Unpeutardif

Trop tard pour découvrir le spectacle de l'année (2019): "Héloïse ou la rage du réel", compagnie "la seconde tigre" (inconnue au bataillon). Espérez qu'en 2020, ce spectacle (très) vivant ne soit pas mort, et soit programmé quelque part. Ne nous remerciez pas.
  • Date Du 13 novembre 2019 Au 16 novembre 2019
  • Lieu Théâtre de la Croix-Rousse, à LYON, ville du grand Collomb. (Indication inutile: les délais sont largement dépassés en ce 18 novembre 2019. Une séance unique prévue le 18 janvier 2020 au Théâtre de Vanves : ne nous demandez pas où c'est, aucune idée.
  • Réservation, inscription Trop tard. Ou bien vous pouvez toujours chercher où se trouve "Vanves", à supposer que ça existe vraiment et réserver là-bas (bon courage).
  • Information Super spectacle. Acteurs assez jeunes pour se déplacer sans déambulateurs durant deux heures. A inviter dans votre commune, mégapole, capitale, hameau, si vous souhaitez éviter Vanves.

Ceci n'est pas un article de blog destiné à argumenter longuement sur un thème politique ou philosophique ou scientifique, mais une simple et redoutable annonce d'un spectacle que la critique anonyme, je veux dire unanime considère comme:

L'ÉVÉNEMENT DE L’ANNÉE

"Héloïse ou la rage du réel"

Texte Myriam Boudenia – Mise en scène Pauline Laidet

Compagnie La Seconde Tigre

www.lasecondetigre.com

Héloïse ou la rage du Réel © Vincent Arbelet Héloïse ou la rage du Réel © Vincent Arbelet

Crédit photo: Vincent Arbelet (déjà indiqué sur la photo)

 

Pour donner une idée du spectacle, Nous vous proposons un extrait explicite incitatif

 

Acte I: LE PAVILLON.

"RAFA. – Écoute-moi"

 

Événement ayant échappé à la critique internationale, donc aux membres de la Haute société Lyonnaise et Parisienne, Nantaise, Lilloise, Toulousaine, Marseillaise, Stéphanoise, Grenobloise, Rennaise, Brestoise.Et aux habitants moins select de Saint-Martin-en-Haut, Saint-Martin-en-Bas, Bas-en-Basset et Basset-en-Bas, Hauts-de-Hurlevent, Aix-en-Provence, La Bérarde, Saint-Christophe-en-Oisans et La Grave à qui nous adressons nos meilleures pensées.

Bref, nous avons vu "Héloïse..." (titre un peu long) et... franchement, c'est bien.(Cf. le thème expliqué ici)

Plus exactement, Nous avons participé au spectacle avec Nos corps déchaînés, Nos esprits survoltés, Notre attention hyperactive, Nos tripes à l'air, parce que (et ce jugement n'a rien à voir avec le salaire (plutôt élevé) versé par la compagnie pour cette critique impartiale), le spectacle est non seulement vivant et actuel, mais il est... bon! Mise en scène, chorégraphies, dynamique, thermodynamique, musique, décors mobiles, rythme et acteurs: bons, bons, bons! (Nous avons beaucoup à dire et même à discuter mais il s'agit d'une annonce plus que d'une critique détaillée)

(On ne remercie cependant pas l'équipe de diffusion du spectacle qui n'annonce (pour l'instant?) qu'une seule représentation en 2020 dans la célèbre ville de Vanves!)

Mais on remercie ceux qui ont fait, font, feront ce spectacle!

A.C.

 

NDLR:

1- Pour une critique approfondie, contrastée, discutante et argumentée, vous pouvez nous contacter par messages privés. Ou dans le fil des commentaires qui s'annonce pléthorique et que nous ne pourrons suivre que de manière épisodique)

2- Méthodologie critique et vocabulaire: "Nous" désigne notre équipe constituée d'un agent spécial nommé par le conseil de censure des Arts Morts-Vivants de l'USDMHD dont la mission était la suivante: rendre compte de manière critique et documentée d'une production artistique choisie au plus grand des hasards. Hasard qui très étrangement fait bien les choses et Nous mit en contact avec un acteur que Nous connaissions déjà, dont l'humilité et la modestie ont fait et font de plus en plus la célébrité, et que donc, comme l'interdit notre déontologie de critique artistique, nous sommes à notre grand regret dans l'impossibilité de nommer. Par ce paradoxe qui censure le Critique que Nous sommes et que démange l'envie de dénoncer le sujet en question, nous voici dans l'obligation d'entretenir la névrose discrétionnaire de cet acteur innominé qui espérait ne jamais nous voir dans la salle du spectacle où il s'exhibait, et surtout priait pour que jamais nous n'osions publier une critique sur ce spectacle au risque de nuire définitivement à sa renommée.)

Précisions utiles:

L’EQUIPE:

Mise en scène : Pauline Laidet
Texte : Myriam Boudenia
Jeu : Anthony Breurec, Margaux Desailly, Antoine Descanvelle, Logan De Carvalho, Etienne Diallo, Tiphaine Rabaud-Fournier et Hélène Rocheteau.
Création musicale : Jeanne Garraud et Baptiste Tanné
Pianiste et chanteuse : Jeanne Garraud
Création lumières : Benoit Bregeault
Scénographie et accessoires : Quentin Lugnier
Régie son: Baptiste Tanné
Création costumes: Aude Desigaux
Administratrice de production : Fanny Abiad

LA PRODUCTION

Spectacle créé lors de Théâtre en Mai 2019

Production : La Seconde Tigre

Coproduction : Théâtre Dijon Bourgogne CDN ; Théâtre de la Croix-Rousse – Lyon.

Avec le soutien de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, de la Ville de Lyon, de la Spedidam, de L’École de la Comédie de Saint-Étienne / DIESE # Auvergne-Rhône-Alpes et de Das Plateau aux Ulis – Espace Culturel Boris Vian.

Avec l’aide de l’ADAMI. L’Adami gère et fait progresser les droits des artistes-interprètes en France et dans le monde. Elle les soutient également financièrement pour leurs projets de création et de diffusion

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.