Portfolio

Un jour brumeux et gris sur le lac Inle

Pays de contraste où l'or des pagodes côtoie la pauvreté des bidonvilles, la Birmanie envoûte et ensorcelle. Comment ne pas être ému devant l'immensité du lac Inle, ses pêcheurs aux techniques ancestrales ? Comment ne pas rêver à un autre monde ?
  1. Le soleil se lève à peine et déjà sur l'eau lisse quelques pêcheurs s'activent. Attractions touristiques, ils répétent inlassablement les mouvements de leur père devant les yeux ébahis de quelques étrangers. Souriants, ils dévoilent leur savoir faire. Relévent nasses et filets, fiers de montrer leur trésor, quelques poissons argentés. 

  2. Le geste est précis. chaque membre est en action. Jeux d'équilibriste parfait, sans faille. 

  3. Le ciel est gris bleu. Le noir et blanc, constrasté, donne une dimension onirique à la pêche matinale. 

  4. Autre temps, autre monde, autre société. Usé par la répétition des gestes, le pêcheur birman est un homme heureux, souriant, un homme qui aime partager ses connaissances sans contre partie que votre regard ému, touché et ravi. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.