Portfolio

De l’agir dans les yeux

/Activité / Quelques instants dans quelques instantanés, un chemin d’images qui raconte la présence constante de l’activité dans la vie. Une chevauchée banale dans un fantastique qui n’ose se dire, une décade peut-être pas prodigieuse mais parlante pour affirmer la primauté de l’agir dans l’éducation, slam de mouvements, de pensées, ribambelle qui illustre le réel et invite au voyage des regards.
  1. Exercice d’application

    Ce sont les regards qui trahissent le savoir-faire de celui qui s’affaire, l’attention portée au projet, car il s’agit d’un projet, le matériel est prêt pour la suite. Il y a comme une envie de participer dans le geste des yeux.

  2. Land-art en ciel

    Comme une étoile de corps après l’effort, un apaisement d’aval propice aux rêveries, aux images, au sommeil ou à l’agitation, l’œuvre git vivante à leur tête, la réalisation est éphémère à vie.

  3. Histoire de bouchons

    L’assemblage promet d’être au-delà du rainbow plastique, mais comment combiner les éléments ? La forme appelle les formes songer, permet la reprise des hostilités pacifiques entre les mains et la matière.

  4. Toujours plus haut

    Construire en duo un avenir peu commun, quelque chose de grand, de jamais réalisé, berner les lois d’un équilibre rassurant, il suffit de se concentrer et de prendre garde, à chaque instant le danger guette.

  5. La tête et les bras

    Qui est la cible, quelle est la cible ? Peu importe le tireur pour peu qu’on ait la flèche, manipuler, manipuler il en restera toujours quelque chose, le geste est immobile et le regard à l’horizon, figé dans la glace de la concentration. Les autres ont le même.

     

  6. Équilibre or not équilibre ?

    Secret de bois, jeu de poids, il y a de la vie dans cet espace inerte, du mouvement. De qui est cet objet brut, qui l’a pensé, qui l’a façonné ? Il y a une forme de défi dans cette joute à distance. Et pourtant tout se terminera bien, l’un monte, l’un descend, l’autre pas. On en est certain : ça va marcher.

  7. Lire l’eau calmement

    Et dire que cette embarcation a connu en pièces détachées l’univers des garages et des supermarchés ! Maintenant après de multiples transformations et maintes étapes de construction, c’est un moyen de locomotion original et aussi actuel qu’ancestral. La rive est à la portée des rames sans aucune vague à l’âme, les rapides sont loin.

  8. Stratégie quand tu nous tiens !

    " Voilà, on dirait qu’on ferait comme...etc "

    Conciliabules d’enfance juste avant d’entrer dans le vif du jeu. On ne peut pas faire n’importe quoi, une tactique est nécessaire. 

    " tu fais semblant d’aller à droite et tu files à toute berzingue de l’autre coté... "

    Bla-bla essentiel à l’intérêt des joutes ludiques. Réfléchir avant d’agir, une doctrine non, mais une devise.

  9. " Tu m’auras pas ! "

    Cour, béton, terre, herbe...Se poursuivre, feinter, éviter, attraper, toucher, réussir, rater, courir, s’essouffler, tomber parfois, s’écorcher… litanies d’infinitifs d’enfance qui se conjuguent chaque jour en autant d’efforts enthousiastes, en autant de mouvements limpides ou plus complexes. " Je vais t ‘avoir ". Allez savoir.

  10. Sur le sentier du guère

    il suffit de peu de choses pour susciter l’intérêt : une promenade nez au vent, quelques herbes folles, une saison qui s’y prête, un chemin, le possible du hors-piste, il suffit de peu de chose : savoir observer, prendre son temps s’arrêter, être conseillé.e.s. La nature favorise de belles échappées, elle a dompté la fronde de l’oisiveté.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.