Théo ROUMIER

Syndicaliste et libertaire

Sa biographie
Militant SUD éducation en lycée professionnel, participe aux Cahiers « Les Utopiques » de l’Union syndicale Solidaires.
Son blog
135 abonnés à celles et ceux qui luttent et qui résistent
Voir tous
  • Covid-19: syndicalistes et solidaires au 0 805 37 21 34

    Par
    visuel-def-pour-reseaux-sociaux
    À compter du lundi 30 mars, l’Union syndicale Solidaires met en place un numéro vert, accessible à toutes et tous, syndiqué·es ou pas, dédié à répondre aux questions des salarié·es sur leurs droits face à l’épidémie : 0 805 37 21 34. Sept jours sur sept, de 9h à 19h, des syndicalistes vont se relayer pour assurer cette permanence téléphonique. C’est une solidarité nécessaire.
  • Urgence pour les Jeunes Isolé·es Étranger·es du Loiret face au Covid-19

    Par
    Isolé·es, ils et elles le sont plus encore face à l’épidémie. Les conditions de confinement des jeunes isolé·es étranger·es ne garantissent pas toujours leur sécurité, ni celle des populations qu’ils et elles sont amené·es à côtoyer. Avec le Collectif de soutien aux Jeunes Isolés Étrangers du Loiret, nous appelons le préfet à agir en urgence pour limiter au maximum les risques de contagion.
  • Coronavirus: nos solidarités pour rempart

    Par
    Alors que les morts et les malades se comptent déjà par dizaines de milliers dans le monde, le capital continue sa course mortifère et suicidaire, au mépris de nos vies. Face à la pandémie, l’État a prouvé son incurie. Nous n’avons pas besoin de pouvoir autoritaire face à la maladie. Mais de démocratie et de solidarités collectives, si.
  • La longue grève

    Par
    Chaque « grand » mouvement social résonne en partie avec les précédents tout en produisant ses propres caractères. Entamé le 5 décembre, poursuivi sans interruption depuis et appelé – malgré le 49-3 – à entrer dans son acte II le 31 mars prochain, le mouvement de grève contre la réforme des retraites du gouvernement a déjà combiné plusieurs aspects sur lesquels il faut revenir.
  • Le 4 avril à Orléans, marchons contre les CRA

    Par
     © Emilie Seto © Emilie Seto
    Depuis septembre et la révélation qu’un Centre de rétention administrative (CRA) allait être construit en agglomération d’Orléans, la mobilisation s’organise. Un Collectif contre les expulsions et la rétention (COLERE), rassemblant 21 organisations syndicales, associatives et politiques, appelle à une marche régionale le samedi 4 avril prochain : ni ici, ni ailleurs, non aux CRA !
Voir tous