Abdourahmane
Abonné·e de Mediapart

170 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 sept. 2018

CONGO : COMMENT 6 MILLIONS DE MORTS PEUVENT-ILS ÊTRE PLACES SOUS SILENCE MEDIATIQUE ?

Nous citoyens vivants dans des nations dîtes "libres", notamment les partisans du camp de la paix, ne pouvons demeurer silencieux devant cette tragédie, imitant en cela l'attitude indigne des médias mainstream, des intellectuels de salon et des leaders politiques qui ont une vision des droits de l'homme et de la dignité humaine à géométrie variable.

Abdourahmane
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

CONGO : COMMENT 6 MILLIONS DE MORTS PEUVENT-ILS ÊTRE PLACES SOUS SILENCE MEDIATIQUE ?

Les génocides, les oppressions coloniales, les massacres des populations civiles désarmées, la destruction des tissus sociaux, le déplacement des populations ne se déroulent pas qu'en Birmanie, en Palestine, en Syrie ou au Yémen, l'Afrique demeure malgré la tragédie des drames cités, la terre de tous les outrages, la mère de toutes les horreurs et le lieu possible de tous les abominables crimes contre l'humanité, de l'esclavage à la colonisation, qui ont accouché des guerres interminables qui saignent ici et là le continent, comme l'actuel conflit qui se déroule actuellement en RDC dans l'indifférence générale, malgré les millions de morts provoqué par le génocide qui s'en est suivi.

Nous citoyens vivants dans des nations dîtes "libres", notamment les partisans du camp de la paix, ne pouvons demeurer silencieux devant cette tragédie, imitant en cela l'attitude indigne des médias mainstream, des intellectuels de salon et des leaders politiques qui ont une vision des droits de l'homme et de la dignité humaine à géométrie variable.

Notre combat est de dénoncer toutes les atteintes aux droits de l'homme, tous les crimes contre l'humanité, toutes les violences qui agressent la paix dans le monde, quel que soit leur lieu de commission, quelle que soit la couleur, la religion, les origines des victimes conformément à l'article 1er de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 qui dispose que : << les hommes naissent libres et demeurent égaux en droits >>.

Le combat des alliés de la paix, les oblige en effet, à être la voix des sans voix, la voix des victimes silencieuses, des femmes, des enfants, des personnes âgées sans défense, livrées à la barbarie de la guerre comme c'est le cas aujourd'hui en République Démocratique du Congo, pour exiger en leur nom justice afin que puisse advenir la paix.

Avec affection, espoir et détermination

AbdouRahmane

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal — Migrations
Des femmes et des enfants survivent dans la rue à Bagnolet
Une vingtaine de femmes exilées, et autant d’enfants, dont des nourrissons, occupent un coin de rue à Bagnolet depuis le 4 août pour revendiquer leur droit à un hébergement. Une pétition vient d’être lancée par différentes associations pour soutenir leur action et interpeller les autorités sur leur cas.
par Nejma Brahim
Journal — Migrations
Face au risque d’expulsion à Montreuil : « Je veux juste un coin pour vivre »
Ce mardi, une audience avait lieu au tribunal de proximité de Montreuil pour décider du délai laissé aux cent vingt personnes exilées – femmes, dont certaines enceintes, hommes et enfants – ayant trouvé refuge dans des bureaux vides depuis juin. La juge rendra sa décision vendredi 12 août. Une expulsion sans délai pourrait être décidée.
par Sophie Boutboul
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie
Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon
Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal
Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema