Théo ROUMIER
Syndicaliste pour l’autogestion généralisée
Abonné·e de Mediapart

114 Billets

0 Édition

Portfolio 30 août 2017

«Et tout le monde déteste le Medef !»

Ce 30 août, l’Union syndicale Solidaires, AC !, Attac, le DAL, le Front social 78 et le MNCP appelaient à « bloquer le Medef » en manifestant à Jouy-en-Josas. Aux cris de « Nous ne sommes pas de la chair à Macron » et autres « Tout le monde déteste le Medef », plus de 500 personnes ont défilé dans les rues de la ville des Yvelines jusqu’au campus d’HEC où se tenait l’université d’été patronale.

Théo ROUMIER
Syndicaliste pour l’autogestion généralisée
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  1. Union syndicale Solidaires, T.R.

    C’est lors du dernier congrès de l’Union syndicale Solidaires que la proposition de cibler l’Université d’été du Medef, portée par Solidaires 78, a été retenue comme « le » rendez-vous de la rentrée sociale avant la grève du 12 septembre (et ses suites). Ce qui, à la veille de la publication des projets d’ordonnances par le gouvernement Philippe/Macron, ne doit rien au hasard tant elles sont une nouvelle fois dédiées à satisfaire le syndicat patronal de Pierre Gattaz.

  2. Union syndicale Solidaires, T.R.

    Le cortège s’est élancé de la gare RER de Jouy-en-Josas vers midi. Si les syndicalistes de Solidaires composaient l’essentiel de la manifestation, les associations de lutte AC !, Attac, DAL et MNCP étaient de la partie, ainsi que des militant.es de la CNT et le collectif Front social des Yvelines auquel participent des syndicalistes SUD/Solidaires mais aussi CGT et FO.

  3. Union syndicale Solidaires, T.R.

    Les manifestant.es avaient fait le déplacement, non seulement de la région parisienne, mais aussi des départements du Nord, du Centre, de l’Est ou du Sud-Ouest… À Marseille, le même jour à la même heure, l’Union syndicale Solidaires des Bouches-du-Rhône appelait à un rassemblement devant les locaux du Medef local. Fidèles à la fibre interprofessionnelle, les différentes fédérations de Solidaires étaient bien représentées.

  4. Union syndicale Solidaires, T.R.

    Les ordonnances Macron annoncent une loi travail « XXL », où les droits des salarié.es seront à la merci des patrons. Contrats, indemnités prud’homales, santé et sécurité au travail… tout est promis à la moulinette du profit à tout prix ! Quant aux référendums d’initiative patronale, il est clair que pour des milliers de salarié.es ils seront l’occasion d’imposer les chantages les plus vils pour dégrader encore plus les conditions de travail.

  5. Union syndicale Solidaires, T.R.

    Cette dégradation des conditions de vie et de travail aura un impact pour l’ensemble des travailleurs et des travailleuses… y compris celles et ceux « ubérisé.es » qui seront soumis à « l’harmonisation par le bas » qui en découlera. Un membre du Collectif des livreurs autonomes de Paris (CLAP) a d’ailleurs pris la parole à l’arrivée de la manifestation pour rappeler l’importance de leur lutte.

  6. Union syndicale Solidaires, T.R.

    Le mur du Medef, monté sur place devant le campus d’HEC, dénonçait l’ensemble des mesures annoncées, les mettant en parallèle tant avec les profits faramineux des entreprises du CAC 40 qu’avec le nombre de chômeuses et chômeurs. Un mur que les manifestant.es ont pris un grand plaisir à faire tomber.

  7. Union syndicale Solidaires, T.R.

    Il n’est plus de manifestation sans cadenassage policier. Les forces « de l’ordre » (mais lequel ?) étaient bien présentes pour empêcher l’accès au campus et à l’université d’été du Medef. L’occasion de scander un « état d’urgence, État policier, on ne nous empêchera pas de manifester ! »… et de rappeler l’appel unitaire à la mobilisation contre « l’état d’urgence permanent » du 10 septembre prochain.

  8. Union syndicale Solidaires, E.B.

    Et d’ailleurs, personne ne nous empêchera de nous mettre en grève et de manifester le 12 septembre (et même après) contre Macron, Gattaz, le Medef et leur monde !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal
Guerre en Ukraine : le grand bond en arrière climatique
Et si le climat était une victime de la guerre en Ukraine ? Face au risque de pénurie énergétique provoquée par le conflit, les pays européens préparent un recours accru au charbon et au gaz fossile. Une marche arrière alarmante, à l’heure de l’urgence climatique, qui met en lumière notre terrible retard en matière de transition écologique.
par Mickaël Correia
Journal
Viktor Orbán est-il de plus en plus isolé en Europe ?
Embargo sur le pétrole russe, État de droit, guerre en Ukraine... Sur plusieurs dossiers, le premier ministre hongrois, à l’aube de son quatrième mandat consécutif, diverge de la majorité des Vingt-Sept. Débat avec une eurodéputée et un historien spécialiste de la région.
par Amélie Poinssot
Journal — Histoire
Le docteur est-il encore en vie ?
Le 4 mars 1957, le docteur Slimane Asselah est enlevé dans son cabinet médical, au milieu de la casbah d’Alger, par les forces de l’ordre françaises. Mort ou vif, sa famille ne l’a jamais revu. Deuxième volet de notre série.
par Malika Rahal et Fabrice Riceputi

La sélection du Club

Billet de blog
Aucune retenue : l'accaparement de l'eau pour le « tout-ski »
J'ai dû franchir 6 barrages de police et subir trois fouilles de ma bagnole pour vous ramener cette scandaleuse histoire de privatisation de l'eau et d'artificialisation de la montagne pour le « tout-ski » en Haute Savoie.
par Partager c'est Sympa
Billet de blog
Sale « Tour de France »
On aime le Tour de France, ses 11 millions de spectateurs in situ (en 2019) et on salue aussi le courage de Grégory Doucet stigmatisant le caractère polluant de l’événement. Une tache qui s’ajoute à celle du dopage quand le Tour démarre ce 1er juillet à Copenhague, où l’ancien vainqueur 1996 rappelle la triche à peine masquée. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Chasse au gaspi ou chasse à l'hypocrisie ?
Pour faire face au risque de pénurie énergétique cet hiver, une tribune de trois grands patrons de l'énergie nous appelle à réduire notre consommation. Que cache le retour de cette chasse au gaspillage, une prise de conscience salutaire de notre surconsommation ou une nouvelle hypocrisie visant préserver le système en place ?
par Helloat Sylvain
Billet de blog
Apprendre à désobéir
Les derniers jours qui viennent de s’écouler sont venus me confirmer une intuition : il va falloir apprendre à désobéir sans complexe face à un système politique non seulement totalement à côté de la plaque face aux immenses enjeux de la préservation du vivant et du changement climatique, mais qui plus est de plus en plus complice des forces de l’argent et de la réaction.
par Benjamin Joyeux