LE MARTYR DE JAMAL KHASHOGI MET A NU L'HYPOCRISIE DE L'OCCIDENT

En effet, ose-t-on imaginer la réaction des médias et de la diplomatie occidentale si Jamal Khashogi avait été un journaliste occidental torturé et assassiné au sein du consulat de son pays en Turquie ?

LE MARTYR DE JAMAL KHASHOGI MET A NU L'HYPOCRISIE DE L'OCCIDENT

La liberté d'expression, la protection des journalistes, l'inviolabilité de la vie humaine, les droits de l'homme que l'Occident a érigé en valeurs universelles et qu'il exige du reste du monde d'appliquer, ne semblent fonctionner que quand il s'agit de l'homme blanc, l'assassinat de Jamal Khashogi ne nous l'apprend pas, il nous le confirme.

En effet, ose-t-on imaginer la réaction des médias et de la diplomatie occidentale si Jamal Khashogi avait été un journaliste occidental torturé et assassiné au sein du consulat de son pays en Turquie ?

Pourtant, tous les jours sur Twitter, le compte #PrisonresOfConscie alerte et informe sur les arrestations arbitraires et extrajudiciaires d'opposants, d'intellectuels, de savants religieux, d'activistes et autres blogueurs qui croupissent dans les geôles du sanguinaire prince héritier du royaume obscurantiste d'Arabie Saoudite, Mohamed Ben Salman, sans que cela ne choque plus que ça les chancelleries occidentales, ni que cela ne heurte la sensibilité des médias du "monde libre", et ce, même vis à vis de la fin tragique de leur confrère assassiné pour son combat au service de la démocratie dans son pays.

Une civilisation sans justice est une civilisation sur le déclin.

Avec affection, espoir et détermination

AbdouRahmane

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.