Portfolio

Front populaire et caméras

Caméras et appareils photo ont abondamment enregistré ce qui se passait en 1936. Ils ont même fait bien plus que garder une trace : leur simple présence a contribué à façonner une vision pittoresque de cette époque. Pour preuve, ces poings qui se tendent au passage de la caméra, ou encore ces ouvriers qui se mettent en scène dans les usines occupées, pour les opérateurs venus les filmer.
  1. Comme le notait Georges Sadoul dans un numéro de Regards, le film Grèves d'occupations constitue "toute une documentation extrêmement vivante sur le folklore des grèves. La verve ouvrière a créé dans les mille divertissements qui furent les à-côtés de la grève générale, des cérémonies qui se lient aux traditions populaires et qui font partie elles-mêmes de ces traditions. (...) Ainsi les faits donnent-ils raison aux jeunes folkloristes qui donnent une nouvelle orientation à la science des traditions populaires."

    Photogramme extrait de Grèves d'occupations, réalisation collective, 1936

  2. L'enterrement du capital aux usines Renault de Billancourt.

    Photogramme extrait de Grèves d'occupations, réalisation collective, 1936

  3. La corvée de patates dans les usines occupées. Les grévistes se prêtent de bonne grâce au jeu de la photo-souvenir et gratifient les opérateurs - eux-mêmes grévistes de l'industrie du cinéma - de grimaces et sourires complices.

    Photogramme extrait de Grèves d'occupations, réalisation collective, 1936

  4. La présence de la caméra est aussi l'occasion de graver dans le marbre la trahison de certains.

    Photogramme extrait de Grèves d'occupations, réalisation collective, 1936

  5. Dans de nombreux films, les poings se tendent au passage de la caméra. Le salut avec le poing tendu, venu des Allemands antifascistes, devient le signe distinctif d'une époque. Certaines actualités cinématographiques montrent même des séances de "formation" au lever de poing pour les ouvrières en grève.

    Photogramme extrait de Grèves d'occupations, réalisation collective, 1936

  6. Les poings levés, encore.... et les enfants sur les épaules de leurs pères, autre symbole de 1936.

    Photogramme extrait du Défilé des 500 000 manifestants à la Porte de Vincennes, 14 juillet 1935, réalisation collective, 1935

  7. La presse ouvrière est abondamment représentée dans les films et photographies. Pour la caméra, on déplie ostensiblement son journal, qu'il s'agisse de L'Humanité ou de Ce Soir (PCF), de La Vie Ouvrière (CGT), du Populaire (SFIO) ou du magazine illustré Regards (PCF).

    Photogramme extrait de Les Métallos, Jacques Lemare, 1938

  8. Lecture de Regards sur la plage.

    Photogramme extrait de Magazine populaire n°1, réalisation collective, 1938

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.