L'INSOUTENABLE HORREUR DE LA GUERRE MENEE PAR L'ARABIE SAOUDITE AU YEMEN

Mais que nous autres par contre, les alliés de la paix, ne puissions connaître de repos aujourd'hui, sans avoir au paravent épuisé tous nos efforts pour obtenir la fin de cette guerre barbare qui déshumanise les yéménites et qui nous déshumanise à travers eux.

L'INSOUTENABLE HORREUR DE LA GUERRE MENEE PAR L'ARABIE SAOUDITE AU YEMEN

Elle s'appelait Amal Hussein, https://www.20minutes.fr/monde/2365007-20181102-yemen-fillette-fait-new-york-times-decedee
c'était une petite fille yéménite âgée de 7 ans, et elle est morte ce vendredi de la malnutrition sévère dont elle souffrait, conséquence de la monstrueuse et effroyable guerre que le royaume obscurantiste d'Arabie Saoudite, sous la houlette de son tyrannique et sanguinaire prince héritier Mohamed Ben Salman, aidé de ses alliés français, allemands, anglais et américains qui lui fournissent les armes de ses crimes, mène sans répit depuis 2014 contre le Yémen, et ce, dans l'indifférence générale des responsables de l'Organisation de la Conférence Islamique (l'OCI), des savants du monde musulman, des dealers de la Ligue Arabe et du reste de la communauté internationale, hormis les vendeurs d'armes qui avaient eux déjà choisi leur camp.

Qu'elle repose en paix au Paradis incha Allah, loin du mal de ce monde et de ses injustices, amîne.

Mais que nous autres par contre, les alliés de la paix, ne puissions connaître de repos aujourd'hui, sans avoir au paravent épuisé tous nos efforts pour obtenir la fin de cette guerre barbare qui déshumanise les yéménites et qui nous déshumanise à travers eux.

En effet, nous ne pouvons pas aspirer au repos quand les scènes comme celle que nous dénonçons au Yémen sont le quotidien des populations civiles en RDC, en Somalie, en Centrafrique et que la tragédie des palestiniens, des rohinghyas, des ouïghours se poursuit dans une insolente impunité vis à vis des droits de l'homme et du droit international.

A nous de relever par notre indignation face à ces atrocités l'étendard des droits de l'homme et du respect de la dignité humaine tombé sur le champ de bataille de ces guerres pour réclamer la fin de ces crimes et le retour de la paix.

Avec affection, espoir et détermination

AbdouRahmane

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.