Abdourahmane
Abonné·e de Mediapart

170 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 nov. 2015

LETTRE A LA FRANCE

Abdourahmane
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Chers amis,

Notre pays a de nouveau été victime d’une attaque terroriste dont la barbarie nous effraie et nous horrifie.

Nous sommes depuis cette terrible nuit du vendredi 13 novembre sous le choc.

Des êtres ont été arrachés à leurs familles, des parents qui ne reverront plus leurs enfants, des retrouvailles qui ne se feront plus entre amis,

voisins et collègues de travail, des vies innocentes interrompues dans leur parcours.

Ces absences sont cruelles et représentent une véritable souffrance collective pour le pays.

Cependant, de ce malheur nous devons ressortir unis et déterminés, plus forts, plus fiers, pour défendre notre vivre-ensemble !

Que les sirènes de la division alimentées par certains hommes et femmes politiques ou les médias, ne nous piègent pas.

Méfions-nous de leurs analyses simplistes et complotistes qui visent à manipuler nos peurs et à nous dresser les uns contre les autres dans une

soi-disant guerre de civilisation.

Nous sommes les enfants de la même nation humaine en dépit de la différence de nos cultures, de nos origines et de nos religions.

Ces dernières représentent notre patrimoine commun que nous devons partager dans un esprit de fraternité partout dans le monde, et

particulièrement en France, terre d’accueil et patrie des droits de l’homme.

Songeons à ceux qui sont partis, leur mémoire nous interdit d’échouer.

Ils continueront à vivre à travers notre résistance, notre refus de la haine et du racisme, notre refus du rejet de l’autre et de sa différence.

Dans ce ciel aujourd’hui chargé de brouillard, de division et de menaces, faisons entendre notre voix, la voix d’un peuple, fier de ses valeurs,

de son histoire, de sa liberté et de la richesse de sa diversité !

Unissons nos cœurs dans la construction d’une société de liberté, de tolérance, de justice, d’égalité et de paix, à travers des rencontres, des

engagements communs, des solidarités actives.

Défendons les valeurs de cette grande nation qu’est la France qui a tant contribué de par son histoire à l’émancipation de la personne humaine,

portons haut l’étendard de ses idéaux et entretenons la flamme de son rêve : la fraternité entre les hommes.

Donnons à voir de la France, l’image d’une nation qui reste debout et unie, et qui ne plie pas sous les assauts des ennemis de la liberté et de la

fraternité.

Anéantissons par notre résistance le plan funeste de ces terroristes, préservons par notre solidarité la cohésion de notre société, défendons

notre humanité commune face à la barbarie !

Faisons de notre intelligence collective un rempart contre l’extrémisme, le racisme et le populisme, luttons ensemble pour la dignité humaine.

C’est sur le chemin du dialogue et de la compréhension que nous bâtirons et défendrons ensemble le projet d’une société riche de la diversité

de ses éléments et forte des valeurs qui les unissent.

Nos pensées vont aux familles des victimes, nos prières les accompagnent dans leur deuil, notre solidarité leur est acquise.

Vive le peuple français, vive la France !

RIDOUANE Abdourahmane

Président du Rassemblement des Musulmans de Pessac

(R.M.P)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
La véritable histoire d’Omar Elkhouli, tué par la police à la frontière italienne
Cet Égyptien est mort mi-juin pendant une course-poursuite entre la police aux frontières et la camionnette où il se trouvait avec d’autres sans-papiers. Présenté comme un « migrant », il vivait en fait en France depuis 13 ans, et s’était rendu en Italie pour tenter d’obtenir une carte de séjour.
par Nejma Brahim
Journal — Éducation
Au Burundi, un proviseur français accusé de harcèlement reste en poste
Accusé de harcèlement, de sexisme et de recours à la prostitution, le proviseur de l’école française de Bujumbura est toujours en poste, malgré de nombreuses alertes à l’ambassade de France et au ministère des affaires étrangères.
par Justine Brabant
Journal — Europe
L’Ukraine profite de la guerre pour accélérer les réformes ultralibérales
Quatre mois après le début de l’invasion, l’économie ukrainienne est en ruine. Ce qui n’empêche pas le gouvernement de procéder à une destruction méthodique du code du travail.
par Laurent Geslin
Journal — International
Plusieurs morts lors d’une fusillade à Copenhague
Un grand centre commercial de la capitale danoise a été la cible d’une attaque au fusil, faisant des morts et des blessés, selon la police. Un jeune homme de 22 ans a été arrêté. Ses motivations ne sont pas encore connues.
par Agence France-Presse et La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
Cochon qui s’en dédit
Dans le cochon, tout est bon, même son intelligence, dixit des chercheurs qui ont fait jouer le suidé du joystick. Ses conditions violentes et concentrationnaires d’élevage sont d’autant plus intolérables et son bannissement de la loi sur le bien-être animal d’autant plus incompréhensible.
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
Faux aliments : en finir avec la fraude alimentaire
Nous mangeons toutes et tous du faux pour de vrai. En France, la fraude alimentaire est un tabou. Il y a de faux aliments comme il y a de fausses clopes. Ces faux aliments, issus de petits trafics ou de la grande criminalité organisée, pénètrent nos commerces, nos placards, nos estomacs dans l’opacité la plus totale.
par foodwatch
Billet de blog
Grippe aviaire : les petits éleveurs contre l’État et les industriels
La grippe aviaire vient de provoquer une hécatombe chez les volailles et un désespoir terrible chez les petits éleveurs. Les exigences drastiques de l’État envers l’élevage de plein air sont injustifiées selon les éleveurs, qui accusent les industriels du secteur de chercher, avec la complicité des pouvoirs publics, à couler leurs fermes. Visite sur les terres menacées.
par YVES FAUCOUP