Pascale Brachet
"Le féminisme sera dépassé quand le machisme aura trépassé"
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Portfolio 12 déc. 2021

Pascale Brachet
"Le féminisme sera dépassé quand le machisme aura trépassé"
Abonné·e de Mediapart

« Réanimation » et « soins critiques » : ce n’est pas du tout la même chose

Vendredi 10 décembre 2021, le bandeau qui défile pendant le 18h-20h de France infos attire mon attention. Il est question de 2 498 personnes en REANIMATION. Tiens donc, revoilà la réanimation alors que nous avions droit depuis plusieurs mois aux chiffres relatifs aux SOINS CRITIQUES …

Pascale Brachet
"Le féminisme sera dépassé quand le machisme aura trépassé"
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  1. 10 décembre 2021-France Info 18h-20h-Copie d'écran

    Lisez le bandeau de France Info sous l'image

  2. Sur le site du gouvernement, la dernière actualisation en date du 9 décembre 2021 prend en compte les soins critiques et non les réanimations

    Tableau de bord Covid19 (date de consultation du site)-Soins critiques

    Le lien mène à la dernière actualisation en date, c'est pourquoi j'ai dû inclure une copie d'écran pour la situation à la date du 9 décembre 2021

    Sur le site de Santé Publique France il est possible d’accéder aux archives des données chiffrées de situation Covid19 Point épidémiologique

    La recherche par archive des chiffres communiqués dans les points épidémiologiques donne notamment des informations concernant le nombre de patients en réanimation ou en soins critiques et l’évolution des chiffres d’une semaine à l’autre : le décompte des patients en réanimation est remplacé par celui des patients en services de soins critiques à partir du 8 mars 2021 sans explication, du moins pour ce que j’en ai entendu ou lu, sur les motifs de ce changement et ce que recouvrent les services de soins critiques.

    Point épidémiologique du 11 mars 2021 (semaine du 1er au 7 mars 2021) où l'on donne le nombre de nouvelles admissions en réanimation de patients COVID-19 (SI-VIC) [coller le lien sur votre moteur de recherche]

    Point épidémiologique du18 mars 2021 (semaine du 8 au 14 mars) où l'on donne le nombre de nouvelles admissions en services de soins critiques de patients COVID-19 (SI-VIC) [coller le lien sur votre moteur de recherche]

    A noter que l’on compare dans ce point épidémiologique 2 semaines consécutives avec 2 034 patients considérés en soins critiques la semaine 8 alors que ces patients étaient comptabilisés comme étant en réanimation lors du précédent point épidémiologique du 4 mars 2021.

     SOINS CRITIQUES, qu'est-ce que ça veut dire ? Soins critiques et Covid19, comment mieux gérer la situation ?

    « Les soins critiques sont divisés en trois types d'activité :

    • la réanimation : ces unités soignent des patients présentant plusieurs défaillances aiguës simultanées (circulatoire, respiratoire…) qui mettent en jeu leur pronostic vital et nécessitent l'usage de techniques lourdes ;
    • les soins intensifs : ces unités sont spécialisées dans la prise en charge d'une défaillance isolée (neurologique, cardiaque…) potentiellement grave ;
    • la surveillance continue : ces unités soignent des patients nécessitant une observation répétée en raison de leur état ou du traitement dispensé. »

    Voir également le rapport de la Cour des Comptes, schéma page 15 Cour des Comptes, publication "soins critiques"

  3. 11 décembre 2021-France Info 23h00-copie d'écran

    Mais le 11 décembre au soir … 2 539 personnes en « réanimation » selon France info, or il s’agit d’hospitalisations en « soins critiques ». Idem pour les 2 037 personnes de la semaine précédente.

  4. Site du gouvernement-Nombre de personnes hospitalisées le 11 décembre 2021
  5. Site du gouvernement-Nombre de personnes hospitalisées en soins critiques le 11 décembre 2021

    Le chiffre annoncé par France Info est le même, mais il s'agit de "soins critiques" et non de "réanimation".

    QUELLE IMPORTANCE ? D'abord la rigueur de l'information, celle des médias, celle du gouvernement, si l'on veut que la population puisse comprendre puis adhérer à des stratégies de santé publique.

    Par ailleurs la réanimation concerne des situations où le pronostic vital est engagé, ce qui n'est pas le cas pour les services de soins intensifs et encore moins pour les unités de surveillance continue (une intervention chirurgicale sur nos intestins par exemple nous vaudra une ou quelques nuits dans cette dernière, où la surveillance est plus importante que dans une chambre d'hospitalisation classique). Les soins critiques sont la somme de ces 3 services, et confondre leurs données chiffrées avec celles de la seule réanimation donne une vision beaucoup plus alarmante, sur cet indicateur, qu'elle ne l'est en réalité.

    Je n'ai pas fait d'observation sur d'autres médias télévisés, n'ayant pas la prétention d'effectuer une analyse de la situation. Moi aussi, les chiffres me dépassent, et je veux seulement contribuer à mettre en question la pédagogie du gouvernement et l'absence de vérification des données par certains médias.

  6. Site du gouvernement-Taux d'occupation en service de soins critiques

    La définition du taux d’occupation en ajoute à la complexité (et l’illisibilité) des données chiffrées d’hospitalisation : lire avec attention cette publication de Libération en date du 30.10.2020 qui est, il me semble toujours d’actualité : 30.10.2020-Libératiion-L'indicateur du taux d'occupation des lits de réanimation est-il gonflé ? (NB : en 2020 il était question de lits de réanimation).

    Post-scriptum du 16 décembre 2021

    Une lectrice que je remercie m’a communiqué le lien suivant vers Décision & Stratégie Santé qui fournit d’autres éléments de compréhension sur les « soins critiques » et le décompte des lits. Le site de la DREES en référence, bloqué lorsque j’ai rédigé ma publication, fournit les données ICI : consulter notamment l’onglet graphique 2 du tableau excel.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Ce slogan, c’est un projet politique »
Alors que des milliers de personnes bravent la répression et manifestent en Iran depuis une semaine, le régime des mollahs est-il menacé ? Nous analysons ce soulèvement exceptionnel impulsé par des femmes et qui transcende les classes sociales avec nos invité·es. 
par À l’air libre
Journal — Social
Mobilisation pour les salaires : pas de déferlante mais « un premier avertissement »
À l’appel de trois organisations syndicales, plusieurs manifestations ont été organisées jeudi, dans tout le pays, pour réclamer une hausse des salaires, des pensions de retraite et des minima sociaux, avec des airs de tour de chauffe avant une possible mobilisation contre la réforme des retraites.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Santé
La hausse du budget de la Sécu laisse un arrière-goût d’austérité aux hôpitaux et Ehpad publics
Pour 2023, le gouvernement propose un budget en très forte augmentation pour l’assurance-maladie. Mais les hôpitaux publics et les Ehpad ont fait leurs comptes. Et ils ont de quoi s’inquiéter, vu la hausse du point d’indice, la revalorisation des carrières et l’inflation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Au Royaume-Uni, la livre sterling tombe en ruine
En campagne, la première ministre Liz Truss avait promis le retour aux heures glorieuses du thatchérisme. Trois semaines après son accession au pouvoir, la livre s’effondre et la Banque d’Angleterre est obligée d’intervenir. Premier volet de notre série sur le chaos monétaire mondial.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
La diffamation comme garde-fou démocratique ?
À quoi s’attaque le mouvement #MeToo par le truchement des réseaux sociaux ? À la « fama », à la réputation, à la légende dorée. Autrement dit à ce qui affecte le plus les femmes et les hommes publics : leur empreinte discursive dans l’Histoire. Ce nerf sensible peut faire crier à la diffamation, mais n’est-ce pas sain, en démocratie, de ne jamais s’en laisser conter ?
par Bertrand ROUZIES
Billet de blog
Violences en politique : combats anciens et avancées récentes
Même si les cellules de signalement sont imparfaites, même si le fonctionnement de certaines d’entre elles semble problématique à certains égards, aujourd’hui, une organisation politique ou syndicale qui ne dispose pas a minima de ce mécanisme interne n’a plus aucune crédibilité sur le sujet des violences faites aux femmes. 
par eth-85
Billet de blog
Il n’y a pas que la justice qui dit le juste
Dans les débats sur les violences sexistes et sexuelles, il y a un malentendu. Il n’y a pas que l’institution judiciaire qui dit le juste. La société civile peut se donner des règles qui peuvent être plus exigeantes que la loi. Ce sont alors d’autres instances que l’institution judiciaire qui disent le juste et sanctionnent son non respect, et ce n’est pas moins légitime.
par stephane@lavignotte.org
Billet de blog
Cher Jean-Luc
Tu as dit samedi soir sur France 2 qu’on pouvait ne pas être d’accord entre féministes. Je prends ça comme une invitation à une discussion politique. Je l'ouvre donc ici.
par carolinedehaas