Abdellatif Zeraïdi
Artiste-Peintre Caricaturiste
Abonné·e de Mediapart

387 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 juil. 2019

Mohammed 6, le roi fossoyeur

En 20 ans de règne sans partage, le roi des pauvres est devenu le roi fossoyeur

Abdellatif Zeraïdi
Artiste-Peintre Caricaturiste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il est très difficile de comptabiliser le bilan d'un monarque pendant 20 ans de dictature abominable, néanmoins, d'après les révélations récentes d'un journal espagnol, la fortune du prédateur est estimée à plus de 5 000 millions d'euros, 600 voitures de luxe, quant aux bijoux et aux montres à 1 million d'euros, on ne compte plus, c'est une vrai caserne d'Ali Baba. 

Le despote possède aussi une douzaine de palais rien qu'au Maroc, et ils sont tous de véritables  villes avec des cliniques, des écoles, des clubs de sports, des piscines, des terrains de golf, des prisons et même des cimetières dont les fosses communes sont peuplées de portés disparus, par exemple les femmes arrachées à leurs maris dans les montagnes du Haut-Atlas pour le plaisir de son père Hassan II et qui  ne verront plus jamais leur familles même mortes, elles y sont enterrées. 

Dans chaque palais, il n’y a pas moins de mille personnes qui y travaillent,  nourries et logées, soignées et payées au détriment d'un peuple opprimé, les frais sont calculés à un million d'euros par jour pour chaque palais, et alors que des marocains crèvent de faim et mangent dans des poubelles, des dizaines de tonnes de nourritures sont détruites quotidiennement, car les repas divins sont interdits aux humains, pourtant ils sont préparés dans tous les 12 palais du royaume, même si le tyran n'y vient jamais, d'ailleurs il est la plupart du temps à l'étranger, pratiquant sa passion nocturne dans les clubs gays d’Amsterdam entre autres, quant il n'est pas dans son château de Betz, en France, qui est une bénédiction pour la mairie comme pour les villageois. Le dictateur avait même déclaré que sa priorité c'est de leur garantir le plein emploi, chaque année un avion de ligne (Air France ) est réservé pour  transporter (aller retour) les enfants du village en vacances de luxe au Maroc, tous frais compris : hôtels 5 étoiles, restauration, déplacements et même argent de poche, 500 euros par enfant pendant que les petits du Haut-Atlas meurent de froid ou d'une simple fièvre, sans parler des 9 millions de pauvres marocains qui vivent avec moins d'un euros par jour, c'est une indécence révoltante, tout simplement. 

Alors que le commandeur des croyants interdit à ses fidèles d'ouvrir un simple compte bancaire à l'étranger ou de  sortir leur propre argent du pays, ses comptes secrets dans les paradis fiscaux sont partout dans le monde ! Pour ses centaines d'élévations au ciel par mois, accompagné de 300 serviteurs, le descendant du «  prophète «  n’utilise pas moins de 4 avions de ligne bourrés de meubles, de voitures et de bien d'autres choses ,... 

Lors d'un séjour de quelques jours dans un hôtel à  Amsterdam, il a dû détruire des murs pour faire pénétrer ses meubles privés, et les travaux ont naturellement  fait le bonheur du patron de l’hôtel sur le malheur d'un peuple spolié. Et alors que «  notre ami le roi »  reçoit ses invités occidentaux civilisés pour jouer au golf et se baigner dans les piscines de ses palais de mille et une nuit, des populations sont tabassées car elles réclament de l'eau à boire  pendant que d'autres croupissent dans ses geôles inhumains, condamnés à des siècles de prison pour avoir réclamé un hôpital ou une université, alors qu'il fait un don de deux millions d'euros pour la reconstruction de Notre Dame de Paris et achète un autre yacht de 95 millions d'euros pendant que des marocaines accouchent sur les trottoirs et des hommes dévorés vivants par des vers dégoûtants dans des mouroirs qui ressemblent plutôt à des porcheries qu'à des hôpitaux ... 

Si l'horrible bagne de Tazmamart, dont Caligula II a toujours nié l'existence, a été fermé, des dizaines l'ont remplacé partout dans le pays, qui lui même n'est rien d'autre qu'un gigantesque bagne à ciel ouvert, les alaouites d'ailleurs n'ont jamais su rien faire d'autre, à part construire des mosquées et des prisons, celle de Tamara, où les cris terrifiants des torturés au fond de la terre ont brisé le béton, le cœur des misérables bourreaux, comme celui de leur maître est désormais mort, à l'image de la conscience humaine. 

J'entends souvent certains hommes politiques qui répètent inlassablement la fameuse phrase de Michel Rocard «  La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde ...», certainement pas, mais elle peut au moins cesser d’accueillir ceux qui la sèment ! 

En 20 ans de règne sans partage, le roi des pauvres est devenu le roi fossoyeur dénué de toute humanité.Einstein avait bien dit que la bêtise humaine n'a pas de limite, mais elle a un visage.

Abdellatif Zeraïdi

Mulhouse, le 20/07/2019

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Force ouvrière : les dessous d’une succession bien ficelée
À l’issue du congrès qui s’ouvre dimanche, Frédéric Souillot devrait largement l’emporter et prendre la suite d’Yves Veyrier à la tête du syndicat. Inconnu du grand public, l’homme incarne, jusqu’à la caricature, le savant équilibre qui prévaut entre les tendances concurrentes de FO.
par Dan Israel
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Social
En Alsace, les nouveaux droits des travailleurs détenus repoussent les entreprises
Modèle français du travail en prison, le centre de détention d’Oermingen a inspiré une réforme du code pénitentiaire ainsi qu’un « contrat d’emploi pénitentiaire ». Mais entre manque de moyens et concessionnaires rétifs à tout effort supplémentaire, la direction bataille pour garder le même nombre de postes dans ses ateliers.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
par Bésot
Billet de blog
Destruction du soin psychique (2) : fugue
Comment déliter efficacement un service public de soins ? Rien de plus simple : grâce à l'utilisation intensive de techniques managériales, grâce à l'imposition d'un langage disruptif et de procédures conformes, vous pourrez rapidement sacrifier, dépecer, puis privatiser les parties rentables pour le plus grand bonheur de vos amis à but lucratif. En avant toute pour le profit !
par Dr BB
Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis