saïd Penda
Journaliste et cybermilitant défenseur des droits humains
Abonné·e de Mediapart

36 Billets

0 Édition

Portfolio 9 avr. 2021

Côte d'Ivoire: Qui est le nouveau ministre de l'Emploi et de la Protection Sociale?

Brillant avocat spécialisé dans le droit des affaires, Me Adama KAMARA, a mené pour l’Etat ivoirien des missions couronnées de succès, en Côte d’Ivoire comme devant des juridictions et des arbitrages à l’international. Il a également servi de conseil pour des grandes multinationales, à l’instar du géant mondial du négoce, Trafigura.

saïd Penda
Journaliste et cybermilitant défenseur des droits humains
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  1. Marc Atigan

    Depuis un quart de siècle, l’avocat de 57 ans, est un homme de l’ombre qui a été de tous les grands rendez-vous politiques de la Côte d’Ivoire. Conseiller Spécial chargé des questions juridiques du premier ministre du gouvernement d’union nationale en 2002, il a notamment participé à toutes les négociations de paix, aux côtés du chef du gouvernement, Seydou Elimane DIARRA.

    Bien que toujours dans l’ombre, Me KAMARA est un habitué des arcanes politiques qu’il côtoie depuis la création du RDR (Rassemblement Des Républicains) d’Alassane Ouattara. L’homme de droit défendait déjà les intérêts de cette formation, de son leader -Alassane Ouattara- comme ceux des dirigeants et militants du parti, victime d’une justice instrumentalisée. Il assistât notamment la défunte mère du président Alassane Ouattara pendant l’insoutenable interrogatoire au cours de laquelle on tenta de lui faire méconnaître la maternité de son fils, dans une tentative de retirer sa nationalité à Alassane Ouattara.

    Chaque fois que M. Alassane Ouattara a été candidat à une élection en Côte d’Ivoire, depuis qu’il est en politique, c’est Me KAMARA qui a monté son dossier et qui l’a déposé.

    Le juriste était au centre du certificat de nationalité délivré à Alassane Ouattara qui a valu au juge Epiphane Bi Ballo d’être traqué par les autorités d’alors, pour avoir fait correctement son travail.   

    Peu de gens le savent, mais c’est Adama KAMARA qui a monté tout le dossier de constitution du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (parti unifié).

    L’histoire politique de l’avocat d’affaire est associée à celle de son mentor, le président de la république Alassane Ouattara, qu’il suit depuis 25 ans. Il a participé, comme Directeur Central Adjoint de campagne de SEM Alassane OUATTARA chargé des questions juridiques, aux élections présidentielles de 2015 et 2020.     

    Depuis l’accession à la magistrature suprême du président de la république, Son Excellence Alassane Ouattara, Me KAMARA a notamment servi comme Conseiller Spécial du premier ministre Amadou Gon COULIBALY, puis d’Hamed BAKAYOKO. Depuis la primature, il avait une mission transversale qui l’a conduit à travailler sur des dossiers dans des domaines très variés. Conséquence,  il a développé une expertise dans divers secteurs: mines, électricité, pétrole, assainissement, transport, santé, emploi, protection sociale, etc. 

    Me Adama KAMARA est un pur produit de l’école ivoirienne. Il est, en effet, titulaire d’une Maîtrise en droit des affaires et d’une Licence en droit privé de l’Université d’Abidjan Cocody. C’est au sein de la même institution qu’il obtint, en 1991, un Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocats (CAPA).

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal — Politique économique
Taxation de l’héritage : une lignée de fractures entre candidats à la présidentielle
La rationalité économique plaide pour un durcissement de l’impôt sur les successions, mais la droite se laisse aller à la démagogie en plaidant contre une hausse forcément impopulaire, dénonçant parfois un « impôt sur la mort ». La gauche cherche un équilibre entre justice et acceptabilité.
par Romaric Godin
Journal — Libertés publiques
Covid-19 : « Le gouvernement réglemente par protocoles et foires aux questions, une menace pour l’État de droit »
Stéphanie Renard, maîtresse de conférences en droit public, fait le bilan de deux années de crise. Cette spécialiste de l’ordre public sanitaire s’inquiète de la diffusion d’un « droit souple » qui « menace l’avenir de l’État de droit et le principe de légalité », et dénonce un « retour en arrière, vers une vision hygiéniste de la société ».
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Nucléaire
Hugo, lanceur d’alerte du nucléaire : « J’accuse EDF de dissimulations »
« Avec ce type d’attitude, nos centrales ne sont pas sûres » : le témoignage choc d’un membre de la direction de la centrale nucléaire du Tricastin, inquiet que la culture de la sûreté nucléaire passe en arrière-plan des impératifs financiers au sein du groupe EDF.
par Youmni Kezzouf et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche
Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report
Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato
Billet de blog
Quand l’archaïsme du système des parrainages s’ajoute à celui du présidentialisme
La question de la pertinence du système des 500 parrainages revient régulièrement au moment de l’élection présidentielle. Plutôt que de revenir au système de l’anonymat des signatures, il serait préférable d’élargir le champ de la responsabilité de la sélection aux citoyens.
par Martine Chantecaille