?

Réponse honnête et digne de foi:  je ne fais que relayer. Pour une fois, j'ai eu l'information du spectacle dans un délai correct. Bien entendu, j'ai un conflit d'intérêt majeur. Donc, personne ne pourra dire que je n'ai prévenu personne. J'ajoute tout de même que j'ai vu cette chose, c'est une chance et que finalement, voir ce spectacle même sans cotiser (là, je les aide vraiment), ce sera bien.

La troupe comporte:

ELISABETH CHASTAGNIER Directrice artistique et metteur en scène de la Compagnie Miressance

EMILIE ALFIERI est Lizzie

DAVID BELMONTE est Fred

ETIENNE DIALLO est Le Nègre

BERNARD VESSILIER est Le Sénateur

LUC FEVRY est John

DIDIER MILLE est James

FRANCIS FAURE Créateur lumière.

THIERRY GUILLERMOT Auteur compositeur interprète.

 

Etienne Diallo, lui-même, amélioré par photoshop probablement © http://www.miressance.com/la-compagnie/des-acteurs/ Etienne Diallo, lui-même, amélioré par photoshop probablement © http://www.miressance.com/la-compagnie/des-acteurs/

Un des acteurs.

 

NB: les actualités d'été de l'USDMHD sont accessibles ici (en fait, rien d'affolant)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.