Benjamin Britten : War Requiem

Ce soir lundi 20 juin à 20h30, dernier concert War Requiem dans l'église Saint-Marcel, par le chœur Chorus14 sous la direction de Dominique Sourisse. Avec Sophie Albert (soprano), Thomas Lefrançois (ténor), Jon Stainsby (baryton), chœur d'enfants : Adèle Clermont (soprano) et Solène Laurent (mezzo). Sarah Hoyt au piano et Jorris Sauquet aux grandes orgues.
  • Date Du 17 juin 2016 Au 20 juin 2016
  • Lieu Église Saint-Marcel, 82 boulevard de l'hôpital, métro Saint-Marcel et Campo-Formio.
  • Réservation, inscription Places vendues 27€ à l'entrée de l'église

Créé en 1962, d'un modernisme sans obscurité mélodique, le War Requiem est dédié à la paix. Il est considéré comme une œuvre majeure du XXe siècle.

Il confronte le texte liturgique avec celui de neuf poèmes écrits dans les tranchées par Wilfred Owen, un poète britannique tué dans le nord de la France une semaine avant l'armistice du 11 novembre 1918.

Une saisissante expressivité nourrie par un langage musical que Benjamin Britten a mis au service des opéras qu'il a composés.

Un ténor et un baryton expriment l'ironie désespérée des soldats, tandis qu'une soprano et un chœur d'enfants, ponctuent la promesse de rédemption délivrée par le chœur.

 o

L'ensemble est servi par une instrumentation dépouillée portée par les grandes orgues et le piano, dans une splendide église contemporaine de l'œuvre, d'une acoustique particulièrement soignée.

Pour en profiter pleinement, il est conseillé de suivre le texte et sa traduction en français sur le programme vendu 2€ à l'entrée. En effet, s'il n'y a pas à proprement parler d'histoire comme dans un opéra, la confrontation entre textes de guerre et liturgie nourrit une dramaturgie et en l'absence d'accès au texte, on passe à côté d'une grande partie du War Requiem.

pregenerale-20160613-202851

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.