SOMMET DE L'UA AU NIGER, L'ARBUSTE DE SOLUTION QUI CACHE LA FORÊT DES PROBLÈMES

A ce sombre tableau, s'ajoute les attaques des groupes terroristes, l'existence de zones grises hors du contrôle des autorités, et aux mains de réseaux mafieux, mêlant militaires, politiques et narcotrafiquants, un trio d'acteurs qui gère de concert le business de la drogue et des armes.

SOMMET DE L'UA AU NIGER, L'ARBUSTE DE SOLUTION QUI CACHE LA FORÊT DES PROBLÈMES

Pendant que le pouvoir fait diversion avec l'organisation du sommet de l'UA à Niamey, la menace d'une implosion de notre pays n'a jamais été aussi sérieuse qu'aujourd'hui, sous l'effet conjugué de la déstabilisation de la Libye, qui a entraîné comme dans un jeu de dominos, celle du Mali, du Burkina et plus ou moins, de l'ensemble des pays de la zone Sahel.

A ce sombre tableau, s'ajoute les attaques des groupes terroristes qui fragilisent l'économie déjà précaire de certaines zones du pays, l'existence dans certaines régions du territoire national, de zones grises hors du contrôle des autorités, et aux mains de réseaux mafieux, mêlant militaires, politiques et narcotrafiquants, un trio d'acteurs qui gère de concert le business de la drogue et des armes.

Autres défis, et non des moindres, la crise migratoire, qui crée une surchauffe de population, qui en rajoute à la précarité et à l'insécurité existante, les revendications ethniques et identitaires, en lien avec les conflits en cours en Libye, au Mali et au Tchad essentiellement, et la multiplication des bases militaires étrangères établies sur notre territoire, et qui sont de plus en plus décriées par la population, comme l'atteste la manifestation des étudiants du 25 mai 2019 pour dénoncer cette situation.

Comme on le voit, la pyramide des défis à relever par notre pays est gigantesque, et en l'absence d'un "Pharaon" bâtisseur de pont entre tous les nigériens, visionnaire des enjeux régionaux et internationaux, et soucieux de l'intérêt et du devenir de notre nation, le risque est grand de voir notre pays s'enliser dans l'équation de ces conflits qui l'encerclent, et dont il risque d'être le dindon de la farce, s'il n'y prend garde.

Au peuple nigérien de prendre son destin en main, armé de cette conviction, qu'un peuple qui a décidé de prendre son destin en mains rien ne peut plus l'arrêter.

Avec affection, espoir et détermination

AbdouRahmane

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.