NON PAS L'ISLAM, MAIS PLUTÔT LA LAÏCITÉ QUI VIT UNE CRISE DE MUTATION RELIGIEUSE

Force est de reconnaître que ce débat vital et nécessaire sur la mutation dangereuse de l'interprétation anti religieuse que prend aujourd'hui la laïcité est complètement verrouillé par l'Exécutif et les médias mainstream au service de sa communication.

NON PAS L'ISLAM, MAIS PLUTÔT LA LAÏCITÉ QUI VIT UNE CRISE DE MUTATION RELIGIEUSE

Tel est en substance l'analyse que propose l'article de Farhad Khosrokhavar, Directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), censuré par le journal Politico qui lui avait pourtant commandé un article sur l'islam et la laïcité.

https://orientxxi.info/magazine/le-debat-censure,4262

Il est important et urgent de prendre connaissance de cette analyse et de la partager massivement autour de nous pour ouvrir le débat sur la dérive de la laïcité, avec ses conséquences dramatiques en terme de perte progressive de droits et de liberté religieuse pour les musulmans depuis la loi de 2004 sur le voile, et d'actes terroristes dramatiques pour la société, tels que les odieux crimes de Samuel PATY et de la Basilique Notre-dame de Nice que cette dérive anti islam et anti musulmans de la laïcité nourrit.

En effet, comme l'illustre assez bien l'exemple
du traitement réservé à l'article de Farhad Khosrokhavar censuré par Politico ou la polémique créée par les propos du ministre de l'éducation nationale Jean-Michel Blanquer qui a qualifié récemment le syndicat étudiant l'UNEF et certains universitaires d'être victimes de l'idéologie de "l'islamo-gauchisme" qui "conduit au pire", comprendre au terrorisme, force est de reconnaître que ce débat vital et nécessaire sur la mutation dangereuse de l'interprétation anti religieuse que prend aujourd'hui la laïcité est complètement verrouillé par l'Exécutif et les médias mainstream au service de sa communication.

D'où l'intérêt de reprendre au vol la balle lancée par cet article de Farhad Khosrokhavar pour alimenter la discussion qui nourrira le dialogue indispensable pour sortir de cette opposition sans fondement sinon politique, entre la laïcité et les pratiques religieuses, celles des musulmans en particulier, dans la société.

J'attends avec impatience vos commentaires pour un dialogue respectueux et constructif pour défendre et protéger notre vivre ensemble dans la République.

Avec affection, espoir et détermination

AbdouRahmane

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.