Les trente mille trottinettes de Didier Raoult

Ce matin-là, après m'être rendu au sauna afin d'y boire une vodka, j'avalai ma chloroquine, dégustai une tisane d'artemisia, m'enivrai d’un alcool inconnu à base de sève de palmier, et plongeai mon regard en direction de quelque passage de mon missel ; puis, tel un Georges de Lydda prêt à affronter le dragon, je quittai mes pénates le cœur léger.

Saint Georges combattant le dragon - Raphael Saint Georges combattant le dragon - Raphael
Ce matin-là, après m'être rendu au sauna afin d'y boire une vodka (1), j'avalai mon hydroxychloroquine, dégustai une tisane d'artemisia (2), m'enivrai d’un alcool inconnu à base de sève de palmier (3), et plongeai mon regard en direction de quelque passage de mon missel (4) ; puis, tel un Georges de Lydda prêt à affronter le dragon, je quittai mes pénates le cœur léger.

J’avançai dans la fraîcheur muette, sans fidèle compagnon, masqué moins élégamment qu’un Don Diego de la Vega, l’œil ouvert, l'oreille attentive, ne craignant rien d'autre que la vague folle des trottinettes.

Je fonçai à pas lents vers le féal embrun et saluai du regard quelque quidam apeuré, perdu dans l'immensité déserte du quartier abandonné, tout en tendant mon doigt vers le regard vertueux des oiseaux policés.

Dans le lointain, déjà, roulait le Pharmacon, ru ivre d'où jaillissaient des gouttes vénéneuses, placides animalcules, qui s’égaillaient telles des bêtes fauves, dans le rose orangé de la bise naissante.

La Peste - Arnold Böcklin La Peste - Arnold Böcklin
Le vent cornait, lugubre et facétieux, caressant les feuilles volatiles des charmes nus qui s’écoulaient à l’envi sur le sol nuageux, tandis les orbes lumineux faisaient jaillir leurs noirs bacilles.

De gigantesques hippogriffes évadés des lunes lointaines, ailes roidies, becs acérés, narines grinçantes, l’œil empreint de cruauté plongèrent vers mon corps abandonné afin de cracher leur zeste de vaccine sur mon âme chlorotique...

J'ouvris les yeux : du téléviseur devant lequel je m'étais assoupi jaillissait la voix faussement laconique d’un pédant, imbu de biais et de chloroquine, lequel venait de déclarer avec ferveur que le coronavirus causerait moins de morts que les hordes guerrières de trottinettes.

1) : Alexandre Loukachenko, le président biélorusse invite ses compatriotes à boire de la vodka au sauna afin de lutter contre le coronavirus

(2) : Andry Rajoelina, le président de Madagascar fait activement la promotion de l'artemisia afin de lutter contre le coronavirus

(3) : en Côte-d'Ivoire, les jeunes consomment un alcool à base de sève de palmier qui a fait ses preuves contre... les troubles de l'érection afin de lutter contre le coronavirus

(4) ; selon le président du Burundi, le pays est protégé du coronavirus par la grâce de Dieu

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.