Réfugiés climatiques : quelle protection, quel statut ?

Un débat organisé par La Cimade et la revue Causes communes sur la question de la protection et du statut des personnes déplacées pour des causes environnementales. Faut-il créer un statut ad'hoc ou utiliser les instruments juridiques existants ?
  • Date Le 23 janvier 2016
  • Lieu Bibliothèque Václav Havel - 26 esplanade Nathalie Sarraute - 75018 Paris
  • Réservation, inscription 15h30 - 17h30

TMAB2003, Bajitpur, Bangladesh, 2007 TMAB2003, Bajitpur, Bangladesh, 2007

Réfugiés climatiques, déplacés environnementaux : les appellations divergent, mais le phénomène reste le même. Montée des eaux, désertification, dégel, surexploitation des sols ou catastrophes écologiques conduisent hommes et femmes sur les routes migratoires. D’après l’ONU, d’ici 2050, les causes environnementales entraîneraient les déplacements forcés de 250 millions de personnes. Si certaines traversent des frontières, nombreuses sont celles qui se déplacent à l’intérieur d’un même pays pour y trouver refuge. Mais les causes des migrations sont complexes et s’entremêlent. Est-il possible d’isoler ce phénomène dans les parcours migratoires ? Quels instruments juridiques permettent de protéger ces personnes ? Faut-il créer un statut spécifique pour les déplacés environnementaux ou plusieurs formes de statuts, modifier la Convention de Genève sur les réfugiés ou utiliser les outils existants ?

Un débat organisé par l’équipe de la revue Causes communes avec la participation d’Emnet Gebre, doctorante à l'Université Toulouse 1 Capitole et de Fernanda de Salles Cavedon Capdeville, avocate, consultante en droit de l’environnement, membre du Centre International de Droit Comparé de l’Environnement (CIDCE) et du Réseau Sud-américain pour les Migrations Environnementales (RESAMA).

Publiée par La Cimade, Causes communes est une revue trimestrielle proposant de s’informer autrement sur les migrations. Pour chaque numéro, un débat est organisé en public. Il est ensuite retranscrit dans ses pages.

Pour plus d’informations : causescommunes@lacimade.org

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.