fabrice loi
Ecrivain, musicien, et travailleur du bois
Abonné·e de Mediapart

24 Billets

1 Éditions

Portfolio 3 avr. 2019

Le carnaval des Gilets Jaunes : la fête des fous écolos

Face à une société écrasée de normalité, obsédée de police, les Gilets Jaunes réhabilitent le carnaval. Images du défilé interdit à Arles le 24 Mars 2019.

fabrice loi
Ecrivain, musicien, et travailleur du bois
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  1. Amandine Bobillier

    Le char tiré par ses esclaves-salariés

  2. Amandine Bobillier

    Les esclaves suent sous le burnous

  3. Amandine Bobillier

    Leur maître, implacable et corrompu

  4. Amandine Bobilliers

    Devant le maître, assis sur la terre, sa Marionnette, surmontée du sigle fétiche "Euro" !!

  5. Amandine Bobillier

    Les esclaves-salariés obéissent aux injonctions. Ils font bonne figure

  6. Amandine Bobillier

    Ils sont même assez naïfs pour croire encore être écoutés

  7. Amandine Bobillier

    Cela leur vaut d'être stoppés par les forces dites "de l'ordre", en l'occurrence sur ordre du maire

  8. Amandine Bobillier

    Une benne en travers à chaque issue de la ville ! Et fonctionnaires municipaux, nationaux et LBD contre la folie d'un carnaval renaissant

  9. Amandine Bobillier

    Même le Corrompu Suprême en reste assis, devant la symbolique Bourse du Travail

  10. Amandine Bobillier

    Même en chaise on ne passe pas, sourire oblige

  11. Amandine Bobillier

    Le char bloqué, la liberté est toute interloquée mais garde son masque

  12. Amandine Bobillier

    Esclave-salarié devant la terre dévastée

  13. Amandine Bobillier

    La foule grossit, émoi populaire

  14. Amandine Bobillier

    Est-il fou, celui qui s'affronte aux autorités ?

  15. Amandine Bobillier

    Ou folle, celle qui questionne la féminité marchandisée ?

  16. Amandine Bobillier

    Le roi des fous sur son rond-point

  17. Amandine Bobillier

    La fête asphyxiante : depuis des années, partout, pas de fête sans jet de papiers ou de plumes (on attend le goudron?). Vivent les masques-sourire dans les fausses fêtes d'Etat !

  18. Amandine Bobillier

    Dédé le routier : "On se casse, on va faire la fête au rond-point !!"

  19. Amandine Bobillier

    Ce qui fut fait, et bien fait

  20. Amandine Bobillier

    Libres !! Et tout de suite !!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le ministre, l’oligarque et le juge de trop
Avocat, Éric Dupond-Moretti s’en est pris avec virulence à un juge qui faisait trembler Monaco par ses enquêtes. Ministre, il a lancé une enquête disciplinaire contre lui. Mediapart révèle les dessous de cette histoire hors norme et met au jour un nouveau lien entre le garde des Sceaux et un oligarque russe au cœur du scandale. 
par Fabrice Arfi et Antton Rouget
Journal — Extrême droite
Hauts fonctionnaires, cadres sup’ et déçus de la droite : enquête sur les premiers cercles d’Éric Zemmour
Alors qu’Éric Zemmour a promis samedi 22 janvier, à Cannes, de réaliser « l’union des droites », Mediapart a eu accès à la liste interne des 1 000 « VIP » du lancement de sa campagne, en décembre. S’y dessine la sociologie des sympathisants choyés par son parti, Reconquête! : une France issue de la grande bourgeoisie, CSP+ et masculine. Deuxième volet de notre enquête.
par Sébastien Bourdon et Marine Turchi
Journal — Outre-mer
Cette France noire qui vote Le Pen
Le vote en faveur de l’extrême droite progresse de façon continue dans l’outre-mer français depuis 20 ans : le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen est le parti qui y a recueilli le plus de voix au premier tour en 2017. Voici pourquoi cela pourrait continuer.
par Julien Sartre
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou de Damien Rieu, fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Toulouse : un désert médical est né en décembre au cœur de la ville rose !
[Rediffusion] Questions au gouvernement, mardi 11 décembre, Assemblée nationale, Paris. Fermeture du service de médecine interne à l’hôpital Joseph-Ducuing de Toulouse… Plus de médecine sans dépassement d’honoraires au cœur de la ville rose. Toulouse privée de 40 lits pouvant servir pour les patients Covid (vaccinés ou pas…)  Plus de soins cancer, VIH etc !
par Sebastien Nadot
Billet de blog
Pour que jamais nous ne trions des êtres humains aux portes des hôpitaux
Nelly Staderini, sage-femme, et Karelle Ménine ont écrit cet billet à deux mains afin de souligner l'immense danger qu'il y aurait à ouvrir la porte à une sélection des malades du Covid-19 au seuil des établissements hospitaliers et lieux d'urgence.
par karelmenin
Billet de blog
Monsieur le président, aujourd’hui je suis en guerre !
Monsieur le président, je vous fais une lettre que vous ne lirez sûrement jamais, puisque vous et moi ne sommes pas nés du même côté de l’humanité. Si ma blouse est blanche, ma colère est noire et ma déception a la couleur des gouttes de givre sur les carreaux, celle des larmes au bord des yeux. Les larmes, combien en ai-je épongé ? Combien en ai-je contenu ? Et combien en ai-je versé ? Lettre d'une infirmière en burn-out.
par MAURICETTE FALISE
Billet de blog
Les urgences et l'hôpital en burn-out !
On connaît par cœur ce thème souvent à l'ordre du jour de l'actualité, qui plus est en ce moment (une sombre histoire de pandémie). Mais vous ne voyez que le devant de la scène, du moins, ce qu'on veut bien vous montrer. Je vais donc vous exposer l'envers du décor, vous décrire ce que sont vraiment les urgences d’aujourd’hui ! Et il y a fort à parier que si l'ensemble des Français connaissaient ses effets secondaires, il en refuseraient le traitement, au sens propre comme au figuré !
par NorAd4é