Djalila Dechache
Auteure, chercheure sur l 'Emir Abdelkader l 'Algérien et le théâtre arabe.
Abonné·e de Mediapart

87 Billets

2 Éditions

Événement 10 nov. 2021

Djalila Dechache
Auteure, chercheure sur l 'Emir Abdelkader l 'Algérien et le théâtre arabe.
Abonné·e de Mediapart

Les Arts de l 'Islam, un passé pour un présent

Djalila Dechache
Auteure, chercheure sur l 'Emir Abdelkader l 'Algérien et le théâtre arabe.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Date

Du 20 novembre 2021 au 27 mars 2022

Lieu

Les villes concernées : Rouen Tourcoing Rennes Nancy Blois Limoges Clermont-Ferrand Toulouse Figeac Narbonne Marseille Saint-Louis de la Réunion Angoulême Nantes Mantes-la-Jolie Saint-Denis Dijon et Rillieux-la-Pape.

Réservation

expo-arts-islam.fr


Les Arts de l 'Islam, un passé pour un présent

L’idée sous-jacente étant de «  poser un nouveau regard sur les arts et les cultures de l‘islam » qui devrait bénéficier au public de la jeunesse et aux jeunes générations en particulier. Son objectif « Mieux faire connaître sur notre territoire les cultures islamiques […] explique le ministre Jean-Michel Blanquer, du 20 novembre 2021Au 27 mars 2022

 Le programme : Chaque ville présentera une exposition avec des objets et du matériel pédagogique, des livrets, programmera des rencontres, des débats, conférences, des visites individuelles ou collectives dans un musée, une médiathèque, une bibliothèque, un espace culturel, pour poser un nouveau regard sur les arts et les cultures de l’Islam « et surtout sur cette population si malmenée depuis tant d’années ». (C’est nous qui soulignons).

 Le 1er ministre a confié le commissariat à Yannick Lintz, directrice du département des arts de l’Islam du Musée du Louvre. L’exposition « Arts de l‘islam, un passé pour un présent »  prendra la forme d’une série de 18 expositions présentées simultanément dans 18 villes y compris La Réunion (est la seule région d’outre-mer a avoir été choisie pour accueillir cette exposition temporaire les Arts de l’Islam, un passé pour un présent. Le co-commissariat de l’exposition du MADOI est assuré par Anne-Laure Garaïos, directrice scientifique du musée) présentant plus de 180 objets avec le concours de la Réunion des Musées Nationaux, le Musée du Louvre et le Grand Palais. 

L’idée sous-jacente étant de «  poser un nouveau regard sur les arts et les cultures de l‘islam » qui devrait bénéficier au public de la jeunesse et aux jeunes générations en particulier. Son objectif « Mieux faire connaître sur notre territoire les cultures islamiques […] et rappeler l’importance des échanges anciens, étroits et féconds tissés entre la France et l’Orient », explique le ministre Jean-Michel Blanquer.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte