Alicia Deys
Abonné·e de Mediapart

66 Billets

0 Édition

Événement 6 juil. 2022

D-Day, la mémoire débarquée par l'appât du gain

Alicia Deys
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Date

Du 8 juillet 2022 au 8 juillet 2022

Lieu

Librairie la Chaloupe, 32 Rue de Verrue, 50550 Saint-Vaast-la-Hougue. Contact : contact@librairielachaloupe.com Tél : 02 33 22 17 29 de 14 h 30 à 18 h 30

Réservation

Entrée libre.

Information

De 14h 30 à 18h30


En septembre 2020, Bertrand Legendre, universitaire, le médecin Christian Derosier et l'écrivain Gilles Perrault signaient une tribune dans Le Monde dénonçant le projet D-Day Land dans le Cotentin. Depuis plusieurs collectifs auquel chacun peut se joindre (1), se sont constitués qui tentent de contrer cette insulte à l'Histoire.

Le premier avait déjà décrit l'incongruité et les dérives du tourisme mémoriel lié au 6 juin 1944 dans 'l'Homme Brut',  paru en 2018. Un roman acerbe, au goût prémonitoire dont le récit prend ses marques sur la côte est du Cotentin, de Saint-Vaast à la baie des Veys.

Depuis quelques années, se sont invitées des reconstitutions bidon de camps militaires, de scènes du Débarquement jouées par des figurants, -locaux ou jeunes saisonniers, qualifiés de "déguisés" par nombre de Manchois exaspérés et las de ce tintouin. Les ventes aux enchères de reliques militaires et civiles battent également leur plein. Un véritable inventaire à la Prévert : casques de GI's, criquets, gourdes, jerrican, médailles en tous genres, photos anciennes villes rasées, de scènes de la vie quotidienne. A la multiplication de stands de bibelots et produits dérivés en tous genres, de rassemblements de collectionneurs paradant en uniforme au volant d'emblématiques Jeep, Dodges, motos Cushman ou Harley Davidson WLA, s'ajoutent les petits malins reconvertis en guides touristiques ; au menu, balades en Jeep dans la campagne ou sur les dunes. Frisson et ambiance US garanties.Les profiteurs de tout poil sont à l'affût. La mémoire est en berne et les greniers se vident. Ce qui était jadis soigneusement conservé par les témoins de la 2nde Guerre mondiale et leurs enfants, faisait partie de l'histoire collective et intime des familles normandes, est à l'encan. Villes et villages tels Carentan, Sainte-Mère-Eglise, Sainte-Marie-du Mont pour ne citer que ceux-ci se transforment annuellement en  lieux de foire où le ridicule et l'obscène tutoient la détresse et la résignation.

Dans un département marqué par une absence de perspectives autres que  le tourisme de masse,  nombre d'habitants restent sur la paille. Acculés au système D, d'aucuns en arrivent à vendre les bijoux de famille, pis en font leur  fonds de commerce. Ou regardent hébétés.

La période estivale s'ouvrant,  la librairie "la Chaloupe" sise à St-Vaast-la-Houge  a eu l'excellente idée d'inviter dans ses murs l' auteur de 'L'homme brut", le 8 juillet prochain. Un moment propice pour redécouvrir ce roman caustique dont les personnages truculents et cyniques, donnent à voir les appétits et turpitudes de figures locales prêtes à tout. Une fiction non dénuée d'ironie mêlée d'amertume.  Marcel, fermier- ferrailleur -collectionneur dans la mouise, rustre, sincère et mythomane, est le pivot  de ce roman coup de gueule". D'extraction modeste, se sachant méprisé par 'ceux "d'en haut" Marcel, enfant' du Débarquement, débordé par sa colère et ses désirs de grandeur veut profiter du gâteau. Doté d'un vrai don d'ubiquité,  il devient une figure incontournable du commerce mémorial orchestré par des édiles et affairistes. Petits trafics, fabrication de contrefaçons,  méga-projets mercantiles autour du 6 juin, tout est bon pour attirer le gogo, faire rentrer la monnaie

Caricature cinglante  de cette marchandisation de l'Histoire, 'l'Homme brut" sonne comme  un avant-goût annonciateur du projet "Hommage aux héros", initié par Hervé Morin -président de la Région-,  nombre d' élus, acteurs et VIP locaux . Déjà bien avancé, ce gigantesque musée n'est en réalité qu' un grand show mêlant son, images et lumières,  que ses opposants -réunissant Normands, historiens,  associations, descendants de vétérans (français, anglais et américains etc.)- ont à juste titre baptisé D-Day Land en référence au parc de Walt-Disney... Terme employé initialement par monsieur Lefranc, alors président du Comité du Débarquement. Fin juin, ses concepteurs et promoteurs en ont fait une présentation mirifique, mais fort incomplète. Rien n'est précisé sur les commerces de bouche, de colifichets qui ne manqueront pas de pousser comme des champignons, rien non plus sur les dessertes routières dans les tiroirs. Les articles parus dans Ouest-France donnent cependant une première idée du désastre annoncé.(2)

Cette rencontre littéraire du vendredi 8 juillet tombe donc à point nommé. Un après-midi, pour échanger avec l'auteur, susciter le débat entre Cotentinois et "Horsains" 🙂  sur la mémoire, l'avenir de ce bout de terre chargé d'histoire, mais malmené. En proie aux desseins les plus fous.

© Florian Boisenfroy

L’Homme brut, roman, Ed. Anne Carrière, 250 pages, 17 €

(1) Contact : comit50480@orange.fr

    Site web  : http://non.au.ddayland.free.fr/

Communiqué de presse des proches de vétérans (pdf, 76.0 kB)

(2) Le quotidien régional Ouest-France a eu la bonne idée de lancer une consultation auprès des lecteurs sur le projet en cours. Celle-ci est ouverte à tous.

https://www.ouest-france.fr/d-day/hommage-aux-heros-en-normandie-que-pensez-vous-de-ce-projet-immersif-autour-du-d-day-3dcaef46-f87b-11ec-9ba9-7c7737bde7fe

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
Kenya : le pays suspendu à des élections à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Proche-Orient
L’apartheid, révélateur de l’impunité d’Israël
Le débat sur l’existence ou non d’un système d’apartheid en Israël et dans les territoires palestiniens occupés est dépassé. L’apartheid israélien est un fait. Comme le confirme l’escalade des frappes et des représailles autour de la bande de Gaza, il est urgent désormais de mettre un terme à l’impunité d’Israël et de contraindre son gouvernement à reprendre les négociations.
par René Backmann
Journal — Proche-Orient
Au moins trente et un morts à Gaza depuis le début de l’offensive israélienne
Parmi les victimes des frappes visant la bande de Gaza figurent six enfants et des dirigeants du groupe armé palestinien Djihad islamique. L’armée israélienne parle d’une « attaque préventive ».
par La rédaction de Mediapart (avec AFP)
Journal — Amériques
Au Pérou, l’union du président de gauche et de la droite déclenche une déferlante conservatrice
Sur fond de crise politique profonde, les femmes, les enfants et les personnes LGBT du Pérou voient leurs droits reculer, sacrifiés sur l’autel des alliances nécessaires à l’entretien d’un semblant de stabilité institutionnelle. Les féministes sont vent debout.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
Deux expos qui refusent d'explorer les réels possibles d'une histoire judéo-arabe
[REDIFFUSION] De l’automne 2021 à l’été 2022, deux expositions se sont succédées : « Juifs d’Orient » à l’Institut du Monde Arabe et « Juifs et Musulmans – de la France coloniale à nos jours » au Musée de l’Histoire de l’Immigration. Alors que la deuxième est sur le point de se terminer, prenons le temps de revenir sur ces deux propositions nous ont particulièrement mises mal à l'aise.
par Judith Abensour et Sadia Agsous
Billet de blog
Réponse au billet de Pierre Daum sur l’exposition Abd el-Kader au Mucem à Marseille
Au Mucem jusqu’au 22 août une exposition porte sur l’émir Abd el-Kader. Le journaliste Pierre Daum lui a reproché sur son blog personnel hébergé par Mediapart de donner « une vision coloniale de l’Émir ». Un membre du Mrap qui milite pour la création d'un Musée national du colonialisme lui répond. Une exposition itinérante diffusée par le site histoirecoloniale.net et l’association Ancrages complète et prolonge celle du Mucem.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Michael Rakowitz, le musée comme lieu de réparation
À Metz, Michael Rakowitz interroge le rôle du musée afin de mettre en place des dynamiques de réparation et de responsabilisation face aux pillages et destructions. Pour sa première exposition personnelle en France, l’artiste irako-américain présente un ensemble de pièces issues de la série « The invisible enemy should not exist » commencée en 2007, l’œuvre d’une vie.
par guillaume lasserre
Billet de blog
A la beauté ou la cupidité des profiteurs de crise
Alors que le débat sur l'inflation et les profiteurs de la crise fait rage et que nous assistons au grand retour de l'orthodoxie monétaire néolibérale, qui en appelle plus que jamais à la rigueur salariale et budgétaire, relire les tableaux d'Otto Dix dans le contexte de l'Allemagne années 20 invite à certains rapprochements idéologiques entre la période de Weimar et la crise en Europe aujourd'hui.
par jean noviel