Théo ROUMIER
Syndicaliste pour l’autogestion généralisée
Abonné·e de Mediapart

114 Billets

0 Édition

Portfolio 6 juil. 2020

Une balade décoloniale

Ce dimanche 5 juillet, le Front uni des immigrations et des quartiers populaires organisait la seconde édition de sa « Balade décoloniale » à Paris. Elle faisait cette année écho aux mobilisations antiracistes. La Préfecture de Police n’aura autorisé qu’un rassemblement statique : ce qui n’empêchera pas l’exigence de décolonisation de l’espace public, comme de la République.

Théo ROUMIER
Syndicaliste pour l’autogestion généralisée
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  1. T. R.

    La balade décoloniale qui avait lieu cette année était organisée par le FUIQP. Deux appels successifs en ont soutenu la démarche : « Décolonisons l’espace public » et « Pour une République française antiraciste et décolonialisée ». La balade devait consister à débaptiser des rues et places aux noms de massacreurs coloniaux... et les rebaptiser. Une des premières figures à qui a ainsi été rendu hommage est Solitude (1772-1802) « héroïne de la lutte contre l’esclavage ». En 1979, des syndicalistes antillaises s’en réclamaient, rappelant le fil de l’histoire qui relient les résistances au racisme et au colonialisme.

  2. T. R.

    La balade devait s’élancer du Palais de la Porte Dorée, construit en 1931 pour exalter le colonialisme et qui accueille aujourd’hui le Musée de l’Histoire de l’immigration. Un Musée renommé pour l’occasion « de l’espace mental colonial ». Les combats de la section CGT du Musée ont d’ailleurs été soutenus par les participant·es.

  3. T. R.
    1. La lutte contre les violences policières a été rappelée en honorant la mémoire d’Angelo Garand, tué par le GIGN à Seur dans le Loir-et-Cher en 2017. Le sociologue Didier Fassin vient de lui consacrer une contre-enquête accablante.
  4. T. R.

    Celles et ceux qui se se battu·es contre l’esclavage, le racisme, le colonialisme ont été la preuve vivante qu’il était possible de lutter, de résister, de refuser. C’est bien sûr l’histoire des luttes contre l’indépendance, dont certaines sont bien actuelles comme en Kanaky. Une minute de silence a été observée en mémoire des martyrs de la guerre d’indépendance algérienne en ce 5 juillet, jour où elle fût proclamée en 1962. La figure de Paul Vigné d’Octon a quant à elle été convoquée pour rappeler qu’il y eu des français·es farouchement opposé·es au colonialisme (voir sa notice Maitron rédigée par Jean Sagnes).

  5. T. R.

    Frantz Fanon, psychiatre et essayiste martiniquais, engagé dans le Front de libération national (FLN) algérien.

  6. T. R.

    Ce sont un peu plus de cent personnes qui se sont retrouvées ce 5 juillet. Des représentant·es de la Brigade anti-négrophobie, du Conseil représentatif des associations noires, de Décoloniser les Arts, du Comité justice et libertés pour tous, de la Voix des Rroms, des indépendantistes kanak ont été invités à prendre la parole par le FUIQP. La lutte contre le racisme et pour sortir du colonialisme est un combat qui doit engager toutes celles et ceux qui se réclament de l’égalité et de l’émancipation.


    C’est depuis 2013 que le FUIQP organise des balades décoloniales à Lille, Grenoble, Marseille...

    On peut retrouver deux guides édités chez Syllepse : Le Guide du Paris colonial et des banlieues et celui du Bordeaux colonial et de la métropole bordelaise récemment paru.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
En Ukraine, les organisations internationales en mal de confiance
Depuis le début du conflit, la société civile ukrainienne s’est massivement mobilisée pour faire face à l’offensive russe. Alors que les organisations internationales sont critiquées, comme on l’a vu encore récemment avec Amnesty International, la plupart de l’aide humanitaire sur le terrain est fournie par des volontaires à bout de ressources.
par Clara Marchaud
Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal — Discriminations
Le cimetière oublié des enfants de Saint-Maurice
Entre 1962 et 1964, trente et un enfants de harkis ont été enterrés à même le sol sur un terrain militaire situé non loin du camp de Saint-Maurice, dans le Gard. Avant d’y être volontairement oubliés… Pour l’heure, les fouilles menées officiellement sont restées vaines.
par Prisca Borrel

La sélection du Club

Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan
Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain
Billet d’édition
Les guerriers de l'ombre
« Je crois que la planète va pas tenir longtemps, en fait. Que le dérèglement climatique ne me permettra pas de finir ma vie comme elle aurait dû. J’espère juste que je pourrai avoir un p’tit bout de vie normale, comme les autres avant ». Alors lorsque j'entends prononcer ces paroles de ma fille, une énorme, incroyable, faramineuse rage me terrasse. « Au moins, j’aurais vécu des trucs bien. J’ai réussi à vaincre ma maladie, c’est énorme déjà ».
par Andreleo1871
Billet de blog
L’eau dans une France bientôt subaride
La France subaride ? Nos ancêtres auraient évoqué l’Algérie. Aujourd’hui, le Sud de la France vit avec une aridité et des températures qui sont celles du Sahara. Heureusement, quelques jours par an. Mais demain ? Le gouvernement en fait-il assez ? (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement