"Une saison en France"

"Une Saison en France": un film réalisé par Mahamat-Saleh Haroun avec Eriq Ebouaney, Sandrine Bonnaire.
  • Date Le 31 janvier 2018
  • Lieu Cinémas en France... Et ailleurs?
  • Réservation, inscription Contacter vos cinémas préférés fin janvier...
  • Information Film en langue Française. Pas de version 3D à notre connaissance.

Une saison en France © Film de Mahamat-Saleh Haroun Une saison en France © Film de Mahamat-Saleh Haroun

Notre responsable culturel a sélectionné ce film pour vous, gratuitement, sans s’appesantir inutilement dans une critique laborieuse suspecte d'incompétence en filmographie comparée et vous précise:

1-La présentation de ce film est le résultat d'une expérience vécue réelle (et n'a pas été réalisée en catimini devant l'écran d'ordinateur du responsable culturel).

2- Le responsable culturel signale qu'il a visionné intégralement le film, ceci, pas plus tard qu'hier,en avant-première dans un lieu collectif. Sa modestie dut-elle en souffrir, il peut fièrement affirmer l'avoir fait en présence du réalisateur et de l'actrice principale (authentique). N'étant pas seul dans la salle, il n'a pu avoir de conversation privée avec les responsables ou promoteurs du film et n'est pas en mesure de produire une interview comme il l'avait envisagé au départ.

3- Signaler la sortie du film "Une Saison en France" (réalisé par Mahamat-Saleh Haroun avec Eriq Ebouaney, Sandrine Bonnaire) sans aucune explication n'est pas correct. Aussi le responsable culturel a-t-il décidé de fournir les indications suivantes:

Notre étude prolongée exhaustive des commentaires de fils de discussions sur Médiapart a révélé que la formation de certains abonnés restait  insuffisante malgré une assiduité remarquable, exceptionnelle (sinon pathologique, on se demande s'ils ont une vie, mais ce sujet ne peut être développé ici). Ces internautes recroquevillés vers l'écran-radiateur, en difficulté pour mûrir leur compréhension du monde, pour raisons psychosociales complexes, ne peuvent être laissés sur le carreau, c'est une simple question d'humanité.

Certes, l'influence croissante des neurosciences dans la pédagogie moderne devrait permettre aux élèves en difficulté de progresser à bonds de géants, mais si l'on considère l'importance du retard, il faut également proposer des outils pédagogiques performants comme ce film. Celui-ci offre en particulier une version originale d'un sujet, auquel le film ne se réduit pas mais qui importe: le parcours d'un demandeur d'asile en France, question abordée ici autrement que sous la masse uniforme indifférenciée médiatisée habituelle. Adultes et enfants, contraints par la situation "administrative".

On apprécie la justesse de l'approche, la grâce des enfants et adultes, l'émotion partageable. Une sobriété qui  n'évite pas l'impact, le choc, à l'annonce des décisions négatives des instances amenées à juger du statut de réfugié: décisions vitales pour qui les reçoit...

Ce film est réalisé par un auteur qui veut ouvrir les yeux, élargir l'horizon, loin du jugement mortifère.

 

Notre conseil

Recommandé pour les surprise-party du ministère de l'intérieur.

 

Avertissement:

Pour ne pas être traité de malhonnête ni recevoir de demande de remboursement des séances où les médiapartiens vont se précipiter dès le 31 janvier, le responsable culturel, doit avertir le spectateur sensible que certaines scènes ou méthodes de film peuvent choquer: présence de plans longs sans violences physiques (mais ce n'est pas vrai tout le temps), effets spéciaux réduits au minimum, absence d'extra-terrestres.

 

Une bande annonce ici.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.