Portfolio

A table (à Bangkok)

Incompréhensible. Alors qu'à (presque) toute heure, on peut trouver une restauration correcte et à prix modique, dans la rue ou dans des gargottes, la livraison uberisée, la bouffe industrielle lyophilisée, les chaînes de pizzas et celles de burgers ont réussi à s'implanter solidement, contribuant à l'obésité de plus en plus répandue chez les thaïlandais.
  1. L'envers du décor que vend l'office national du tourisme aux télévisions étrangères, une cuisine grasse. Des conditions de travail dangereuses pour la santé et la malbouffe généralisée à cause des campagnes publicitaires des firmes agroalimentaires qui recommandent l'excès d'huile de palme, de sucre et d'exhausteurs de goût afin de fidéliser une clientèle payante ou familiale. 

  2. Il est plus souvent facile de manger dehors quand le prix de l'immobilier impose des logements réduits, souvent une chambre partagée. Alors, dormir dans les odeurs de cuisine... Sans compter qu'il est souvent plus avantageux de recourir à ces plats préparés reviennent souvent moins cher et n'obligent pas à faire des courses ou la vaisselle. En revanche, cela contribue à l'envahissement par des sacs plastiques et des boîtes en polystyrène. 

     

     

  3. les dim sums, un régal cuit dans une atmosphère de chaleur et de vapeur.

  4. un établissement réputé de dim sums à consommer sur place ou à emporter Une contribution de la cuisine de rue à l'envahissement des boîtes en polystyrène et des sacs en plastique.

  5. Impossible de passer à côté des soupes de nouille aux innombrables variantes. 

  6. fin de journée dans l'épuisement. Un peu de repos avant la fermeture et le retourau domicile. Depuis l'explosion des prix dans l'immobilier, il sont nombreux à avoir dû déménager et à parcourir une cinquantaine de minutes par trajet dans des bus souvent inconfortables.

  7. A Sampanthawong, le quartier chinois local

  8. quelques tables disposées dans la rue, au pied des habitations, pour échapper, entre voisins à la chaleur et à la moiteur d'appartements souvent exigus et sans ouvertures.

  9. un autre plat favori, le "khaw mou deng", des morceaux de porc servis avec une sauce sur du riz

  10. fin de service

  11. dans les cuisines

  12. Faciles à trouver ces stands, il en pousse partout

  13. Le samedi soir après l'turbin

  14. le portable à portée

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.