LA CHINE, LE NOUVEAU BIG BROTHER DU MONDE

Les GAFAM sont devenus des véritables mercenaires de la technologie au service de l'impérialisme américain, mais pendant longtemps embuscade, la Chine semble en passe de les dépasser aujourd'hui.

LA CHINE, LE NOUVEAU BIG BROTHER DU MONDE

George Orwell avait prédit dans son livre, "1984", la domination du monde par une mise sous surveillance de l'humanité grâce à la maîtrise technologique des outils de l'information, caméras et logiciels de surveillance, robots cops, et autres puces électroniques et implants, qui permettraient au système de connaître avec précision en tout lieu, à tout moment et à tout instant, les faits et les gestes de chaque "citoyen esclave" qui serait continuellement observer par l'oeil de "Big Brother" qui le regarde et le surveille quotidiennement, de sorte que ce dernier ne pourrait jamais échapper à son contrôle et son emprise.

Ainsi, cette fiction de Orwell, mettait en garde l'humanité de comment la modernité et les avancées technologiques pourraient donner naissance à un système totalitaire qui l'asservirait.

Il semble que nous y cheminons inéluctablement avec la collecte quotidienne de nos données personnelles par les géants de la Silicon Valley, les fameux GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft), qui sont devenus des véritables mercenaires de la technologie au service de l'impérialisme américain, comme l'a démontré hier le scandale de l'affaire de surveillance électronique organisée à grande échelle par les États-Unis sur les citoyens, les entreprises et les États un peu partout dans le monde, via leurs agences de renseignements, NSA et FBI, révélée par le lanceur d'alerte Edward Snowden, et plus récemment, le scandale des câbles de WikiLeaks, révélé par Julian Assange, qui en paye aujourd'hui le prix fort, privé de sa liberté et emprisonné pour avoir révéler au monde les atteintes à la démocratie et aux droits de l'homme menés par le pouvoir américain.

Finalement la seule surprise dans la prédiction de George Orwell, provient du fait que ce totalitarisme technologique n'est pas le monopole d'une seule nation, l'Amérique, mais surtout que cette dernière, est désormais doublée par un concurrent que nul n'a vu venir, en dehors d'Alain Peyrefitte, (voir son livre "Quand la Chine se réveillera").

En effet, l'Empire du Soleil Levant a aujourd'hui fait mentir tous les pronostics sur la théorie qui consistait à faire croire qu'aucun développement économique et de puissance n'est possible en dehors de la démocratie, et démontre avec arrogance à la face du monde sa toute puissance dans le domaine économique et la maîtrise de la technologie, détrônant Big Brother de son siège, et inaugurant désormais l'ère du totalitarisme moderne, à travers l'expérience qu'il mène aujourd'hui sur la minorité musulmane de sa province du Xinjiang, les ouïghours, les cobayes de la fiction de George Orwell, dans l'insouciance et l'indifférence de la communauté internationale et des citoyens du monde abreuvés par les GAFAM.

Ainsi va le monde, à moins que les Alliés de la Paix dans le monde n'en décident autrement.

Avec affection espoir et détermination

AbdouRahmane

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.