CYNISME ET LOI DU PLUS FORT EN JEU

Israël peut nier et bafouer les droits les plus élémentaires du peuple palestinien, poursuivre en ce sens la colonisation acharnée de leurs territoires, les soumettre à un régime d'apartheid quotidien, Emmanuel Macron, l'Union Européenne et l'Amérique de Donald Trump n'y trouvent rien à redire, mieux, ils lui apportent leur aide et leur soutien !

CYNISME ET LOI DU PLUS FORT EN JEU

A y regarder de près, l'image de Netanyahou s'en allant tout sourire emportant dans ses bras le Dôme du Rocher, symbole de la mosquée Al Aqsa et de Jérusalem pour les musulmans, dont Trump vient de lui faire cadeau, et celle de l’émir d'Abu Dhabi s'en allant de son côté tout sourire emportant dans ses bras le tableau, le "Salvator Mundi" de Da Vinci, que Macron vient de lui vendre pour 450 millions de dollars, semble en effet mieux résumer que n'importe quel discours, le scénario qui se joue aujourd'hui au sujet de la question de Jérusalem en Palestine occupée, et de l'état du monde musulman en général.

Sinon comment comprendre autrement la décision du Président de la République, Emmanuel Macron, de recevoir Benyamin Netanyahou, le sinistre 1er Ministre israélien, quatre jours après l'annonce de la proclamation de Jérusalem comme "capitale une et indivisible" d'Israël par le président américain Donald Trump, et ceci, un 10 décembre, date adoptée par l'Assemblée Générale des Nations Unies pour honorer la proclamation de la Déclaration universelle des droits de l'Homme et du citoyen qui eu lieu le 10 décembre 1948 ?

Et que dire de l'attitude de l'Union Européenne, qui déroule à son tour le lendemain, le tapis rouge au même affreux Netanyahou, accueilli par les 27 Ministres des Affaires Etrangères de l'organisation pour une réunion de travail à Bruxelles ?

On est bien en effet devant une attitude de soutien à Israël, qui ne dit pas son nom mais qui affiche son visage à travers ces deux rencontres au sommet, le jour et le lendemain de la journée internationale des Droits de l'Homme.

Israël peut nier et bafouer les droits les plus élémentaires du peuple palestinien, poursuivre en ce sens la colonisation acharnée de leurs territoires, les soumettre à un régime d'apartheid quotidien, Emmanuel Macron, l'Union Européenne et l'Amérique de Donald Trump n'y trouvent rien à redire, mieux, ils lui apportent leur aide et leur soutien !

Après cela, les mêmes osent parler de processus de paix, de retour à la table des négociations, de solution à deux Etats pour mettre un terme au conflit !

Quel cynisme ! Et de qui se moque- t- on ?

Des palestiniens ? Ce serait une honte !

Des musulmans, et en particulier le monde arabe ?

Oui certainement, et ils ne méritent pas moins que cette humiliation dont malheureusement les éclaboussures recouvrent injustement leurs peuples meurtris par tant de renoncement et de lâcheté !

Macron, Trump, Poutine peuvent continuer à vendre des tableaux, des musées, des clubs de foot, des palaces, des yachts et des armes aux monarchies corrompues et aux dictatures militaires du monde arabe en toute quiétude, il y a longtemps que ces derniers ont renoncé à l'héritage de leur civilisation et à la défense des intérêts de leurs peuples pour succomber aux charmes de la civilisation décadente de l'Occident qu'ils ont transformé en leur "veau d'or".

Mais si l'Occident a conquis et soumis les cœurs souillés par la corruption des dirigeants arabes et musulmans, il en est tout autrement du cœur des peuples musulmans, qui comme une seule âme résiste malgré la dispersion de ses forces, à l'assaut qui est mené contre lui en puisant dans les racines de sa force spirituelle pour se défendre, et sa force justement réside dans sa faiblesse, comme l'illustre très bien la mémoire de ses épreuves précédentes.

J'assume déjà les critiques qui vont s'exprimer contre ce texte, et qui me feront passer pour un adepte de la théorie du complot et du choc des civilisations, elles émaneront des mêmes qui ayant toujours le mot paix à la bouche, soutiennent aveuglément la cause d'Israël, s'indignent peu, quand ils ne les soutiennent pas, les agressions contre le monde musulman, et la déstabilisation de ses pays qu'un "mais" excuse ou cautionne toujours.

Grand bien leur fasse, je n'ai cure de leurs critiques, qui loin de m'atteindre, valident et renforcent ma détermination à dénoncer et à combattre l'injustice que subissent mes frères et sœurs en islam, comme je le ferai vis à vis de n'importe quel humain victime d'injustice dans le monde.

Avec affection, espoir et détermination

AbdouRahmane

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.