Voir tous
  • Syndicalistes, nous marcherons le 19 mars

    Par Théo ROUMIER
    Syndicalistes nous prendrons part à la Marche du 19 mars pour la justice et la dignité. Pourquoi ? Parce que nous n’entendons pas séparer antiracisme et question sociale. Une tribune signée par des militant.e.s CGT, SUD-Solidaires, CNT-SO, FSU.
  • Démocratie, travail, syndicalisme : les mots de Frédo Krumnow dans l’après Mai 68

    Par Théo ROUMIER
    Syndicaliste autogestionnaire, Frédo Krumnow est une figure cédétiste marquante des années 1970. Il fut de celles et ceux qui engagèrent la CFDT sur la voie de la lutte des classes dans le sillage de Mai 68. Les propos publiés ici restent précieux : tant sur le lien entre démocratie, travail et syndicalisme que sur la démarche à avoir en matière d’intervention comme de réflexion syndicale.
  • Le 2 février : Justice pour Antoine !

    Par Théo ROUMIER
    Antoine, militant de la CGT et libertaire de Valenciennes engagé contre la loi travail, a été condamné le 9 juin dernier à 10 mois de prison avec sursis et deux ans d’interdiction de manifestation dans son département. Antoine a fait appel de sa condamnation. Plusieurs personnalités et organisations appellent à un rassemblement à Douai le 2 février prochain, jour de l'audience.
  • Janvier 1987 : pas de maîtres-directeurs dans nos écoles !

    Par Théo ROUMIER
    Janvier 1987. Une poignée d’instituteurs et institutrices de Paris lance dans l’enthousiasme un mouvement de grève contre le projet de « Maître-directeur » porté par René Monory, ministre de l’Éducation nationale du gouvernement Chirac. Profondément anti-hiérarchique, la mobilisation va s’appuyer sur des coordinations de grévistes et bousculer le ronron syndical de l’éducation.
  • Helen Keller : pour le syndicat, pour la révolution (1916)

    Par Théo ROUMIER
    Helen Keller (1880-1968) est une figure marquante de l’histoire américaine : sourde et aveugle, elle réussit à s’affranchir de ses handicaps, fait des études, rédige ses mémoires et son histoire inspire le film « Miracle en Alabama ». Mais ce que l’on sait moins c’est qu’elle prit le parti du gigantesque mouvement d’émancipation animé par une classe ouvrière alors à l’offensive.