Portfolio

Vivre une expérence d'éducation populaire au festival d'Aurillac

Pendant le festival de théâtre de rue d'Aurillac, l'association d'éducation populaire les Ceméa accueille des festivaliers de tout horizon : lycéens, familles, stagiaires en animation socio-culturelle, etc. Elle leur propose des parcours et les accompagne : préparation et retour des spectacles, rencontres avec les artistes, etc. L'éducation populaire est au centre de l'expérience des festivaliers.
  1. Présent depuis l'origine du festival international de théâtre de rue d'Aurillac, les Ceméa, au fil de vingt-sept années d'expérience ont su développer une démarche d'accompagnement du spectateur. Cette dernière s'inscrit dans une logique d'éducation populaire et privilégie une approche sensible de l'expression artistique : des rencontres avec des artistes, la pratique d'activités d'expression, en lien par exemple avec les spectateurs des festivals, des échanges autour du regard et de la place du spectateur.

  2. Le groupe de stagiaires en animation professionnelle BPJEPS réalise des activités autour du son, thématique de leur formation pendant le festival d'Aurillac. Ils vivent un projet de découverte et d’appropriation du festival.

  3. " Les Ceméa sont présents au Festival d’Aurillac à travers la mise en place d’espaces de rencontres organisées dans les écoles de la ville. Les Ceméa à Aurillac, c’est aussi un stage Bafa Approfondissement « Accompagnement du spectateur en festival » [formation à l'animation socio-culturelle]. Ces jeunes se découvrent spectateurs avec des émotions, vivent et s’intègrent dans un projet collectif en groupe. " Accueillir et accompagner au festival d'Aurillac, VEN n°567

  4. Les stagiaires en Bafa approfondissement découvrent l'accompagnement culturel. Ils apprennent à se questionner et verbaliser les attitudes festivalières possibles : Choisir ces spectacles ou se laisser surprendre ? Comment choisir ces spectacles ? Accepter d'aller vers l'inconnu, mais aussi après le spectacle accepter le cas échéant de ne pas avoir aimé, d'avoir perdu son temps, d'être déçu.e ? " Accueillir et accompagner au festival d'Aurillac, VEN n°567

     

  5. Ici, les stagiaires réalisent des activités de préparation au spectacle et se mettent dans la peau de personnages inventés pour l'occasion.

  6. " Festivaliers et artistes se retrouvent ensuite pour un temps de retour d'expériences, d'échanges : sur place avec les artistes du spectacle vu, ailleurs dans un lieu convivial, dans le centre, avec les animateurs et/ou les artistes. " Accueillir et accompagner au festival d'Aurillac, VEN n°567

  7. Ici, les stagiaires en animation Bafa accompagnement culturel rencontrent l'équipe artistique du spectacle "Oh secours" qu'ils viennent de découvrir.

  8. Un des accompagnateurs du séjour "Plein les yeux" participe au concours de slam organisé pendant le festival. Les jeunes de ce séjour et leurs accompagnateurs ont préparé ce moment grâce à des ateliers de slam, animés par un membres des Maquis'arts de la Poésie.

    "Plein les yeux" est projet pédagogique centré sur l’accompagnement des jeunes pendant le festival. Ces derniers seront amenés à pratiquer de l’activité, rencontrer les artistes, aller au spectacle, échanger sur le vécu de spectateur.trice. Le séjour est encadré par des militant.e.s de l’association sensibles à la démarche d’accompagnement culturel et formés à cette démarche.

  9. " A Aurillac, les Ceméa ont fait le choix d'ouvrir des centres d'accueils faisant se rencontrer différents publics. Ceci favorise les échanges et les réflexions croisés, alimentés par les pratiques et les interventions des acteurs du spectacle vivant. Ces rencontres et confrontations permettent à chacun.e, selon sa place d'enrichir son regard, sa perception de l'autre, de comprendre les démarches, les choix de l'un.e, de découvrir les démarches de l'autre, d'exercer son sens critique et d'entrer dans une démarche citoyenne. "  Accueillir et accompagner au festival d'Aurillac, VEN n°567

  10. " Chaque année, c'est un gageure de transformer le lycée en un lieu d'accueil d'un public de festivaliers d'origine, d'âge, de sexe, de culture... différents. Faire un temps d'accueil un temps essentiel d'information, de repérage et d'accompagnement, des futurs spectateurs. "  Accueillir et accompagner au festival d'Aurillac, VEN n°567

  11. Avant l'arrivée du public, l'équipe s'efforce d'installer une décoration d'ambiance et de créer des espaces de rencontres et de débats, formels et informels, communs aux différents publics et générations accueillis. " Accueillir et accompagner au festival d'Aurillac, VEN n°567

  12. Chaque jour, l'équipe des Ceméa se réunit pour faire le point sur l'organisation de l'accueil et le déroulé de la journée à venir pour accueillir au mieux les festivaliers et animer une ambiance d'échange et de rencontre dans les lieux investis pour l'événement.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.